Communiqué du Comité Stratégies et Actions de l’AFP

 

Le Comité Stratégie et Actions de l’AFP s’est réuni le jeudi 9 juillet 2015 sous la présidence de Monsieur Khaly Sèye, membre du Bureau politique autour de l’ordre du jour suivant :

1. Situation nationale ;
2. Préparation de la commémoration de l’Appel du 16 juin 1999 ;
3. Tournées du Bureau politique dans les régions et perspectives.

Abordant le premier point de l’ordre du jour, le CSA s’est félicité du vote de la loi modifiant la loi n°2002/20 du 15 mai 2002 modifié, portant Règlement intérieur de l’Assemblée nationale.

Le retour du quinquennat pour le mandat du Président de l’Assemblée nationale est la correction d’une forfaiture historique, en porte-à-faux avec la stabilité de la deuxième Institution de notre pays.

Quant à l’amendement relatif à la parité, c’est la régularisation d’une situation qui n’était pas en harmonie avec la lettre et l’esprit de la loi. Par ailleurs, qu’il s’agisse du 10ème requis pour la formation d’un groupe parlementaire ou de l’impossibilité de la transhumance d’un groupe parlementaire à un autre, il est question de moraliser la vie publique, en décourageant la politique politicienne, au service de frustrés en mal d’identité et en quête de représentativité. Tous les cris d’orfraie relatifs au décompte des voix doivent être lus à travers cette grille, car le Président de l’Assemblée nationale ne saurait être concerné par un décompte qu’il n’a jamais effectué, même s’il a, urbi et orbi, demandé aux députés de l’opposition de contrôler la procédure. Du reste, les Articles 84 et 87 du Règlement intérieur répondent éloquemment à ceux-là qui ont formulé des réclamations plus de 72 heures après la plénière concernée, en réclamant de manière irresponsable l’annulation des résultats proclamés.

Le CSA tient à saluer l’action du Secrétaire Général, Monsieur Moustapha NIASSE, à la présidence de l’Assemblée nationale où, avec les membres du Bureau et l’Administration, il est en train d’inspirer de nombreuses mesures tendant à moderniser l’Institution, en améliorant son fonctionnement.

S’agissant du monde rural, le CSA a de nouveau souligné que l’amélioration du niveau de vie des acteurs est une priorité à traiter avec méthode et vigueur. C’est la raison pour laquelle le Programme d’Urgence de Développement Communautaire a été favorablement accueilli, avec l’enveloppe de 422 milliards CFA dont 113 pour 2016. Si la responsabilisation du PNUD est un excellent choix, l’Administration sénégalaise est interpellée. Le nouveau code de conduite de l’Agent public est un pas important, qui doit s’insérer dans une grande entreprise de réformes pour améliorer les performances et l’efficacité, au service de notre pays et des usagers.

En ce qui concerne la commémoration de l’Appel du 16 Juin 1999, le CSA a engagé la Commission ad hoc à préparer minutieusement l’évènement car, cette date n’est pas seulement un repère important pour le parti, elle participe de son identité.

Le CSA a également procédé à l’évaluation des tournées du Bureau politique, en ouvrant des perspectives, jusqu’à l’horizon 2022. Le programme sera bouclé, conformément au calendrier arrêté.

Quand les laquais de l’argent et des instincts aboient, avec leur bave de haine et de contre-vérités, la caravane de l’AFP poursuit son chemin, cap sur les valeurs.

                                                                                                                                                         

Fait à Dakar, le 9 juillet 2015

Le Comité Stratégies et Actions de l’AFP