DECLARATION DE LA CONFERENCE DES LEADERS DE BENNOO SIGGIL SENEGAAL

 

La Conférence des leaders de la Coalition Bennoo Siggil Senegaal, réunie ce mardi 3 février au domicile de Amath Dansokho, après avoir fait le point sur la publication officielle des listes de candidature aux élections locales du 22 mars 2009, a constaté de nombreux cas de fraudes et d’irrégularités commises par la coalition SOPI 2009, avec la complicité manifeste de certaines autorités de l’administration territoriale. L’illustration la plus évidente en est donnée par le dépôt et l’acceptation hors délai des listes de la coalition du PDS dans l’ensemble des communautés rurales des arrondissements de Ndindy et Ndoulo / Département de Diourbel, listes déjà forcloses au vu et au su de toute l’opinion.  

 C’est pourquoi la Conférence des leaders :

- salue l’attitude courageuse et conforme à la loi adoptée par la CEDA de Diourbel, qui a tenu à dénoncer dès le départ de telles pratiques ;

-soutient les initiatives prises par la CENA pour relayer et prolonger cette position de la CEDA de Diourbel par une saisine de la Cour d’Appel aux fins d’invalidation desdites listes ;

-encourage la CEDA d’Oussouye dans sa volonté de refuser les tripatouillages opérés en toute illégalité sur la liste SOPI 2009 de ladite commune   et avalisés par le préfet du département ;

-exprime son appui au comité électoral Bennoo Siggil Senegaal de la commune de Louga pour les initiatives prises auprès de la Cour d’Appel au regard des motifs d’irrecevabilité relevés sur la liste SOPI 2009 de ladite commune ;

 --félicite tous les comités électoraux locaux de Bennoo Siggil Senegaal pour les acquis déjà enregistrés dans la consolidation de la dynamique unitaire, et les exhorte à continuer de prendre en charge, avec diligence et vigilance, l’ensemble des tâches liées au processus électoral, conformément aux lettres circulaires et directives ;

-apprécie positivement l’attitude républicaine et courageuse de certaines autorités administratives qui refusent de se plier aux pressions ou injonctions partisanes de la hiérarchie politique, et met en garde dans le même temps les membres du commandement territorial tentés de servir de bras armé à un Parti, le PDS;

-engage l’ensemble des CEDA ainsi que la CENA à exercer la plénitude des devoirs et attributions que leur confère la loi, en vue de la tenue d’élections transparentes, libres et démocratiques.  

Une chose est sûre: le pouvoir d’Abdoulaye Wade, comme l’attestent ses manoeuvres et machinations multiples, a peur des élections ; il ne compte plus que sur la corruption de certains secteurs de l’administration, l’achat des consciences, les manipulations et la fraude pour espérer réussir un passage en force. C’est pourquoi, prenant à témoin l’opinion nationale et internationale, la Coalition Bennoo Siggil Senegaal réitère sans ambiguïté aucune son opposition à tout nouveau report des élections locales ainsi que sa ferme détermination à combattre toute fraude et toute tentative de confiscation ou de détournement de la volonté populaire. Elle appelle l’ensemble des démocrates et patriotes à se mobiliser pour défendre les libertés arrachées au prix de luttes et sacrifices immenses, et pour faire échec   aux plans despotiques et monarchiques de dévolution dynastique du pouvoir dans notre pays.  

Au chapitre de la situation sociale, la Conférence des leaders de la Coalition Bennoo Siggil Senegaal dénonce l’irresponsabilité du gouvernement face à la situation catastrophique des structures hospitalières publiques, et face aux inquiétudes des parents, des élèves et des étudiants devant les menaces d’année blanche qui pèsent encore une fois sur l’école publique sénégalaise, du fait du refus inacceptable du pouvoir d’appliquer les accords signés avec les syndicats d’enseignants La Conférence des leaders de la Coalition Bennoo Siggil Senegaal appelle toutes les forces sociales, démocratiques et de progrès, les populations des villes, des banlieues et des campagnes, à l’unité d’action la plus large contre la vie chère, le chômage des jeunes,  les pénuries récurrentes de  toutes sortes, dont celle du gaz domestique, la persistance des délestages, le sabotage de la campagne de commercialisation agricole, l’asphyxie financière et économique des entreprises nationales devant le non paiement de la dette intérieure malgré les engagements solennels du Chef de l’Etat, les agressions en toute impunité contre la presse, les violences d’Etat et le piétinement des libertés démocratiques. Il s’agit là d’autant d’indications qui révèlent l’incapacité du pouvoir de prendre en charge correctement la demande sociale populaire et la construction d’un véritable Etat républicain.


Fait à Dakar, le le 03 Février 2009

La Conférence des leaders de Bennoo Siggil Senegaal