Coalition pour l'Alternative Populaire

C.P.A.

 

 

Comité pour les modalités de participation de la CPA aux élections présidentielle et législatives du 25 février 2007.

Conclusions des travaux du Comité

Le Comité pour les modalités de participation de la CPA aux élections présidentielle et législatives du 25 février 2006, composé des candidats et des facilitateurs, a tenu deux séances de travail le samedi 16 décembre 2006 et le lundi 18 décembre 2006.

Il a travaillé dans une atmosphère détendue qui a permis des échanges approfondis sur les divers problèmes posés par les modalités de participation aux élections présidentielle et législatives.

Le Comité déclare qu'au bout des discussions, les deux modalités pour la CPA de participer aux élections présidentielle et législative, c'est-à-dire, soit une candidature unique et des listes communes pour les législatives, soit une candidature plurielle avec des listes communes pour les législatives, sont toutes les deux maintenues.

Le Comité précise que la CPA est maintenue avec les missions suivantes :

1. La réflexion commune au niveau des leaders sur les problèmes communs. A ce sujet un premier problème urgent est la lutte contre le décret inique n° 2006-1350 du 08 décembre 2006, portant répartition des sièges de députés à élire au scrutin majoritaire départemental. Le décret est illégal : il ne tient aucun compte de la démographie

2. La surveillance du processus électoral. Le travail des plénipotentiaires continue. L'on peut constater à ce sujet, entre autres, que les délais des recours pour les contentieux sont trop courts, le niveau de retrait des cartes d'électeur n'est pas encore connu et des localités n'ont pas encore reçu leurs listes électorales, tant sur le plan national qu'à l'étranger.

3. Le Programme de la CPA demeure commun et constitue un cadre de référence

4. Les candidats s'imposeront un code de conduite qui écarte les attaques réciproques. Un comité des mandataires est chargé d'élaborer, à cette fin, un code de conduite à faire adopter au plus tard à la fin du mois de décembre 2006.

5. Les candidats s'engagent à se désister en faveur du mieux placé d'entre eux à l'issue du premier tour. D'ores et déjà il est décidé qu'aucun membre de la CPA ne s'alliera avec le pouvoir actuel.

Enfin, le Comité insiste sur le fait que la volonté politique commune continue et que la formule des deux catégories de candidature aux élections présidentielle et législatives sera gérée avec sens des responsabilités et volonté de vaincre le 25 février 2007.

Dakar, le 18 décembre 2006

Adopté par la plénière de la Conférence des leaders de la CPA