Déclaration de la Délégation AFP du département de Dakar 

Anniversaire de l'alternance

 

 

Le 19 mars 2000, les Sénégalais ont opté pour le changement politique en votant majoritairement pour l'élection de Me WADE, candidat du F.A.L., à la Présidence de la République du Sénégal. Le pays entrait dans l'ère de l'alternance. L'AFP y a fortement contribué, traduisant en acte concret l'engagement de son Secrétaire Général, le camarade Moustapha NIASSE, de voter, au second tour de l'élection présidentielle, pour le candidat de l'opposition le mieux placé pour affronter celui du parti socialiste.

Aujourd'hui, 19 mars 2005, l'AFP se réjouit encore de ce vote progressiste voulu par de larges couches de la population sénégalaise.

Il faut cependant rappeler que ce vote n'était pas un blanc seing accordé à M. Abdoulaye WADE et au PDS. Il traduisait la volonté de changement consigné dans le programme du F.A.L., fusion de ceux de la CA 2000 et du CODE 2000.
Cinq ans après,  

*        Les principales forces ayant contribué au changement ont été écartées par le Président de la République, Secrétaire  Générale du PDS pour sacrifier à sa boulimie de pouvoir  tyrannique ne tolérant aucune critique constructive.

*        Les promesses faites au peuple sénégalais sont fêtées aux oubliettes : train de vie de l’Etat de plus en plus dispendieux, projets mirifiques annoncés à grand tapage médiatique et toujours différés (aéroport de NDIASS, Université  du futur, train à grand écartement ...)

*        Accroissement du fossé entre pauvre et riche par une politique de prébendes aux ministres, députés, gouverneurs, préfets, maires, conseillers, pour des calculs politiciens, oubliant les promesses d’emplois faites aux jeunes.

*        Persistance de la pauvreté urbaine et rurale du fait de l’inefficacité des politiques économiques déclinées malgré les déclarations tapageuses sur le taux de croissance économique dont les effets sont nuls sur le panier de la ménagère.

*        Le « mateye » érigé en règle en politique avec les attentats restés sans suite : incendie des locaux du PSD Jant bi et de Wal Fadjri, tentative d’assassinat de Talla SYLLA et las but not least, amnistie des auteurs du meurtre de Me Babacar SEYE, par l’adoption de la loi dite EZZAN qui signe ainsi un aveu de culpabilité.

Aujourd’hui, l’alternance a cédé la place à « l’alternoce ». Il nous faut la réformer .

La Délégation départementale de l’AFP de Dakar, recevant le Secrétaire Général de la Coordination régionale de Dakar qui entame dans le département de Dakar une grande tournée régionale qui va se poursuivre dans les semaines à venir dans les autres départements de la Région,

*        Réaffirme sa volonté  de se battre pour une large rassemblement républicain afin de restaurer l’idéal de l’alternance.

*        S’engage, derrière le camarade Secrétaire Général Moustapha Niasse pour une alternative à l’alternance qui passe par la défaite du PDS et de ses parties satellites aux prochaines échéances électorales.

*        Exhorte les militantes et militants à une mobilisation sans failles pour inscrire massivement les électeurs et lutter contre les tentatives de fraude tout au long du processus électoral.

*        Soutient la vaste campagne de mobilisation initiée par le Camarade Secrétaire Général Régional El Hadj Malick GAKOU et son équipe pour le triomphe du Camarade Moustapha Niasse à l’élection Présidentielle de 2007, étape indispensable pour la restauration de l’espoir du peuple sénégalais.

*        Remercie le Camarade Coumba Ndoffène DIOUF membre du Bureau Politique, Secrétaire Général de la Coordination Régionale de Fatick qui a rehaussé de sa présence la réunion du département de Dakar.

 


Fait à Dakar, le 19 mars 2005 

La Délégation départementale AFP de Dakar