Déclaration AFP Département de Foundiougne

 

Rêves,  Illusions, Improvisations et Approximations de « Grand Parti »

 

Le dimanche 2 août 2015 était censé consacrer la rentrée politique de l’exclu de l’AFP qui vient de créer son propre parti. Il avait alors choisi la ville de Foundiougne pour un meeting d’envergure départementale. La presse nous apprend qu’en fin de compte, le meeting est devenu une simple « VISITE DE PROXIMITÉ et de dialogue auprès des populations locales ». Ainsi, malgré les énormes moyens financiers dégagés pour envoyer des cars de convoyage dans toutes les collectivités locales du département, la mobilisation n’a pas été rendez-vous. L’échec a été cuisant. A la place du meeting grandiose prévu, le « Grand Parti » a tenu une Petite Assemblée Générale dans une petite salle !

La presse, d’une manière générale, nous informe que l’exclu de l’AFP est allé dans le département de Foundiougne pour expliquer aux populations que leur avenir se trouverait dans le tourisme. « Il faut renforcer et valoriser les infrastructures, les mesures d’incitation et d’appui au développement des sites touristiques dans le département de Foundiougne », a-t-il dit au terme d’une visite de proximité et de dialogue auprès des populations locales. Selon lui, il faut également le renforcement de la formation professionnelle de la jeunesse de Foundiougne en ce qui concerne « l’accueil pour qu’elle soit apte à accueillir les touristes dans les conditions idoines qui leur permet de renforcer la croissance du secteur ».

Les populations d’agriculteurs, de pêcheurs, d’artisans, d’entrepreneurs, hommes, femmes, jeunes et moins jeunes auront définitivement acquis la conviction que l’Homme qui prétend incarner un « Grand Parti » n’a ni ambition, ni rêve sérieux pour leur avenir. Il lui aurait suffit d’ouvrir le PSE (Plan Sénégal Emergent) ou n’importe quel plan de développement local d’une des collectivités locales du département de Foundiougne, pour s’apercevoir que l’importance de ce secteur est déjà suffisamment souligné par le Gouvernement et les élus locaux, qui lui ont consacré des budgets conséquents, sur la base de programmes et de projets mûrement réfléchis et sérieusement élaborés.
La récente inauguration par le Président Macky Sall, du tout nouveau port de Ndakhonga-Foundiougne où, pour l’occasion, était amarré le bateau « Jambogne » en est une parfaite illustration.

Le Gouvernement du Président Macky Sall et les élus locaux ne se fondent pas sur des discours improvisés pour sortir à la légère des idées approximatives d’actions de développement économique et social. On ne peut pas fonder de grandes ambitions pour une Nation sans une capacité avérée d’un travail sérieux, méthodique et documenté. L’improvisation ne produit pas des programmes. Ce sont ces improvisations et vagues impressions qui ont conduit le Secrétaire Général dudit « Grand parti » à se hasarder dans des critiques approximatives, non documentées et insuffisamment argumentées du PSE. Une lecture appliquée du PSE, de ses déclinaisons sectorielles et des Plans locaux de Développement aurait fait découvrir au futur candidat dudit « Grand Parti » que le département de Foundiougne et le reste du Sénégal, sont saisis dans la très grande diversité de leurs potentialités et contraintes, pour , après des diagnostics rigoureux, produire des axes stratégiques et des lignes d’actions qui se déclinent dans des projets et programmes entrainant la mobilisation de toutes les composantes de la Nation, dans leurs diversités de situations et d’activités.

L’illusion unisectorielle est absente de notre Vision.

Les sénégalais découvriront progressivement que le Grand Parti n’est basé sur aucune grande ambition pour la Nation, mais juste sur des rêves de grandeur pour soi-même, à la dimension du « Moi ». Les camarades qui, de bonne foi, se sont laissés embarquer dans cette aventure sans avenir ont encore le temps de revenir en arrière. Fidèle a sa philosophie politique, l’AFP saura se montrer magnanime et les laissera rentrer au bercail, qu’ils n’auraient jamais dû quitter.

Poursuivant dans la lancée de ses improvisations et effets d’annonce, le Secrétaire Général du dit « Grand Parti » croit pouvoir se prédire un futur triomphe en affirmant que « dans l’ensemble des 45 départements où nous allons passer, il n’y aura plus d’Alliance des Forces du Progrès ».

Si ses performances de mobilisation dans les autres départements sont à l’image de l’échec enregistré à Foundiougne, ce « grand rêve » risque de se terminer en cauchemar et en réveil brutal. En effet, incapable de présenter de grandes foules à Foundiougne, M. Gakou prend pour argent comptant les chiffres fantaisistes qui lui sont présentés par de nouveaux contemplateurs qui n’ont d’autres ambitions que de le dépouiller de ce qu’il pourrait posséder comme ressources financières sonnantes et trébuchantes. Comment comprendre qu’il puisse croire que lorsqu’un responsable ou un militant d’une section de l’AFP le rejoint, il doit comptabiliser que toute la section l’a rejoint. Quelle est cette logique réductrice et quelque part, puérile. Démarrer une nouvelle vie politique en se berçant de ses propres illusions ou de celles fabriquées par les autres est la meilleure façon de courir à sa perte.

Depuis le 4 avril 2015, par une Assemblée Général extraordinaire tenue à Sokone, la Délégation Départementale de l’AFP de Foundiougne a fait le constat de la défection de son ex-Secrétaire Général, et a procédé à son remplacement en conformité avec les textes du Parti. Depuis lors, la Délégation départementale a déroulé un programme spécial de défense et de renforcement de l’AFP dans le Département contre les tentatives de déstabilisation. Les actions menées ont été des journées d’études sur le PSE et des Assemblées Générales de sections. Il s’y est ajouté des mobilisations de masse pour l’accueil du Président Macky Sall à l’occasion de la pose de la première pierre des travaux du tronçon de route Keur Waly Ndiaye-Sokone et de l’inauguration du port de Foundiougne/Ndakhonga. Ces activités multiples ont été des occasions de consolidation des bases du Parti, de réflexion et d’échanges. Elles ont également permis le retour spontané à l’AFP de militants et de militantes qui s’en étaient éloignés en raison des méthodes de gestion de l’ex-Secrétaire général départemental, qu’ils jugeaient solitaires, égoïstes e égocentriques.

Ainsi, l’AFP se renforce dans tout le Département de Foundiougne.

Cette vérité finira par éclater à la face de tous les marchands d’illusions qui sont allés s’inscrire au « Grand Parti », sans aucune ambition d’envergure pour le pays, réduit à tenir des « méga meetings » dans de petites salles de réunion.



Foundiougne, le 4 août 2015
Le Bureau de la Délégation Départementale