Alliance des Forces de Progrès (AFP)  -  Yoonu Askan Wi / Mouvement pour l'Autonomie Populaire

Communiqué conjoint du 27 avril 2009

 

Le Lundi 27 Avril 2009, une délégation de l’Alliance des Forces de Progrès (AFP), conduite par son Secrétaire Général Monsieur Moustapha Niasse et comprenant Messieurs   Bouna Mohamed Seck, Secrétaire National Chargé des Elections, Cheikh Bamba Sall, Président du Comité des Sages, Mbaye Dione, Secrétaire Général du Mouvement National des Jeunes pour le Progrès, Mamadou Ly, Secrétaire National chargé de  l’Administration et de la Permanence, Madame Yeya Ly Cissé, membre de l’A.N.C.P, a rencontré à son siège une délégation de Yoonu Askan Wi / Mouvement pour l’Autonomie Populaire, dirigée par Monsieur Madièye Mbodj Coordonnateur National, porte - parole, et comprenant les camarades Haoua Dia Thiam, Coordonnatrice Nationale chargée de la Vie Politique, Ousseynou Ndiaye, chargé de l’Orientation, Amy Tall Ndiaye, Responsable Adjointe chargée des Femmes, Mamadou LY, membre de la Commission d’Organisation et Latyr Camara, chargé des Elections. 

Appréciant les résultats des élections locales du 22 Mars 2009, l’AFP et Yoonu Askan Wi réitèrent leurs chaleureuses félicitations au peuple sénégalais. Faisant preuve de dignité et de responsabilité, de détermination et d’une conscience citoyenne avérée, dans une mobilisation sans faille, les populations sénégalaises, en particulier celles des villes et des banlieues, ont déjoué le dispositif de fraude de l’Etat-Parti PDS. Par la même occasion elles ont mis en échec le plan de dévolution dynastique du pouvoir concocté par  Maître Wade et ses alliés, en désavouant clairement leurs politiques de misère sociale et la mal gouvernance généralisée. En même temps, les électeurs et électrices ont envoyé un message éloquent aux forces patriotiques: ils ont en effet sanctionné positivement la stratégie unitaire de l’opposition incarnée par la grande coalition Bennoo Siggil Senegaal, en sommant  les vainqueurs de gérer  ensemble ce qu’ils ont gagné ensemble, et de démontrer leurs capacités à asseoir les bases d’une gouvernance locale démocratique, participative, au service des populations. Sous ce rapport, l’AFP et Yoonu Askan Wi estiment pertinente et opportune, sur la base des leçons tirées de l’expérience, la poursuite de la dynamique BENNOO. Cependant, celle-ci doit être débarrassée de toutes tendances vers des stratégies parallèles provoquant des déséquilibres pernicieux, préjudiciables à l’esprit BENNOO fondé sur le respect mutuel, la complémentarité, la solidarité, l’exigence d’éthique entre alliés, mais aussi entre acteurs politiques et populations.

Dans cette logique, l’AFP et Yoonu Askan Wi décident de conjuguer plus étroitement leurs efforts et initiatives dans le combat commun contre le système en place. Il s’agit ainsi d’œuvrer à hâter le départ de Wade, pour assurer le triomphe d’une alternative politique, institutionnelle, économique, sociale, culturelle et éthique, apte à abréger les souffrances du peuple sénégalais et à répondre efficacement à ses aspirations légitimes  à la liberté, au progrès et au bien-être. Dans ce cadre, les deux délégations notent avec satisfaction, malgré l’hostilité ouverte du pouvoir, les avancées importantes réalisées dans le cadre des Assises Nationales, tant dans l’analyse de l’état des lieux que dans la formulation de propositions de solutions aux nombreux maux qui gangrènent notre pays et la société sénégalaise.

Convaincues que le salut des populations réside dans leur résistance solidaire et organisée, les deux délégations expriment leur soutien aux luttes des travailleurs, notamment de SUNEOR, Air Sénégal International, Transrail, Africamer, Savana Saly, du Méridien Président, des syndicats de l’enseignement et de la santé, pour la satisfaction de leurs justes revendications et la levée immédiate de toutes les sanctions arbitraires prises à leur encontre pour fait de grève. Sur le même registre, l’AFP et Yoonu Askan Wi dénoncent vigoureusement la volonté de Ablaye Wade et de son régime de brader le patrimoine national que constitue la SONATEL, à travers la vente d’une partie de ses actions à France Télécom, exposant le pays à un danger de recolonisation et de perte de souveraineté dans un secteur aussi stratégique que les télécommunications. Les deux parties expriment leur adhésion totale  à la coalition nationale proposée par les travailleurs de la SONATEL, en vue de s’opposer à cette opération ruineuse et de promouvoir la transparence, la bonne gouvernance et l’éthique de gestion, au service de l’intérêt national et de la coopération internationale.

Enfin, l’AFP et Yoonu Askan Wi saluent la victoire éclatante de l’ANC qui, sous la direction de Jacob ZUMA, vient de remporter les élections en République d’Afrique du Sud. Ils expriment le souhait que cette victoire marque un nouvel élan pour ce pays aux immenses potentialités, lui permettant ainsi d’apporter une contribution plus décisive encore au combat pour l’unité et la renaissance du continent africain.  

Pour l'Alliance des Forces de Progres Pour Yoonou Askan wi
Bouna Mohamed SECK Haoua DIA THIAM