Lettre de Bennoo Siggil Senegaal sur les élections locales du 22 mars 2009

 

Le dimanche 22 mars 2009, les Sénégalais et les Sénégalaises, dans chaque commune, dans chaque communauté rurale, dans chaque région, seront appelés aux urnes pour élire les assemblées locales, desquelles sortiront les maires, les présidents de conseil rural et les présidents de conseil régional, qui présideront à leurs  destinées  jusqu’en 2014.

De l’ensemble de ces localités et collectivités,  placées  présentement  sous l’autorité des libéraux, s’exprime de manière quasi unanime un rejet manifeste.

En effet, la gestion de la plupart des collectivités locales par les élus du PDS et ses affidés reste marquée, durant ces sept dernières années, par notamment : une surabondance intéressée du budget de fonctionnement, des déficits budgétaires chroniques, un détournement de destination des ressources foncières : terrains urbains et terres rurales, une déficience de l’assainissement et des systèmes locaux de transport, une insuffisance manifeste dans la réalisation et dans la maintenance des infrastructures scolaires, sanitaires, sportives et des équipements marchands, une faible implication des populations dans la planification des politiques locales. Ce désintérêt flagrant à l’égard des besoins essentiels des populations prouve à suffisance que les maires, les présidents de conseil rural, les présidents de conseil régional de la mouvance libérale, depuis leur élection en mai 2002, sont demeurés éloignés de leurs mandants.

 Le rejet de ces élus par les populations découle ainsi de ce bilan à l’évidence négatif, qui, au demeurant, s’inscrit dans cette décentralisation libérale passive mais dévastatrice. A tel point  que partout, c’est une nécessité de se débarrasser, au soir du 22 mars 2009, de la gestion du PDS et de ses alliés, dont la prorogation forcée sonne déjà comme un mauvais sort jeté à nos braves concitoyens et dont la reconduction sonnerait le glas des espoirs de délivrance des griffes de la prédation institutionnalisée.

Mais comment les Sénégalaises et les Sénégalais pourraient-ils, dans chaque collectivité locale, ne pas tout faire pour retrouver confiance en eux-mêmes, reprendre leur destin en main, redresser leur ville, leur terroir ou leur région et engager ces territoires dans une nouvelle et meilleure trajectoire ? Celle de la gouvernance démocratique, de l’émergence citoyenne, du développement humain durable, c'est-à-dire du progrès et de la justice sociale. En revanche, pour quelles bonnes raisons les Sénégalaises et les Sénégalais devraient, dans les communautés rurales, dans les communes et dans les régions, ne pas confier leurs espérances aux listes des femmes et des hommes nantis des profils adéquats et rassurants et imbus d’une éthique de gestion à même d’assurer un futur qui éloigne le chaos ambiant : celles de BENNOO SIGGIL SENEGAAL ?

Des listes avec des femmes et des hommes dont les parcours et profils méritent confiance.

En jetant un regard de près sur les différentes listes affichées, dans les mairies et les préfectures, dans les maisons communautaires et les sous-préfectures, dans les hôtels de région et les gouvernances, vous réalisez  d’emblée que celles proposées par la coalition Bennoo Siggil Senegaal, regroupent, à chaque endroit, des femmes, des hommes et des jeunes, qui sont engagés depuis toujours, dans les batailles, pour le développement local, pour la promotion des femmes, pour une insertion économique des jeunes, bref pour une société plus juste. C’est avec ces femmes, ces hommes et ces jeunes que la Coalition Bennoo Siggil Senegaal appelle à faire émerger, dans chaque collectivité locale, de nouvelles façons de penser et de conduire les politiques de développement local.

Des valeurs et une éthique de gestion pour redresser et développer les collectivités locales.  

Les valeurs de la Coalition Bennoo Siggil Senegaal sont des valeurs démocratiques et républicaines reposant sur le respect profond des droits humains et sur le sens élevé de l’intérêt général Elles répriment l’assimilation des ressources publiques à des biens personnels. Elles réprouvent la ruse vicieuse, la dissimulation et l’enrichissement illicite Elles s’adossent par contre sur une éthique de gestion fondée sur la transparence, l’obligation de rendre compte et le contrôle démocratique. Ce sont sur ces valeurs que  les femmes, les hommes et les jeunes, en rangs serrés sur chaque  liste Bennoo Siggil Senegaal, qui ont déjà démontré, dans les sphères où ils se trouvent, leur engagement leur compétence et leurs expériences, s’appuieront pour conduire la mission qui leur aura été dévolue à la tête des collectivités locales, dés que leur coalition sortira victorieuse de la compétition électorale du 22 mars prochain.

Un meilleur futur pour les communes, communautés rurales et régions.

L’espoir de renforcer le développement local, dont  la loi sur la décentralisation de 1996 reste le sillon, en dépit de la gestion ruineuse des libéraux, n’est guère perdu. Il est possible de le revitaliser et  de lui donner corps, si les conseils locaux, issus des listes Bennoo Siggil Senegaal, et les personnalités qui seront appelées à les présider, valorisent l’excellence de l’expertise locale, l’ingéniosité exceptionnelle des forces vives de l’économie locale, dont la diversité constitue un atout, les talents des étrangers qui vivent parmi elles, l’attachement que la plupart des Sénégalais vouent à leur terroir ou localité d’origine.

Les conseils locaux, sous les couleurs de Bennoo Siggil Senegaal, qui s’installeront à la tête des collectivités locales,  après la victoire prochaine du 22 mars 2009, s’évertueront, au-delà des engagements partisans de leurs membres, à associer toutes les forces vives locales, quant à l’élaboration, à la mise en œuvre et à l’évaluation des politiques locales qu’ils projetteront. Ils instaureront le dialogue sur les politiques locales comme principe et méthode de planification et de gestion du développement local ainsi que d’émergence d’une nouvelle citoyenneté  démocratique et active : consultations des acteurs des différents secteurs, concertation et participation, intervention des citoyens sur la plupart des questions qui déterminent leur vie, partenariat, espace de  créativité pour les pouvoirs et acteurs locaux, pouvoir de contrôle démocratique aux organisations de la société civile.

Les conseils locaux issus des listes Bennoo Siggil Senegaal inscriront leur action dans une œuvre de développement local durable fondé à la fois sur l’équité sociale, l’efficacité économique, la sauvegarde de l’environnement. C’est dans ce cadre global qu’une décentralisation vivante, s’appuyant sur la création, l’innovation et la performance, devrait, sous les couleurs de Bennoo Siggil Senegaal, constituer une véritable source de dynamisme économique, social et culturel  pour les populations. Ainsi elles disposeront, dans chaque collectivité locale, des opportunités  pour entreprendre, se loger plus adéquatement, gérer mieux leur santé, vivre réellement leur culture, se consacrer à leurs sports et à leurs loisirs favoris, préserver davantage leur écologie, exercer pleinement leurs droits et devoirs de citoyens et mieux s’intégrer dans la communauté nationale. Enfin, les conseils locaux qui émergeront des listes Bennoo Siggil Senegaal, s’engagent solennellement à consacrer tout le pouvoir qui leur sera confié par les populations,  à œuvrer de toutes leurs forces pour que :

 - les communes, les communautés rurales et les régions retrouvent le chemin d’un véritable développement local où la reconnaissance et le respect de la diversité fondent dans chaque ville, dans chaque village et dans chaque aire régionale, la cohabitation pacifique des différences sociales, culturelles, confessionnelles ;

- les travailleurs, ouvriers, paysans, entrepreneurs, commerçants, artisans, fonctionnaires et employés du secteur privé et toutes les forces vives, dans chaque endroit, puissent s’épanouir grâce à un accès facilité aux outils de travail et aux services et infrastructures publics et privés de proximité ;

- les enfants accèdent tous et sur place  à une éducation de qualité ; les  jeunes, les élèves reçoivent, grâce à des appuis que les communes et les communautés rurales et les régions recueilleront notamment de l’Etat, la formation qui leur assure une insertion socio-économique et des perspectives de vie dans leur terroir ;

- les femmes trouvent dans leur localité ou terroir davantage d’opportunités de travail et de promotion et y  réalisent la plénitude de leur autonomisation en tant que travailleuses, citoyennes et leaders ;

- les personnes à faible revenu ou frappées de précarité ou d’exclusion et les personnes handicapées, bénéficient de la protection sociale et des appuis de la collectivité publique ;

Avec la victoire, le 22 mars 2009, grâce à vos suffrages, la volonté de la Coalition Bennoo Siggil Senegaal est de  relever tous ces défis et de faire connaître au développement local une vigoureuse impulsion en donnant aux habitants de chaque collectivité locale les opportunités de leur propre développement et les moyens effectifs d’un contrôle des plans, projets et actions de leurs élus locaux.