DECLARATION DU BUREAU POLITIQUE DE L'AFP SUR LA CANDIDATURE UNIQUE DE BENNO SIGGIL SENEGAAL

Lundi 12 octobre 2009

 

Se référant à la candidature unique de l’opposition pour l’élection présidentielle de 2012,   un quotidien de la place a annoncé, en première page,  dans son édition du 12 octobre 2009, que le Secrétaire général de l’AFP, Monsieur Moustapha Niasse, a déclaré : «Moi et personne d’autre.»

C’est avec étonnement que le Secrétaire général de l’AFP et le Bureau politique ont lu ce titre, qui est totalement contraire à la vérité. Ce type de manipulation, qui n’est ni la première, ni la dernière, participe d’une campagne de désinformation aux fins de semer le doute dans les composantes de Bennoo et dans l’opinion.

Chaque fois qu’il a été interrogé sur la question, Monsieur Moustapha Niasse a toujours répondu que 2012 appartient à Dieu et à Dieu seul et qu’il est prématuré de parler d’une candidature pour 2012. L’AFP reste fidèle à cette position.

C’est la raison pour laquelle, le Bureau politique de l’AFP, saisissant l’occasion de sa réunion hebdomadaire de ce lundi 12 octobre 2009, exprime sa profonde indignation et condamne avec la dernière énergie, de tels actes qui sont en porte-à-faux avec la déontologie de la profession et avec l’éthique tout court.

Le Bureau politique de l’AFP réitère enfin sa conviction qu’un débat public sur une candidature unique de l’opposition pour l’élection présidentielle de 2012 éloigne les Sénégalais des dossiers urgents qui les interpellent comme le renchérissement des denrées de première nécessité, les délestages de la Sénélec, les inondations, la rentrée des classes, l’effondrement de l’économie nationale, la gangrène de la corruption, de l’impunité et de toutes leurs conséquences dans notre société.


Fait à Dakar, le 12 octobre 2009 

Le Bureau politique de l'AFP