Circulaire n° 18 sur l'opération
 
"Cartes de membres de l'AFP pour l'année 2005 "

 

I. Introduction

L'Alliance des Forces de Progrès est devenue, sur la scène politique sénégalaise, l'un des partis les plus actifs sur le terrain et, sans fausse modestie, l'un des mieux inspirés par la clarté de ses options, la pertinence de sa démarche et la proximité, par rapport à la demande sociale, des composantes de son programme. Ainsi, l'AFP est à même de répondre à la nécessité des réformes et des changements qu'appellent, légitimement, les populations de notre pays.

En relation directe avec les autres formations politiques et groupements de patriotes qui partagent avec elle le même idéal de bonne gouvernance, l'AFP s'est engagée au service d'un Sénégal dirigé autrement et poursuit, dans cet esprit, une marche républicaine vers le progrès, par le travail méthodique et dans la solidarité nationale. Ce faisant, notre parti participe à la consolidation de la démocratie et à la défense des libertés publiques, collectives et individuelles, au Sénégal.

Pour l'avènement d'une société sénégalaise de modernité, fondée sur l'éthique républicaine, le goût de l'effort, l'esprit de solidarité et sur une volonté coordonnée de sortir notre pays du lot résigné des PMA (pays les moins avancés), l'AFP poursuit un effort planifié sur le chemin de la renaissance des valeurs qui ont toujours fait la force de notre société.

C'est dans la poursuite de ces nobles objectifs que l'AFP continue de s'investir, consciemment.

L'organisation des activités du parti et la planification des modules successifs du programme que le Congrès de mars 2003 a assigné à la Direction du parti, induisent, comme conséquence, que l'AFP connaisse, de manière précise et scientifiquement organisée, la totalité de ses militants, leur identité, leurs résidences et leurs lieux de travail.

Cette démarche se veut cohérente, intelligente et efficace. Elle se réalise, essentiellement, au cours d'un schéma organisationnel au milieu duquel l'opération de placement et de vente des cartes, occupe une place primordiale.

Du succès de cette opération dépendront les niveaux de préparation des militants du parti pour le moment où ils devront relever, avec lucidité, le double défi du déroulement progressif de notre plan d'action et du succès légitimement recherché à l'occasion des prochaines échéances électorales des années 2006 et 2007, pour le renouvellement de l'Assemblée Nationale, d'une part, et pour l'élection, souhaitée par la majorité des Sénégalais, d'un nouveau Président de la République, d'autre part, si Dieu le veut.

La présente circulaire détermine les modalités pratiques selon lesquelles, dans la simplicité et avec fiabilité, devront être opérées les différentes étapes du placement et de la vente des cartes AFP, pour l'année 2005.

A cet effet, des innovations ont été introduites dans le processus, de manière à associer, à toutes les étapes, les militants de base, les responsables qu'ils ont élus et la Direction du parti, en particulier le Trésorier national, à la mise en œuvre, à l'évaluation, au contrôle et à la conduite effective de ces opérations, sur le terrain, depuis les cellules jusqu'aux coordinations régionales.

Pour toutes ces raisons, je recommande le plus grand soin, de la part de toutes les militantes et de tous les militants, tous âges confondus, dans le déroulement de cette tâche essentielle.

Pour être forts sans être violents, pour être crédibles sans faire preuve de démagogie, pour être acceptés par le plus grand nombre sans user de contraintes, les militants d'un parti comme l'AFP doivent pouvoir disposer d'un appareil organisé et cultiver, en tous instants, des réflexes politiques rapides et opportuns. Par-dessus tout, notre référence morale doit être, en permanence, le souci de vérité, le don de patience, le tout s'inspirant de capacités de stratégie, d'innovation et de créativité.

C'est l'ambition de l'AFP. Nous sommes en mesure de l'accomplir, cette ambition, si nous savons être actifs et unis, le succès étant toujours au bout de l'effort.

Il suffit, sous l'éclairage de ces constantes vérités, que le parti s'inscrive et demeure dans la logique de la recherche ininterrompue de la qualité, dans la transparence et dans la fidélité aux idéaux qui ont été et qui demeurent à l'origine de nos choix, comme nous y ont encouragés, déjà, les résultats obtenus par notre parti, en 2000, 2001 et 2002, de la part des compatriotes qui nous ont fait confiance.

L'AFP est un parti novateur qui se dévoue au service du peuple. Elle entend poursuivre son ancrage sous la bannière du patriotisme, dans l'ouverture et la sérénité.

II. Dispositions réglementaires

La présente circulaire est destinée à définir les modalités pratiques de distribution-vente des cartes AFP pour l'année 2005.

Le Bureau politique, à l'issue du Congrès de mars 2003, avait pris la décision de consacrer tout le temps nécessaire à l'élaboration d'une démarche logique s'inspirant, notamment, de l'expérience passée qui s'est traduite dans l'évaluation exacte de la première opération, de même nature, initiée en l'An 2000.

Cette circulaire a donc pour ambition de faciliter l'opération placement des cartes 2005, dans ses étapes successives.

Elle comprend deux parties : celle rappelant les principes généraux et celle qui décrit les mesures à prendre et à appliquer sur le terrain, tout au long de l'opération.

A. principes généraux

1. le prix de vente de la carte AFP reste fixé à 200 F cfa, somme dont chaque militant doit s'acquitter personnellement.

Ce principe premier exclut tout achat de lots de cartes, à distribuer, par la vente, à des militants.

2. la carte du parti est un document individuel, numéroté et portant toutes mentions permettant d'identifier la militante ou le militant, avec indication de son âge, de sa profession et, surtout, l'instance de base de chacun ;

3. sur le montant versé - à savoir 200 F cfa - pour chaque carte de militant, une ristourne de 70 F cfa est reversée à la trésorerie de la coordination régionale. Celle-ci détermine, avec les coordinations départementales, comment décentraliser jusqu'à la base la redistribution de cette ristourne, sur une clé de répartition à définir d'un commun accord, en rapport avec le Trésorier du parti ;

4. la période pendant laquelle se déroulera l'opération de vente des cartes AFP, pour l'année 2005, s'étend de janvier à décembre de la même année. Ce qui signifie qu'au 31 décembre 2005, toute l'opération devra avoir été bouclée définitivement.

5. Au terme de chaque trimestre, le Trésorier général du parti présentera un rapport au Bureau politique sur la situation de chaque coordination régionale par rapport à l'opération placement et vente des cartes AFP, pour l'année 2005.

6. Indépendamment de cette opération, le Mouvement national des Femmes et le Mouvement national des Jeunes du parti, pourront, dans des conditions à déterminer, placer des cartes de membres de ces mouvements, ce qui n'est pas en contradiction avec la nécessité pour celles et ceux qui militent dans lesdits mouvements, de prendre obligatoirement la carte de membre de l'AFP.

Le même schéma est valable pour les Alliances acceptées par le parti.

7. L'opération distribution-vente des cartes de membre du parti, qui sera l'occasion d'ouvrir des registres réglementaires des militants de l'AFP, permettra ainsi d'installer une assise administrative complète.

B. Modalités pratiques

1. Les cartes de membre du parti identifiées par une lettre par région seront distribuées par les sections dans les communautés rurales et les communes.

2. Ces distributions seront assurées en même temps que le maillage des cellules (Circulaire n° 15) par les Commissions composées localement par les délégations départementales ou communales Chef lieu de région.

3. A la demande des coordinations régionales, des quotas de cartes sont mis à la disposition des 11 régions.

Une seconde distribution de quotas de cartes aura lieu, en faveur de chaque coordination régionale, une fois que seront remplies, effectivement, les conditions suivantes :

3.1. versement contrôlé et confirmé d'au moins 75 % des montants correspondants au premier quota reçu ;

3.2. ce versement devra être accompagné d'un rapport précis indiquant le nombre de cartes remises à chaque section de l'instance régionale concernée ;

3.3. la rétention, à la base, des 70 F cfa par carte de membre, ne peut être acceptée. Il s'agirait, dans le cas contraire, d'une auto-ristourne, souvent source de contestations, de controverses et de conflits latents conduisant à des confusions préjudiciables à tout parti politique.

En conséquence, le versement de la ristourne en direction des coordinations régionales doit être opéré par le Trésorier général du parti, en relation avec les trésoriers des dites délégations régionales.

Le versement de 75 % du montant correspondant aux quotas de cartes remises implique que l'effort sur les 25 % restants doit être poursuivi et suivi de près par la Direction du parti ;

4. Des Commissaires politiques, à raison de deux par région, soit 22 au total, travailleront, en rapport direct avec le Secrétaire général du parti, qui les nomme, celui-ci étant assisté, dans cette tâche, par le Secrétaire National chargé de la coordination des activités du parti et par le Secrétaire National chargé des Finances du parti.

Les membres de cette équipe de 22 Commissaires politiques seront envoyés en mission, par groupes de deux, dans les régions, en cas de besoin. Ainsi, ils ne sont pas affectés définitivement à une région, leur interchangeabilité et leur mobilité étant considérées comme des gages d'indépendance et d'objectivité dans la gestion des questions et dossiers qui leur sont confiés.

5. Il est rappelé que les cartes destinées aux régions sont revêtues d'une numérotation et d'une lettre d'identification propres à une région, pour chaque série de cartes. Ainsi, ces cartes ne sont valables que pour la région correspondant à la numérotation et à l'identification par une lettre affectée, de A à K.

Ces lettres sont :

A, pour la région de Dakar, B, pour la région de Diourbel, C, pour la région de Fatick, D, pour la région de Kaolack, E, pour la région de Kolda, F, pour la région de Louga, G, pour la région de Matam, H, pour la région de Saint-Louis, I, pour la région de Tambacounda, J, pour la région de Thiès, et K, pour la région de Ziguinchor.

6. Les cartes destinées aux militantes et aux militants de l'AFP vivant à l'étranger, en Afrique, en Amérique, en Asie et en Europe seront envoyées aux sections concernées, par les soins du Trésorier général du parti, en temps opportun. Les modalités de leur placement et vente s'inspireront des mêmes principes que ceux mis en exergue dans la présente circulaire n° 18.

7. Les militants du parti peuvent prendre la carte de l'AFP à la Permanence Nationale à Dakar. Cette mesure vise à faciliter l'accès des camarades à la carte du parti. Il est entendu que, régulièrement, seront consignés, dans les registres des instances de base, tous renseignements concernant ces militants, qui seront affectés, région par région, dans les rangs des militants. Les responsables de ces instances en seront régulièrement informés.

Le Secrétaire National chargé des Finances du parti sera chargé de la gestion directe de ce dossier, en relation avec le Secrétaire National chargé de l'Administration et de la Permanence.


Fait à Dakar, le 20 janvier 2005

Moustapha Niasse
Secrétaire Général  de l'AFP