Déclaration de la Coalition " Bennoo Siggil Senegaal "
en date du jeudi 22 janvier 2009


Dans une déclaration en date du 18 janvier 2009, la Coalition " Bennoo Siggil Senegaal ", après avoir relevé les retards cumulés dans la mise en place des nouvelles collectivités locales et l'adoption des textes légaux et réglementaires, ainsi que les fautes par défaillance de l'administration, dénonçait les actes dilatoires du Président Abdoulaye Wade et du gouvernement tendant à provoquer une forclusion massive des listes de candidats, pour ensuite s'en servir comme prétexte pour renvoyer à une autre date les élections locales du 22 mars 2009. Cette ruse du Pouvoir, éventée par la Coalition " Bennoo Siggil Senegaal ", a échoué. En effet, malgré les manœuvres d'obstruction, l'opposition sera massivement présente dans ces élections locales. La quasi-totalité des cas de forclusion sont imputables au Gouvernement.

C'est pourquoi, la Coalition " Bennoo Siggil Senegaal " avait exigé du gouvernement qu'il mette en œuvre tous les moyens pour permettre aux partis politiques et coalitions de déposer leurs listes dans le délai fixé par la loi et de participer à la compétition électorale en toute régularité, transparence et démocratie. Cette position a été réitérée par Abdoulaye Bathily lors du point de presse du mardi 20 janvier 2009 consécutif à la Conférence des Leaders.

Deux jours après la clôture du dépôt des déclarations de candidature, et en dépit des carences coupables du gouvernement, la Coalition " Bennoo Siggil Senegaal " s'en tient aux délais prescrits par le Code électoral et met en garde le pouvoir d'Abdoulaye Wade contre la tentation de s'inventer un alibi pour proroger le délai de dépôt des listes de candidats.

Dans ce sens, la Coalition " Bennoo Siggil Senegaal " exige de la CENA qu'elle prenne ses responsabilités de contrôleur et de superviseur du processus électoral en assurant le respect strict des conditions de recevabilité et des délais prescrits par la loi électorale et en s'opposant à toute régularisation a postériori des listes et des dossiers de la Coalition Sopi 2009 qui a été forclose dans de nombreuses collectivités locales. Dans cet ordre d'idées, la Coalition " Bennoo Siggil Senegaal " demande à la CENA de publier, dès à présent, la situation des différentes listes de candidats visées par ses superviseurs telle qu'elle se présente après l'expiration du délai de dépôt des déclarations de candidature.

La Coalition " Bennoo Siggil Senegaal " invite également l'Administration territoriale à observer une stricte neutralité dans le déroulement du processus électoral et à ne point céder aux pressions et intimidations de la hiérarchie tendant à la rendre complice des opérations illégales de régularisation des listes et des dossiers de la Coalition Sopi 2009. En particulier, elle rejette fermement la régularisation du dépôt des listes de la Coalition Sopi 2009 des collectivités locales du département de Diourbel que le Gouvernement veut imposer aux autorités administratives.

Par ailleurs, elle réaffirme son opposition à tout report de la date des élections et s'en tient à son exigence initiale et fondamentale de la tenue des élections régulières, transparentes, et bien organisées à la date du 22 mars 2009.

La Coalition " Bennoo Siggil Senegaal " se déclare prête à participer aux élections locales du 22 mars 2009 sur la base de la situation des listes déposées dans le délai légal du 20 janvier 2009. Toutefois, elle contestera devant les juridictions compétentes tous les rejets illégaux de ses listes de candidats.


Fait à Dakar, le 22 janvier 2009