DECLARATION DU BUREAU EXECUTIF NATIONAL ELARGI DU MNJP SUR LA SITUATION ECONOMIQUE, POLITIQUE ET SOCIALE DU SENEGAL

 

Appréciant la situation économique, politique et sociale du Sénégal, le Bureau Exécutif National élargi du MNJP condamne la dissolution impopulaire, antidémocratique et irresponsable des collectivités locales dirigées par l'opposition et engage ses membres sur toute l'étendue du territoire national, à se tenir prêts à faire face juridiquement, physiquement et politiquement en vue de freiner cette nouvelle stratégie purement politique que le PDS n'hésitera pas à appliquer à d'autres collectivités locales si l'on ne prend garde.

Le BEN élargi du MNJP, analysant le pouvoir d'achat des sénégalais scandalisés et terrorisés par la flambée des prix de denrées de consommation courante à travers une inflation qui a doublé la moyenne africaine pointe un doigt accusateur sur l'incompétence du gouvernement, son incapacité à faire dans l'anticipation et exige du gouvernement dans l'immédiat la réduction de son train de vie en supprimant le Sénat, en réduisant les contrats spéciaux à la présidence de la République, en revoyant à la baisse la carte diplomatique du Sénégal, la caisse noire de la Présidence, celles de l'Assemblée nationale et de la Primature, en supprimant certaines agences budgétivores et suspectes, en réduisant la taille du gouvernement et celle de l'assemblée nationale pour les législatures à venir.

Sur le même chapitre, le BEN élargi du MNJP exige du président de la République qu'il fasse moins que Georges BUSH et Nicolas SARKOZY en termes de voyages extrêmement couteux, inutiles pour le contribuable sénégalais et l'abandon de son projet d'acheter un avion présidentiel à coût de dizaines de milliards.

Le BEN élargi du MNJP appréciant la transparence financière au Sénégal exige un audit de l'ANOCI dont les dirigeants peu courageux et peu responsables ont préféré la dérobade à l'assumation de leurs responsabilités face à la volonté de l'Assemblée nationale de les entendre, du plan maïs, du plan manioc, du plan bissap, du plan sésame et un audit de la gestion foncière au Sénégal faite avec boulimie par le régime libéral.

Le BEN élargi du MNJP, sur la situation scolaire et celle du monde rural, note un manque d'ambitions du gouvernement sénégalais en direction des élèves et des acteurs du monde rural dont le sort n'est pas une priorité pour le régime actuel et exige du gouvernement l'ouverture immédiate et sans condition de négociations avec l'Intersyndicale enseignante pour donner une suite favorable aux exigences, espérances et impatiences des enseignants et plus de respect et de considération en direction du monde rural qui ne mérite pas ces miettes ( 5 kg /personne) mais un soutien véritable et consistant en semences de qualité, en engrais, en intrants et surtout dans l'achat par le gouvernement de la production rurale.

Le BEN élargi du MNJP considère que la GOANA est un chèque sans provision et ne fera pas recette.

Le BEN élargi du MNJP dénonce la façon clanique dont les visas pour l'Espagne sont attribués et exige du gouvernement des emplois pleins en direction de la jeunesse sénégalaise conformément aux engagements du candidat et président depuis 1974.

S'agissant des assisses nationales du Front Siggil Sénégaal, Le BEN élargi du MNJP se félicite de la qualité des acteurs ayant la lourde responsabilité de conduire les travaux, du niveau d'avancement des préparatifs et surtout de l'adhésion massive et populaire de républicains et patriotes libres, objectifs, responsables et éclairés à ces assises qui sont synonymes de laboratoires d'appréciations et de recherches de solutions aux problèmes du Sénégal.

Le BEN élargi du MNJP invite l'ensemble de ses membres à une participation active à ces assises nationales et à une présence plus remarquée et remarquable sur le terrain politique plus précisément dans l'animation des comités électoraux du parti et dans l'opération vente et placement des cartes du parti mais aussi et surtout dans la défense des intérêts du peuple.

Le BEN élargi du MNJP félicite le secrétaire général Moustapha NIASSE pour sa cooptation à la fondation mondiale pour le leadership à côté de Nelson MANDELA, Frederick De CLERK et Keith MASSIRE; ce qui est une marque de considération envers notre secrétaire général de la part de la communauté internationale et surtout une preuve éloquente de sa dimension d'homme d'Etat, de sa crédibilité et de son professionnalisme.

 

Fait à Dakar, le 10 mai 2008