Déclaration de la Délégation AFP France

30 octobre 2015

 

Depuis quelques temps, nous assistons comme beaucoup de nos compatriotes à des attaques virulentes à l’encontre de notre Parlement et de son Président.

La Délégation AFP France s’était jusque-là bien gardée de passionner inutilement le débat portant sur la constitution d’un groupe parlementaire de l’opposition.

Aujourd’hui, elle a pris la décision de sortir de sa discrétion qui était une forme d’élégance pour dire qu’elle n’entend plus épargner son intransigeance à tous ceux qui rabaissent l’Assemblée nationale et se livrent à des attaques ad hominem contre le Secrétaire général de leur Parti .

L’AFP, parti progressiste, est fondamentalement attachée aux libertés individuelles et collectives, aux valeurs démocratiques et à l’expression d’une bipolarisation politique bien établie (une majorité et une opposition.)

Pourquoi donc ce terrorisme intellectuel pour tenter de culpabiliser une institution et son Président ? Que n’avons-nous pas entendu comme vociférations : crime démocratique, législature la plus nulle de l’Histoire ? Au-delà de telles nullités prétentieuses, ces affirmations à l‘emporte-pièce comportent toujours leur part d’outrance. Prêcher dans le désert a sûrement quelque chose de fascinant pour certains hommes politiques. Il faut néanmoins une sacrée force de caractère pour ne pas être envahi par la lassitude.

Après tout, que les propos et le ton utilisés ne puissent relever du modèle d’urbanité et de courtoisie qui sied habituellement n’est finalement que peu d’importance. Car plus le Président de cette illustre institution manifeste de la grandeur, plus on s’attaque à lui pour grandir soi-même. Malheureusement, ces gens-là oublient qu’on ne grandit qu’en servant une haute ambition basée sur la confrontation par le dialogue.

Dans cette affaire, on demande à la majorité de faire preuve de vertu pour effacer les turpitudes d’une opposition déboussolée et aboulique. Pourtant, rien ne devrait empêcher cette opposition d’obtenir elle-même un début d’explication de son capitaine: le concepteur, l’initiateur et le réalisateur, de ce projet.

Quand on décide d’utiliser la musique du Règlement Intérieur de l’Assemblée nationale, il faut être sûr de pouvoir arriver à mettre les paroles dessus.

Nous invitons le FRDP et plus particulièrement les responsables du PDS à plus de lucidité et moins de passion. Nous, Délégation AFP France, entendons rappeler haut et fort qu’il y a une limite d’indécence à ne plus franchir. En effet, nous saurons aussi rendre les amabilités. Désormais, à chaque assaut malséant, nous serons dans le combat avec notre Secrétaire Général et pou lui.

Nous sommes heureux que l’Assemblée nationale du SENEGAL soit dirigée par cet homme de convictions et ses convictions sont fondées sur son parcours personnel et le sens qu’il don- ne à l’Histoire. De par sa densité et sa vision, Moustapha NIASSE a révélé depuis longtemps à la face du monde, ses qualités d’Homme d’Etat.

Le Président NIASSE a redessiné à sa manière avec une érudition époustouflante le nouveau visage de cette institution .Les Sénégalais ont apprécié sa compétence et son expérience au moment du passage du Président François HOLLANDE dans l’Hémicycle.

La Délégation AFP France lui renouvelle sa confiance et son soutien.

Elle invite vivement Benno Bokk Yakaar à ne pas céder aux pires tentatives populistes qui ne pourraient que nous ramener à la démagogie.

L’heure est à la consolidation démocratique de notre Parlement.



DELEGATION AFP FRANCE