Déclaration commune

Front Siggil Senegaal (FSS)-Initiative Citoyenne pour la République /Bennoo Wallu Askan wi

 

Ce jour Vendredi 2 Janvier 2009, la Conférence des Leaders du Front Siggil Senegaal a rencontré à son siège chez Amath Dansokho, une délégation  de l'Initiative Citoyenne pour la République/Bennoo Wallu Askan wi  composée de Partis politiques, d'organisations de la Société Civile et de Personnalités, à l'effet d'échanger sur la situation nationale.

Après des échanges approfondis les deux structures ont abouti à une parfaite identité de vue sur la gravité de la situation du Sénégal marquée par une crise politique, économique, sociale et morale sans précédent.

Pour le FSS et l'ICR/Bennoo Wallu Askan wi cette crise a pour cause principale la politique désastreuse de Abdoulaye WADE et de son régime, qui en quelques années, ont ruiné l'espoir né de l'Alternance du 19 Mars 2000 et engagé le Sénégal dans la voie de la régression économique, du recul démocratique, de la déliquescence dans tous les secteurs de la vie nationale. Ce sont là des conséquences d'une politique de gabegie généralisée, de corruption, de détournement  des ressources nationales au profit d'un groupe minoritaire qui a érigé la prédation en objectif premier de son maintien au pouvoir.

Pour le FSS et l'ICR/Bennoo Wallu Askan wi  cette situation est grosse de danger pour la stabilité et le progrès du Sénégal. Elle appelle un sursaut salutaire de l'ensemble des citoyens patriotes et démocrates de notre pays à quelque niveau qu’ils se trouvent (partis politiques, société civile, personnalités indépendantes) pour arrêter la dégradation de la vie nationale.

Cette situation exige l'union la plus large pour réfléchir, décider et agir ensemble dans les plus brefs délais pour mettre fin à la politique catastrophique de Abdoulaye WADE, de son gouvernement et de son Parti, le PDS dont le caractère nocif vis-à-vis des intérêts du peuple est chaque jour de plus en plus évident.

Dans ce cadre, le FSS et l'ICR/Bennoo Wallu Askan wi  ont examiné de manière spécifique la perspective des prochaines élections locales du 22 Mars 2009.

Ils ont noté avec satisfaction une convergence de vue sur l'analyse du contexte et des enjeux de ces élections.

 

A cet égard, ils considèrent que ces élections devront être saisies comme une occasion pour les forces républicaines, démocratiques et patriotiques d'organiser leur unité et développer leur lutte pour mettre fin à la spirale de destruction nationale du régime de Abdoulaye WADE.

Ils se sont accordés sur les orientations servant de base aux modalités de confection des listes dans toutes les circonscriptions électorales.

Aussi, le FSS et l'ICR/Bennoo Wallu Askan wi ont convenu d'aller ensemble à ces élections régionales, municipales et rurales autour de listes Bennoo Siggil Senegaal avec d'autres forces et personnalités sur le plan local à l'exclusion du PDS, de la CAP 21, et des groupes de la mouvance présidentielle.

Sur le plan national ils mèneront campagne sous toutes les formes d'organisation appropriées retenues d'accord parties.

Ils invitent leurs militants et membres à en faire de même sur toute l'étendue du territoire et lancent un appel à tous les citoyens sénégalais soucieux de la rédemption de notre pays à s'engager dans la lutte pour se débarrasser de ce   régime de prédateurs.

Le FSS et l'ICR/Bennoo Wallu Askan wi  s'engagent à mener dès à présent de manière résolue le combat pour l'organisation des élections à la date fixée et plus globalement pour la Régularité et la Transparence des élections. Ils mettent en garde Abdoulaye WADE et son Gouvernement contre toute tentative de fausser l'expression du suffrage populaire.

En particulier le FSS et l'ICR/Bennoo Wallu Askan wi appellent le Ministre de l'Intérieur et la CENA  à engager  sans délai  la concertation autour du fichier électoral, la carte électorale et les autres opérations relatives aux élections en arrêtant toute modification du système électoral en violation du consensus entre acteurs et au mépris du protocole de la CEDEAO.

En tout état de cause, le FSS et l'ICR/Bennoo Wallu Askan wi  rendent le Gouvernement de Abdoulaye WADE responsable de tout ce qui découlera du refus du dialogue politique autour du système électoral sénégalais qui jusqu'en 2000 avait assuré la réalisation de « l'exception sénégalaise »


Fait à Dakar, le 2 janvier 2009 

 

Pour le Front Siggil Senegaal Pour l'ICR/Bennoo Wallu Askan wi
Abdoulaye BATHILY Charles GUEYE