Communiqué de la réunion du Bureau politique de L'AFP 

Jeudi 30 novembre 2006

 


Le Bureau politique de l'Afp s'est réuni le jeudi 30 novembre 2006, sous la présidence de M. Moustapha Niasse, Secrétaire Général, autour de l'ordre du jour suivant :

1. situation nationale,
2. vie du Parti.

Le Bureau politique a entendu un exposé du Secrétaire général de l'Afp, M. Moustapha Niasse, sur le gouvernement dit d'union nationale de Me Abdoulaye Wade et sur les différentes agressions dont le Parti a fait l'objet ces derniers jours. Le Bureau politique a essentiellement retenu les tentatives vaines de déstabilisation de l'Afp par la diffusion de contrevérités.

En effet, il est absurde de prétendre que l'Afp et son Secrétaire Général sollicitent des postes ou autres responsabilités dans l'appareil d'Etat, dans la mesure où, à ce sujet, bien avant le 8 novembre 2006, le Président de la République lui-même formule périodiquement des propositions, depuis bientôt cinq ans, et cela chaque année, depuis août 2003.

Par ailleurs, la dissidence factice de 2 ou 3 cadres de l'Afp participe de la même volonté d'abattre un adversaire qui, à cette occasion, a démontré, à la face du monde, que les idéaux autour desquels il a bâti sa formation politique sont pérennes et coulés dans le roc. Des individus, dépités par le refus, sans passion inutile, mais ferme de l'Afp d'entrer dans le gouvernement, ont découvert, à leurs dépens cette donnée que nul ne peut effacer, pas même ceux qui se couvrent d'un manteau de respectabilité, pour tenter de réaliser les funestes desseins de leurs maîtres. Demain, sans doute, il y aura d'autres tentatives, mais l'Afp, aux côtés de son Secrétaire Général, M. Moustapha Niasse, poursuivra, debout, le combat entamé depuis le mémorable Appel du 16 juin 1999, pour réaliser, avec toutes les forces patriotiques, les changements tant attendus par notre peuple, par la victoire des citoyens sur les dérives anti-démocratiques.

C'est la raison pour laquelle l'Afp a adopté le programme consensuel de la CPA, tout en oeuvrant pour une candidature unique de cette coalition aux prochaines élections présidentielles. A cet égard, le Bureau politique a entendu le compte rendu de M. Madieyna Diouf, Secrétaire national chargé de la Coordination des Activités du Parti, sur la réunion de la Conférence des Leaders de la CPA qui s'est tenue ce jour. Le Bureau politique de l'Afp analysera toute décision relative aux candidatures, mais tient à réaffirmer le lien indissoluble qui existe, en toute logique, entre la candidature unique aux présidentielles et l'élaboration d'une liste unique aux législatives, pour défendre et expliquer le programme unique de la CPA, pour changer la situation du pays.

En ce qui concerne le front social et les libertés, le Bureau politique a tenu à réaffirmer aux travailleurs en lutte contre l'arbitraire son soutien, conformément aux recommandations de son Congrès ordinaire de mars 2003. Tout particulièrement sur le dossier de l'enseignement secondaire, le Bureau politique de l'Afp invite le gouvernement de Me Wade à se départir des arguments fallacieux, qu'il met en avant, pour enfin traiter le problème des indemnités de logement des enseignants avec équité.

La propagande officielle, y compris avec les médias d'Etat, ne sera jamais assez efficace pour travestir la réalité des faits, ou altérer la volonté des Sénégalais de vivre dans un pays où les lois de la République sont appliquées de manière impersonnelle, dans le respect strict de la séparation des pouvoirs et conformément à l'intérêt général. La bonne gouvernance est sujette à l'existence de ce minimum vital de morale et de transparence sans lequel toutes les dérives sont possibles.

Le monde rural continue de souffrir de ces errements, qui n'épargnent aucun secteur d'activités. Le lourd tribut payé par les paysans sénégalais depuis l'alternance se manifeste encore dans le retard des décisions relatives à la campagne de commercialisation agricole et aux choix hasardeux. Les quelque 200.000 tonnes d'arachides qui pourraient être achetées aux producteurs, sont non seulement insuffisantes, mais les conditions sont déjà réunies pour léser, encore une fois, les paysans, éternels victimes de l'imprévoyance et de l'opacité. Pour une fois, le gouvernement devrait s'évertuer à régler le problème du financement, en neutralisant les opérateurs véreux et en multipliant les points de collecte, pour éradiquer le phénomène des bons impayés et éviter aux paysans le bradage de leur production, au lieu d'insister sur un prix officiel de 150 f le kilo d'arachide, alors que ce prix était dépassé de 10 francs il y a 8 ans.

En ce qui concerne le processus électoral, le Bureau politique exprime sa vive préoccupation par rapport à la distribution trop lente des cartes d'électeurs et l'audit du fichier, malgré les assurances du Président de la République. Le Ministère de l'Intérieur doit se résoudre enfin à créer les conditions pour la satisfaction inévitable de cette exigence imposée par le devoir de transparence et le respect des suffrages des Sénégalais. En plus, ledit Ministère a l'obligation de remplir ses missions dans des délais compatibles avec les échéances du 25 février 2007. Il y va de la légitimité des autorités, de la préservation de la paix civile et de la stabilité de notre pays, dans un contexte où les échecs du gouvernement de Me Wade, son autoritarisme et son incompétence ont engendré un grand mécontentement populaire.

Abordant le deuxième point de l'ordre du jour, le Bureau politique a engagé les responsables du Parti à encadrer les militants, tout particulièrement, pendant la présente phase contentieuse, pour les aider à effectuer les vérifications et contrôles nécessaires sur les listes électorales.

Par ailleurs, le Bureau politique de l'Afp a adressé ses vives félicitations à M. Moustapha Niasse et à l'importante délégation du Parti qu'il a dirigée, à l'occasion du meeting et des réunions d'informations et d'échanges qui se sont tenues à New York les 25 et 26 novembre 2006. Ces manifestations ont permis aux militants de l'Afp et à tous les compatriotes résidant aux Etats-Unis, y compris ceux qui se réclament du P.D.S., de redécouvrir la dimension de l'homme d'Etat, du responsable politique qui porte nos valeurs éternelles et la constance des choix du Parti dans notre combat pour le changement au Sénégal.

Le Bureau politique unanime, devant l'immense et franc succès remporté par ces manifestations, adresse ses félicitations chaleureuses aux dirigeants et membres des instances de l'AFP aux Etats Unis d'Amérique et au Canada, pour leur unité, leur sérieux et leur efficacité et remercie toute la communauté sénégalaise qui, toutes origines et toutes tendances confondues, a participé à ces manifestations.

Le Bureau politique a également adressé ses chaleureuses félicitations à Mme Mata Sy Diallo, Présidente du Conseil régional de Kaolack, qui a organisé les 24, 25 et 26 novembre 2006, le Festival International des Arts et Traditions du Saloum, qui a connu un éclatant succès populaire.

Au terme de ses travaux, le Bureau politique de l'AFP a salué la fidélité de la quasi-totalité des cadres de l'ANCP aux idéaux du parti qu'ils ont défendus victorieusement, avec méthode et détermination, au moment même où une nouvelle épreuve était imposée à l'AFP. Le Bureau politique a tenu à affirmer que le parti, les instances qui le composent, les organisations des hommes des femmes, des jeunes et des personnes du 3e âge restent mobilisés, sans réserve pour poursuivre la marche engagée dans la voie du combat pour le triomphe de la vérité, des idéaux de liberté et de justice dans le développement de la démocratie sénégalaise. Dans cet esprit, l'AFP est plus que jamais décidée à faire face à toutes les formes de manipulation et de désinformation qu'utilise l'adversaire contre notre parti parce que celui-ci, avec résolution, réfute toute compromission avec le pouvoir à bout de souffle, qui tourne le dos aux intérêts du peuple souverain.


 


Fait à Dakar, le 30 novembre 2006 

Le Bureau politique de l'AFP