COMMUNIQUE DE LA REUNION DU BUREAU POLITIQUE DE L'AFP

Mercredi 27 mai 2013

Le Bureau politique de l’AFP s’est réuni ce lundi 27 mai 2013, à la permanence du Parti, sous la présidence de Monsieur Moustapha Niasse, Secrétaire général, autour de l’ordre du jour suivant :

1. Situation nationale
2. Vie du parti

Abordant le 1er point de l’ordre du jour, le Bureau politique a procédé à des échanges approfondis.

Le Sénégal se trouve à la croisée des chemins, 14 mois après la victoire écrasante du Président Macky Sall sur celui qui, à lui tout seul, incarnait la mal gouvernance en Afrique.
L’expectative est grande, mais, en considération des actes posés et des programmes engagés, l’espoir est permis.

Les enjeux peuvent se résumer dans le désir de progrès qui anime les Sénégalais et les ressources limitées de notre pays doublement frappé par le pillage systémique de l’économie nationale auquel se sont livrés les pseudos libéraux, pendant douze années, et dans une conjoncture internationale difficile.

C’est précisément ce contexte que les délinquants à col blanc veulent exploiter, pour tenter désespérément de déstabiliser le régime mis en place, souverainement, par le peuple sénégalais.
Le Bureau politique de l’Alliance des Forces de Progrès condamne avec la dernière énergie le projet déstabilisateur des revanchards mus par la haine et une culture de violence, qui les rendent incapables d’accepter démocratiquement le verdict des urnes.

Malgré tout, le Sénégal avance dans la voie du progrès.

C’est pourquoi, le Bureau politique de l’AFP encourage le Président Macky Sall à poursuivre les réformes qui donneront une consistance certaine aux ruptures annoncées. Cela est constant et vrai, qu’il s’agisse des Institutions, des domaines économiques prioritaires, ou de la lutte contre l’impunité. C’est dans ce cadre, au demeurant, qu’un train de mesures concrètes est en train d’être mis en place pour traduire en actes une volonté politique sans équivoque. L’homologation des prix des denrées de 1ère nécessité, ainsi que les contrôles qui en découlent, par les services de l’Etat, participent de cette volonté d’honorer des promesses de campagne, dont le volet social n’est pas le moindre. A cet égard, l’AFP estime que, par étapes, les objectifs visés seront atteints.

Bien entendu, le monde rural et la jeunesse constituent des priorités dont le traitement est effectué, notamment, à travers le relèvement du prix de l’arachide au producteur, l’accès aux intrants, la reconstitution du capital semencier et la mécanisation programmée des techniques culturales.

Des efforts louables ont été accomplis dans le monde rural, tout comme sur la question des jeunes, de leur présent et de leur avenir. En l’espace d’une année, ce qui a été entrepris est visible, par la force de la volonté qui l’inspire et des moyens mobilisés avec méthode, malgrè les effets directs et indirects de la conjoncture mondiale.

Le Bureau politique de l’AFP salue également le courage et la méthode qui président au traitement du dossier de la traque des biens mal acquis, par une justice indépendante qui accomplit son travail, au nom de la nation sénégalaise, attentive à l’application d’une règle de gestion élémentaire, à savoir la reddition des comptes, dans la rigueur de la loi.

En effet, ceux qui ont subtilisé le patrimoine commun doivent en répondre devant les juridictions appropriées, quelle que soit leur identité ou leur position sociale.

La jeunesse est le principal segment des populations qui anime l’action gouvernementale. C’est la raison pour laquelle elle sera la principale bénéficiaire de la mise en place d’un environnement propice, pourvoyeur d’emplois, notamment, à travers les investissements directs étrangers qui se sont sensiblement accrus malgré la conjoncture difficile.

Face à l’agitation fébrile des mauvais perdants, le Bureau politique de l’AFP invite toutes les composantes de la Coalition Bennoo Bokk Yaakaar à se renforcer et à coordonner davantage leurs activités pour juguler les forces réactionnaires qui veulent imposer leur agenda à l’immense majorité des Sénégalais.

C’est dans cet esprit que le Bureau politique de l’AFP a abordé le 2ème point de l’ordre du jour, pour prendre des décisions relatives à la vente des cartes, à la rotation des commissaires politiques, à leurs missions et aux activités des jeunes et des femmes.

Ayant fait l’analyse des actions menées depuis le Congrès de mars 2011, le Bureau politique de l’AFP a adressé ses vives félicitations à la Commission Stratégie et Communication qui a accompli un travail de qualité, dans un contexte où les données ne sont pas stables.

En ce qui concerne les élections locales, le Bureau politique de l’AFP invite les responsables et les militants à la base à se mobiliser pour une participation de qualité de l’AFP à ce rendez-vous éminemment démocratique, destiné à traduire en actes, la volonté des populations de prendre en charge leur destin.

En avant pour le progrès et d’autres victoires, pour un Sénégal en mouvement, sur le champ de l’effort, pour un développement concerté et durable !


Fait à Dakar, le 27 mai 2013 

Le Bureau politique de l'AFP