COMMUNIQUE DE LA REUNION DU BUREAU POLITIQUE DE L'AFP

Mardi 23 décembre 2008

 

           Le Bureau politique de l’AFP s’est réuni le Mardi 23 décembre 2008, sous la présidence de M. Moustapha Niasse, Secrétaire général, autour de l’ordre du jour suivant :

1.  situation nationale ;

2.  vie du Parti.  

Le Bureau politique de l’AFP a examiné la situation nationale marquée par une tension de plus en plus aigüe, du fait du désespoir et de la colère du peuple qui a définitivement tiré les leçons d’une rupture avortée, que le 19 mars 2000 avait annoncée. Après son échec intégral, multiforme et multisectoriel, le régime de Me Wade a de nouveau échoué lamentablement dans sa tentative de manipulations de l’opinion publique, pour mettre un voile sur ses innombrables turpitudes. L’option pour la violence d’Etat, au service d’un groupe privé est, assurément, suicidaire. Elle est d’autant plus suicidaire, qu’elle repose sur les violations continues de la Constitution qui consacre le droit de marche.

Les évènements tragiques de Kédougou ont été provoqués par un manque de discernement des tenants du pouvoir qui, à quelque niveau qu’ils se situent,  ont été incapables d’appréhender, dans toute sa mesure, la profondeur de la frustration des populations dont le terroir accueille des investissements importants sans pour autant pouvoir en profiter, notamment pour lutter contre le chômage et le sous-emploi. Le Bureau politique de l’AFP condamne l’attitude irresponsable du gouvernement de Me Wade qui est comptable, au premier chef, de cette escalade qui a provoqué un mort et a été à l’origine de plusieurs blessés graves. Le Bureau politique invite fermement le Gouvernement à faire preuve de sérénité dans la gestion d’un dossier aussi sensible. Il s’incline devant la mémoire du disparu et présente ses condoléances attristées à la famille éplorée.

 Les tenants du pouvoir ont opté pour le même autoritarisme, il y a à peine quelques jours, face à la détermination des populations de Guédiawaye qui voulaient organiser une Assemblée générale pour dénoncer la hausse vertigineuse des denrées de première nécessité et des factures de la SENELEC, dont tous les déficits sont manifestement comblés par les populations qui n’en peuvent plus. Le Directeur général de la SENELEC qui vient d’être limogé a, en réalité, fait les frais de ses aveux circonstanciés qui ont mis en évidence les graves manquements du gouvernement. Le Bureau politique de l’AFP exprime son soutien aux populations et aux imams de Guédiawaye, ainsi qu’à ceux d’autres localités qui luttent pour la préservation de leur pouvoir d’achat qui ne cesse de dégringoler.

Tous ces événements qui se succèdent depuis quelques mois annoncent en fait le chant du cygne d’un régime qui est arrivé au bout du rouleau, après avoir épuisé toutes les gammes imaginables de mal gouvernance, de gabegie, d’affairisme qui ont asphyxié le pays et les populations, sans épargner le moindre espace. Le temps n’est plus loin où, face à la colère du peuple, Me Wade et son régime seront obligés de se démettre ou de rendre l’Etat à la République. Le Bureau politique de l’AFP est déterminé à prendre en charge les impératifs de l’heure, en accord avec tous les autres partis membres de l’opposition patriotique et avec tous les démocrates de notre pays, dans le cadre de la construction d’une alternative concertée et claire, dans l’unité, au service du Sénégal.

Abordant le dernier point de l’ordre du jour, Le Bureau politique de l’AFP a évalué les réunions des commissions administratives qui ont eu lieu les samedi 21 et dimanche 22 décembre, sur toute l’étendue du territoire national. Par ailleurs, le Bureau politique a adressé ses vives félicitations au Secrétaire général de l’AFP, M. Moustapha Niasse, qui, à l’occasion du 6è Congrès de la Ligue Démocratique  a décliné avec hauteur l’unité de l’opposition patriotique pour mettre fin au régime néfaste de Me Wade. Le Bureau politique adresse également ses félicitations au Professeur Abdoulaye Bathily et à son Parti, la LD qui, à l’occasion de leur Congrès, ont posé un jalon important en direction de la nécessaire unité de l’opposition. 

Le Bureau politique saisit l’occasion pour féliciter aussi chaleureusement l’Union Démocratiques des Travailleurs du Sénégal (UDTS) qui a brillamment organisé son Congrès le 21 décembre 2008 en confirmant la ligne indépendante de la Centrale au service exclusif des travailleurs et de l’intérêt du Sénégal. Le Bureau politique du parti adresse ses félicitations chaleureuses à M. Malamine Ndiaye, pour son élection au poste de Secrétaire général de l’UDTS, en remplacement du regretté Alioune Sow dont la mémoire est saluée comme celle d’un combattant pour la liberté et la justice.

 Le Bureau politique a également évalué la Conférence nationale des Cadres pour le Progrès (ANCP) organisée le lundi 22 décembre sur le thème de la Constitution du Sénégal en rapport avec les errements de Me Wade. Il adresse au Coordonateur de l’ANCP, M. Alioune Sarr, ainsi qu’aux brillants conférenciers, le Professeur El Hadj Mbodj et le chroniqueur Tamsir Jupiter Ndiaye qui ont emprunté, avec méthode et sens de la patrie, le boulevard ouvert par le Secrétaire général de l’AFP, M. Moustapha Niasse qui a présidé avec brio la manifestation, après avoir délivré, dans un exposé liminaire, un message à la hauteur de la gravité de la situation nationale.


Fait à Dakar, le 23 décembre 2008

Le Bureau politique de l'AFP