DECLARATION DU BUREAU POLITIQUE DE L'AFP

Mardi 27 novembre 2007

 

Le Bureau politique de l'AFP s'est réuni le mardi 27 novembre 2007, sous la présidence de M. Moustapha Niasse, Secrétaire général, autour de l'ordre du jour suivant :

1. situation nationale;
2. vie du Pa
rti.

Le Bureau politique de l'AFP a tenu tout d'abord à adresser ses vives félicitations à Monseigneur Theodore Adrien Sarr, Archevêque de Dakar, qui a été crée à la dignité cardinalice.

Le Bureau politique de l'AFP a consacré la première partie de sa réunion à la détérioration accentuée de la situation des populations sénégalaises, dans le contexte de pourrissement qui sévit actuellement dans le pays. A cet égard, il est juste de souligner l'échec total du régime de Me Abdoulaye Wade, échec officiellement reconnu par le principal responsable, depuis son appel à la solidarité nationale et sa tentative avortée de faire subir des ponctions aux salaires des travailleurs. Cet échec n'épargne aucun secteur de la vie nationale, dans la mesure où il concerne les principaux moteurs de notre économie : l'agriculture, la pêche, l'industrie et le tourisme. Ces dernières semaines ont consacré, également, l'échec de la diversion et du mensonge d'Etat érigés en mode de gouvernance. La construction d'un Sénégal virtuel se heurte au quotidien des populations prises dans l'étau de la pauvreté et des privations de toutes sortes qu'elles endurent, du fait d'un gouvernement dont l'incompétence, le manque de générosité et de lucidité sont définitivement mis à nu.

Depuis la campagne électorale des législatives de février 2OO1, le Secrétaire général de l'AFP et les militants du parti n'ont cessé de répéter que le Sénégal, sous Me Wade, court un grave danger qui menace sa sécurité et sa stabilité. A Dakar, la pauvreté qui sévit dans les grandes banlieues des villes du Tiers-Monde, baptisée par les sociologues latino-américains, "ceinture de misère", est devenue diffuse en conquérant de nouveaux espaces et en frappant des couches jusqu'ici épargnées. Et, le phénomène des marchands ambulants n'est, en définitive, que la résultante d'un exode rural massif qui est venu se greffer à des tensions sociales et au mécontentement populaire généralisé. Une brève analyse de la signification et du déroulement des émeutes du 21 novembre met en relief le mal vivre et le ras le bol des Sénégalais, qui ont définitivement tourné le dos à un régime qui a trahi l'immense espoir du 19 mars 2000.

A l'analyse de cet ensemble de données explosives, qui menacent la paix sociale, le Bureau politique de l'AFP interpelle le gouvernement de Me Wade, pour qu'il perçoive distinctement, pendant qu'il est encore temps, le sérieux coup de semonce du 21 novembre, au lieu d'user de subterfuges et de mesures dilatoires pour chercher des boucs émissaires au sein de l'opposition. L'on ne peut, continuellement, nier les évidences ni s'entêter dans l'irrationnel. Et il serait suicidaire pour le pouvoir en place, de se méprendre sur la volonté de tous les patriotes, des responsables et des militants de l'AFP en particulier, de résister énergiquement contre tout acte arbitraire frappant les citoyens.

Sur cette importante question de l'exigence de respect des libertés, il est constant que le gouvernement exerce, depuis quelques jours, des pressions directes et inacceptables assorties de menaces sur des paysans du bassin arachidier, en leur interdisant de vendre leurs graines dans les marchés hebdomadaires à 250 f le kg. Au même moment, des acheteurs privés, complices d'un système connu, les incitent à vendre les mêmes graines à 150 f le kg, dans les circuits mis en place par la SUNEOR. Le Bureau politique de l'AFP considère que c'est là, une injustice flagrante et un nouvel abus de pouvoir intolérable, car tout producteur d'un bien en vente dispose du libre choix des prix les plus rémunérateurs, sans aucune contrainte. Plus grave, il a été constaté, dans la journée du lundi 26 novembre 2007, la présence dans des "loumas" du département de Nioro, de services de l'Administration qui ont tenté d'exercer de telles pressions sur les paysans. A qui profite le crime ?

Face à une telle situation, le Bureau politique de l'AFP met en garde le gouvernement et ses représentants devant toute violation du droit des paysans de bénéficier des mécanismes liés à la loi de l'offre et de la demande, pour une juste rémunération de leurs efforts.

Dans ce contexte et au même moment, vouloir acheter un avion pour Me Abdoulaye Wade est une véritable provocation et l'expression d'un aveuglement coûteux à tous points de vues. Le Bureau politique de l'AFP invite les tenants du pouvoir à se départir de leur arrogance hors de saison et à mettre fin à leur fuite en avant. Le peuple attend plutôt des mesures qui traduisent une volonté réelle d'en terminer avec le gaspillage, l'affairisme et la corruption.

Abordant le deuxième point de l'ordre du jour, le Bureau politique a évalué les résultats de l'Assemblée générale de la Coordination régionale de Saint-Louis qui s'est tenue le dimanche 25 novembre 2007 à Ndioum, dans le département de Podor, sous la présidence du Secrétaire général du Parti. Le Bureau politique de l'AFP adresse ses vives félicitations à M. Moustapha Niasse qui, à cette occasion, a su communier avec les populations locales, tout en abordant des questions économiques, sociales et politiques à caractère national.

Le Bureau politique de l'AFP adresse également ses félicitations au Coordonnateur de la délégation régionale, le Docteur Moustapha Kandji, au Secrétaire général de la délégation départementale de Podor, M. Ibrahima Dème, à la responsable du département de Dagana, Madame Maïmouna Gueye Fall, au responsable du département de Saint-Louis, aux femmes, aux jeunes de la région, aux populations de Ndioum et de Halwar ainsi qu'à tous les militants qui ont fait preuve de discipline, d'esprit d'organisation et de méthode, le tout soutenu par la forte mobilisation et l'enthousiasme retrouvé de tous. Le Bureau politique de l'AFP engage les camarades de la région de Saint-Louis à développer cette nouvelle dynamique et les camarades de Thiès à la confirmer, le dimanche 2 décembre 2007, dans la capitale du Rail.

Le Bureau politique a aussi salué l'installation officielle de l'Antenne régionale du Centre de Formation et de Documentation du parti, placée sous la coordination du Professeur Habib Kébé.

Enfin, le Bureau politique a félicité la Présidente du MOUNFEP, Madame Mata Sy Diallo, suite à la réunion du Secrétariat exécutif, élargie au Bureau national, qui s'est tenue le samedi 24 novembre 2007 à Latmingué, dans le Département de Kaolack.


Fait à Dakar, le 27 novembre 2007 

Le Bureau politique de l'AFP