MOUVEMENT NATIONAL DES FEMMES DE L’ESPOIR ET DU PROGRES

MOUNFEP

Le Mouvement National des Femmes de l’Espoir et du Progrès (MOUNFEP), réuni le 04/02/2015, sous la présidence de la camarade Maimouna Gueye Fall, 1ère Vice présidente, en l’absence de la Présidente Nationale, Madame Mata Sy Diallo retenue à l’Etranger, a examiné avec attention la situation du parti à la lumière des événements qui se sont produits successivement à Bandia, le 17 janvier 2015, sous l’instigation d’un groupe de jeunes du (MNJP) et le 22 janvier au Terrou-bi à l’occasion de la présentation, par  l’Alliance Nationale des Cadres pour le Progrès (ANCP), des vœux annuels au Secrétaire général du parti, le Président Moustapha Niasse.

 

Considérant que ces deux événements ne sont que l’aboutissement d’une longue campagne de manipulation de l’opinion par des manœuvres de tout genre, orchestrées  par des individus visant à discréditer le parti et ses responsables au plus haut niveau ;

 

Considérant que pareils agissements sont des actes d’indiscipline  notoire  vis-à-vis de la ligne que le parti s’est librement et démocratiquement choisi et de déloyauté à l’égard  de notre Secrétaire général ;

 

Considérant la volonté manifeste de leurs auteurs de torpiller et de sacrifier les intérêts du parti à l’autel de leurs ambitions débordantes, de saper son unité et sa cohésion pour des objectifs obscurs et inavoués.

 

Le MOUNFEP condamne, vigoureusement, la déclaration malveillante dite de Bandia ainsi que l’usage aveugle de l’injure et de la violence devant les augustes personnalités présentes au Terrou-bi,  le 22 janvier 2015, ce que rien ne pouvait justifier ;

 

Le MOUNFEP flétrit, avec la dernière énergie, ces pratiques d’un autre âge, pratiques absolument étrangères aux us dans l’AFP, mais qui ont l’heur d’étaler au grand jour la face longtemps cachée de pourfendeurs des libertés et de la démocratie ;

 

Le Mouvement National des Femmes de l’Espoir et du  Progrès confirme tout son engagement  pour un parti AFP fort derrière son Secrétaire général, le Président Moustapha Niasse, l’homme politique toujours présent aux moments  les plus décisifs de l’évolution de notre Sénégal indépendant ;

 

Le MOUNFEP, à l’unanimité, exige, le respect, par tous et par toutes, de la ligne du parti et de la décision démocratiquement prise par le Bureau politique le 10 mars 2014 ;

 

Enfin, le MOUNFEP met tout son génie pour la consolidation de Bennoo Book Yaakaar et pour la défense du Plan Sénégal Emergent, solution des problèmes de développement de notre pays.

.

                                                                                                                                                              

Fait à Dakar, le 4 février 2015

Le MOUNFEP