Communiqué du Bureau politique de l'AFP
Jeudi 7 juillet 2005

 

Le Bureau Politique de l’AFP s’est réuni le jeudi 07 juillet  2005 sous la présidence de M. Moustapha Niasse, Secrétaire Général du Parti, à l’effet d’examiner l’ordre du jour suivant :

1.       Situation nationale

2.       Vie du parti

Le Bureau politique de l’AFP, après analyse du dossier  du processus électoral, constate, en le déplorant, que le délai qui nous sépare de la date des élections ne semble point suffisant pour permettre l’établissement des cartes d’identité et de cartes électorales numérisées.  

Le même constat semble valable pour la refonte totale du fichier électoral. Cette dernière, prévue par une loi de la République, rencontrera, sans aucun doute , des difficultés de matérialisation, liées surtout au contexte. En effet , en cette période, les activités agricoles, particulièrement dans le monde rural, priment sur tout le reste. Et, quand on sait que l’hivernage peut se prolonger jusqu’en octobre, il est presque sûr que le pari du gouvernement ne sera pas tenu. Maître Wade aura tout fait pour ne pas respecter le calendrier républicain, malgré ses déclarations  le 31 décembre 2004  lors de son message à la nation. 

Par ailleurs le pouvoir en place, dans sa volonté de rester sourd aux appels à la raison venant de l’opposition,  entend installer la C.E.N.A. demain, vendredi 8 juillet, et malgré les recours déposés par l’opposition auprès des conseils d’Etat et constitutionnel. Manifestement, il y a violation de l’article 4 de la loi portant création de la CENA et de l’article 3 du protocole sur la démocratie et la bonne  gouvernance additionnel  au protocole relatif au mécanisme de prévention, de gestion, de règlement des conflits, de maintien de la paix et de la sécurité de la CEDEAO, que le Président de la République a signé lui-même au nom du Sénégal et qui a été ratifié par le parlement. 

Abordant la situation du monde rural, le Bureau politique de l’AFP déplore le sort réservé à l’agriculture en général, et à l’élevage en particulier. A cet égard, le Bureau politique souligne que les problèmes rencontrés par les éleveurs sont multiformes : indisponibilité de l’aliment de bétail, absence de pâturage et de promotion d’espèces bovines adaptées aux besoins de la population en viande et produits laitiers. En ce qui concerne toujours ce volet agricole, le Bureau politique déplore l’absence de vivres de soudure et l’insuffisance d’engrais. Cette situation ne peut durer, car les souffrances endurées par les éleveurs doivent être soulagées. 

Par ailleurs, pour protéger les cultures, le Bureau politique de l’AFP pense que le gouvernement sénégalais devrait, dès à présent, en vue de ne plus invoquer le prétexte de la surprise, prendre des mesures réalistes et efficaces pour endiguer le péril acridien. 

Le Bureau politique de l’AFP fustige le comportement de la RTS, qui ne rate aucune occasion de vouloir présenter le Sénégal comme un eldorado. Dans cette tentative, tout y passe : émissions-pirates, campagnes électorales déguisées, propagande politique organisée par les pouvoirs publics et la RTS, en vue de présenter un bilan dont le caractère négatif ne souffre aucune contestation, avec des données statistiques faussées, sous la direction personnelle de membres du gouvernement appuyés par des techniciens et fonctionnaires, dans une ambiance partisane, et en dehors de toute présence des secteurs professionnels concernés malgré les injonctions répétées du HCA.  

Dans ce même registre, le  Bureau politique de l’AFP dénonce la mal gouvernance qui se traduit par des scandales répétés qui éclaboussent  bon nombre de sociétés d’Etat. Il est clair qu’aujourd’hui, l’alternance n’a pas su réformer l’homme sénégalais. Les choix portés par nos gouvernants sur certains hommes sont souvent contestés et contestables, et la plupart du temps en violation flagrante de l’éthique et des procédures administratives et républicaines.

 Abordant le dernier point  de son ordre du jour, le Bureau politique salue la fréquence des tournées à la base, la mobilisation des  militants du parti et la mise en application des programmes de l’AFP.  

Enfin, le Bureau politique se réjouit des résultats positifs du forum des partis politiques, des médias et de la Société civile en Afrique de l’Ouest, tenu à Cotonou, du 28 juin au 1er juillet 2005.

 

 

Fait à Dakar, le 7 juillet 2005

Le Bureau politique de l'AFP