DECLARATION DU COMITE STRATEGIES ET ACTIONS (CSA)

COMMUNIQUE DE PRESSE


6 novembre 2014

 Le Comité Stratégies et Actions (CSA) de l’AFP s’est réuni le jeudi 6 novembre 2014 et a notamment examiné la situation nationale et le calendrier du Parti dans les prochaines semaines.

L’Acte III de la Décentralisation et ses conséquences ont particulièrement retenu l’attention du CSA. A cette occasion, plusieurs exposés de maires appartenant à l’AFP ont été entendus. Il ressort, des échanges, que des difficultés se manifestent au niveau du recouvrement et des compétences transférées, tout particulièrement le fonctionnement des écoles et des structures de santé.

En conclusion, il a été retenu que le contenu de l’Acte III de la Décentralisation est bon dans l’ensemble, mais qu’il y a des insuffisances qui pourraient constituer des obstacles pour un véritable développement local. C’est la raison pour laquelle le CSA a souligné la nécessité de recueillir les contributions des élus pour en faire un mémorandum qui sera la contribution de l’AFP sur les problèmes liés à la décentralisation.

En ce qui concerne la réunion du Bureau politique qui doit se tenir à Ndiass, dans le département de Mbour, le mois de décembre a été retenu. Il s’agira d’organiser un panel sur des questions capitales pour notre pays. L’organisation de cette rencontre est confiée aux camarades de Ndiass qui mettront en pratique les recommandations du Comité scientifique, mis en place par le Parti pour conférer à cette rencontre la dimension convenable pour prendre en charge les ambitions de l’AFP pour un Sénégal émergent, au nom des principes sacrés de la bonne gouvernance et de l’approfondissement de la démocratie.

Quant au Bulletin de l’AFP, des dispositions ont été prises pour que le numéro 2 paraisse dans les meilleurs délais possibles. L’option électronique sera doublée par une version papier pour une meilleure diffusion de cet outil de communication, outil destiné à tous les militants, ceux du Sénégal et ceux de la Diaspora.

En ce qui concerne la situation au Burkina Faso, le CSA a plaidé pour l’accélération du processus de normalisation. Il a engagé les autorités militaires de ce pays frère à céder le pouvoir aux civils, après l’aboutissement des concertations entamées à Ouagadougou. A cet égard, le CSA adresse ses vives félicitations au Président Macky Sall, que ses pairs viennent de choisir pour présider le Groupe de contact de la CEDEAO sur ce dossier.

                                                                                                                                                         

Fait à Dakar, le 6 novembre 2014

Le Comité Stratégies et Actions