Déclaration de l’AFP : 16 juin 1999 – 16 juin 2014

 

 

 

Sur le chemin inexorable de son destin, le Sénégal avance dans le temps et dans l’espace des hommes et des nations.

Chaque peuple, dans son évolution, connaît des étapes importantes de ce rendez-vous répété avec l’histoire, les évènements, les phénomènes de la vie.

Le peuple sénégalais s’est engagé, depuis le 25 mars 2012, dans une étape, nouvelle et exaltante, de son combat pour le progrès, la justice, la solidarité, la démocratie, l’Etat de droit.

Ce 16 juin 2014, pour notre parti, l’Alliance des Forces de Progrès, marque un Anniversaire au contenu multidimensionnel, quinze années après l’Appel du 16 juin 1999 et, quelques semaines plus tard, le 15 juillet de la même année, la création du parti, d’un engagement solennel, au service du peuple sénégalais, lorsque des compatriotes de tous bords et de tous âges ont décidé résolument de relever les défis du changement, de la mobilisation et de l’innovation pour une autre manière de gouverner.

Nous étions en 1999.

Depuis, sont survenues deux alternances institutionnelles, au sommet de l’Etat, celle du 19 mars 2000 et celle du 25 mars 2012.

Dans le déroulement de ces rendez-vous avec l’histoire, l’AFP a toujours, comme aujourd’hui encore, privilégié l’action sur le terrain, la réflexion et l’analyse, la concertation et le dialogue, avec des partenaires partageant les mêmes idéaux, sur les objectifs à atteindre, les ressources à mobiliser, les réflexes politiques à promouvoir et les actes à poser pour un Sénégal nouveau, prenant en charge son propre destin par l’effort de chacun de ses fils, dans l’unité consolidée et dans les ambitions communes.

La mémoire sélective a beau essayer, parfois, de refaire l’histoire de notre pays, une rétrospective sur la fin du siècle dernier laisse apparaître la Déclaration du 16 juin 1999 de M. Moustapha Niasse, comme un formidable coup de tonnerre dans le paysage politique sénégalais. C’est sans aucun doute une des composantes des préludes à la première alternance démocratique du Sénégal de la période post indépendance.

 Cette Déclaration n’est pas seulement pour l’Alliance des Forces de Progrès une date repère, elle participe de son identité.

En effet, c’est bien à partir des idéaux déroulés dans ce document que l’AFP a assis son parcours exemplaire, à une époque où les contrevaleurs avaient effectué des enjambées néfastes pour notre pays et ses populations.

Des patriotes connus, qui n’ont jamais hésité, ni devant le danger ni devant la difficulté des tâches à accomplir, s’étaient alors levés pour relever les défis. Parmi eux, étaient, et au premier rang, les militants et les militantes de l’AFP.  

Nous nous inclinons aussi, avec émotion et respect, devant la mémoire des camarades et des autres patriotes qui nous ont quittés depuis. Ces camarades ont beaucoup donné au parti. Nous prions pour eux.

Si le Sénégal est resté debout, c’est par la grâce de Dieu, illustrée dans le comportement de ces patriotes qui ont porté ces valeurs éternelles qui sont les boucliers impérissables face aux dérives résultant de la griserie qui a imprégné, un temps donné, leur conception surannée du pouvoir et de l’Etat.

 Dans le contexte que voilà, la Déclaration du 16 juin est venue des profondeurs de la pensée sénégalaise, largement partagée par les populations de notre pays.

C’est la raison pour laquelle, il est opportun de souligner, en ce 16 juin 2014, que les segments de la population, les objectifs et les idéaux pérennes de la Déclaration du 16 juin, avaient et ont encore pour soubassement la morale républicaine, la morale tout court et l’éthique adossées à une foi granitique en Dieu. Cette foi a installé l’auteur de la Déclaration du 16 juin et tous ceux qui lui ont fait confiance dans l’espérance féconde qui mène à l’espoir, à l’action et au progrès.

 Quinze ans après, l’Alliance des Forces de Progrès tient à magnifier les sacrifices consentis par les pionniers et tous les patriotes (hommes, femmes, jeunes, personnes du 3ème âge, travailleurs de la fonction publique, du secteur privé, paysans, pasteurs, ouvriers, pêcheurs, chômeurs, marabouts, imams, hommes d’église) qui n’ont jamais fléchi dans le culte de l’intérêt général, de la Vérité, de la dignité, de l’équité et de la justice.

Aujourd’hui, l’AFP est fière, plus que jamais, de célébrer ce 15ème Anniversaire, en pleine communion avec tous ceux et toutes celles qui partagent encore ces valeurs de patriotisme en mouvement, d’endurance dans l’effort et de recherche constante d’une unité nationale sans équivoque. C’est dans l’intensité de la sincérité patriotique et par l’esprit élevé de sacrifices en faveur de l’intérêt général que s’inscrivent également la relance de l’économie nationale, la promotion de la jeunesse et la protection de la femme, en faveur de tous les Sénégalais, qu’ils vivent dans le pays ou qu’ils soient établis à l’étranger.

 Carrefour d’hommes, de femmes  et de jeunes de progrès, l’AFP est devenue en peu de temps, malgré toutes les intrigues ourdies à son encontre, un vaste rassemblement qui a essaimé aux quatre coins du Sénégal. C’est également un outil de régulation qui a été et restera au cœur du combat contre l’inacceptable, combat qui a abouti à la libération du Sénégal contre les velléités dynastiques et dictatoriales d’un autre âge.

 Le Parti tient à exalter le courage et la détermination de son Secrétaire général, M. Moustapha Niasse, de ses responsables, de ses militants, de tous les démocrates, sénégalais comme étrangers, qui ont toujours rejeté un ordre de priorités aux antipodes de l’intérêt général et des aspirations du plus grand nombre. Grâce à cette mobilisation, quinze ans durant, la flamme du 16 juin a toujours été ravivée, conservant ainsi son éclat puisé dans une aube de progrès.

 En ces moments, étape importante de la marche de notre modèle démocratique, en pleine campagne électorale pour les élections locales du 29 juin 2014, l’Alliance des Forces de Progrès adresse ses vifs encouragements aux candidats des listes de Bennoo Bokk Yaakaar, de Bennoo Siggil Senegal, de l’AFP et autres partenaires locaux pour qu’après la victoire, les forces patriotiques puissent poursuivre, ensemble  et avec le Président Macky Sall, une gouvernance vertueuse, au service de l’idéal républicain, des populations et du développement, dans un Etat de droit, facteur de stabilité et de progrès, dans une sous-région qui doit relever le défi de la paix et de la sécurité.


Fait à Dakar, le 16 juin  2014