COMMUNIQUE DE LA REUNION DU BUREAU POLITIQUE DE L'AFP

Lundi 23 mai 2011

Le Bureau politique de l’AFP, issu du 2ème Congrès ordinaire du 26 mars 2011, a tenu sa première session mensuelle le lundi 23 mai, sous la présidence de Monsieur Moustapha Niasse, Secrétaire général du parti.

Cette session, qui a réuni l’ensemble des membres du nouveau Bureau politique, s’est déroulée autour de l’ordre du jour suivant :

  1. Evaluation du 2ème Congrès ordinaire du parti, mise en œuvre des Programmes adoptés à cette occasion et fonctionnement des nouvelles Structures mises en place, mobilisation des jeunes de l’AFP de Dakar sur les inscriptions sur les listes électorales et les blocages opposés aux jeunes dans ce domaine ;
  1. La situation nationale, les déficits énergétiques, la demande sociale et la prochaine campagne agricole.

Le Secrétaire général de l’AFP, s’adressant aux membres du Bureau politique, a félicité les uns et les autres pour le choix que le Congrès a porté sur eux et pour l’importance des missions qui en résultent au profit et au service du peuple sénégalais.

Le Bureau politique de l’AFP a ouvert une large discussion au cours de laquelle ont été passées en revue les diverses composantes des Programmes mobilisateurs confiés aux Structures mixtes du parti, dans les quatorze régions du pays, au Mouvement national des femmes, au Mouvement national des jeunes ainsi qu’à l’Alliance nationale des cadres et aux membres du Conseil consultatif.

Dans les semaines à venir, à l’occasion des tournées du Secrétaire général dans les Comités de base seront examinés tous les dossiers prioritaires concernant la situation du monde rural, les priorités de l’éducation et de la formation, les activités de développement des Groupements féminins, l’emploi des jeunes, les difficultés des populations sur la question de l’énergie électrique et les conséquences désastreuses qui en résultent au détriment des ménages, des PME, PMI, des entreprises et de l’artisanat jusqu’aux équipements hospitaliers et scolaires.

Les Résolutions qui ont été adoptées par les dix Commissions techniques du 2ème Congrès du 26 mars 2011, ont fait l’objet, pour la mise en œuvre de leur contenu, d’une planification cohérente, des dispositions pratiques à appliquer sur le terrain. A cet égard, les Commissaires politiques du parti, en rapport avec les responsables dirigeants, à tous les niveaux, assureront la coordination de l’effectivité de ce programme.

Le Bureau politique de l’AFP n’a pas manqué, au demeurant, de saluer l’initiative du Secrétaire général qui a consisté à organiser à la permanence, le même jour, une cérémonie d’hommage, de remerciements et d’encouragements au groupe opérationnel des 114 Commissaires politiques pour le travail remarquable qu’ils ont accompli, depuis plus d’une année, en conduisant et contrôlant, successivement, les opérations de renouvellement des Instances de base dans l’ensemble des Communautés rurales, des Communes, des Départements et des Régions.

C’est dans cet esprit qu’il a été remis à chaque Commissaire politique un diplôme d’honneur pour les services rendus et pour la qualité du travail accompli.

Cette réception a revêtu une grande valeur symbolique.

Le Bureau politique de l’AFP a tenu, par ailleurs, à adresser ses félicitations chaleureuses au Secrétaire général, Monsieur Moustapha Niasse, et à tous les élus pour la confiance que les militants du parti leur ont renouvelée, unanimement, à l’occasion du 2ème Congrès ordinaire de mars 2011.

En outre, avec le rajeunissement effectif qui a été réalisé dans les Instances de direction de l’AFP, et l’application, au même niveau, du principe de la parité Homme – Femme, le Bureau Politique a exprimé sa grande satisfaction de voir que le parti a réussi à réaliser ces deux objectifs fondamentaux qu’il s’était fixé et qui constituent, à présent, des moyens privilégiés de développer des dynamiques nouvelles. Ces dynamiques viennent de se traduire par l’initiative des jeunes du parti qui se sont mobilisés le samedi 14 mai, à Dakar, pour promouvoir et défendre le droit de tous les jeunes du Sénégal à accéder, conformément à la loi, à la carte d’identité nationale et à une carte d’électeur, dès lors qu’ils atteignent l’âge de 18 ans.

Cette manifestation a connu un grand succès, et les jeunes du parti méritent, à cet égard, de vives félicitations. Leur courage et leur détermination sont un motif de fierté et une source d’espoir.

Dans le même esprit, les femmes de l’AFP réunies en Bureau National le 28 avril 2011, à Dakar, ont mis au point un calendrier interactif d’activités de mobilisation et de formation, en droite ligne des Résolutions du 2ème Congrès ordinaire.

Le Bureau politique de l’AFP n’a pas manqué d’adresser des félicitations et des encouragements aux dirigeants de la Coordination régionale de Dakar pour le grand rassemblement de ralliement de nouveaux militants comprenant, majoritairement, des jeunes des quatre Départements de la Région de Dakar, le samedi 21 mai à la Permanence du parti.

Abordant les autres questions de l’ordre du jour, le Bureau politique de l’AFP a fait le point sur la situation désastreuse créée par les délestages, sur le phénomène des inondations et leurs conséquences dans la perspective de la saison des pluies qui s’annonce déjà et sur les retards encore constatés dans la préparation de la campagne agricole et de la prochaine rentrée scolaire.

Confirmant son adhésion totale à l’idéal de la Coalition Bennoo Siggil Senegaal, le Bureau politique de l’AFP a apprécié la présence de ses leaders à la séance solennelle d’ouverture du 2ème Congrès ordinaire du parti, et leur adresse ses remerciements renouvelés.

Cette présence a été la marque de l’esprit de solidarité que porte Bennoo Siggil Senegaal dans le combat commun pour faire triompher la démocratie, la justice et la paix dans notre pays.

Le Bureau politique de l’AFP a rappelé l’importance que revêt l’inscription des citoyens sénégalais sur les listes électorales pour la présente période des révisions desdites listes, malgré les obstacles artificiels et tous les blocages que le pouvoir en place crée pour décourager les électeurs et les empêcher d’exercer un droit qu’ils tirent de la loi.

Sur le plan national, le Bureau politique de l’AFP a porté une attention particulière sur la double problématique de la crise casamançaise et l’enclavement de la région sur le plan aérien et l’état de détérioration accentuée des routes.

Ces données cumulées et les effets qu’elles génèrent, créent de graves déséquilibres qui accentuent l’insécurité des populations, la pauvreté, le vieillissement des équipements du développement et le chômage. C’est pourquoi, le Bureau Politique de l’AFP estime qu’il y a une certaine urgence à prendre toutes les mesures nécessaires en vue de trouver une solution négociée à cette crise et de reconstruire l’économie de la Région sud du Sénégal.

A cet égard, le Bureau Politique de l’AFP tient à réaffirmer que les autorités de l’Etat doivent s’engage avec sérieux et rationalité dans la voie d’un dialogue serein, pouvant conduire les parties prenantes à signer et à mettre en application effective un Accord de paix juste et répondant aux attentes légitimes du peuple sénégalais.

Examinant la situation internationale, le Bureau politique constate qu’après une situation post électorale pleine de périls de toutes sortes, la Côte d’Ivoire vient de connaître, enfin, une sortie de crise pleine de promesses, aussi bien pour ce pays ami que pour la région ouest africaine. L’AFP salue le dénouement de cette crise et renouvelle ses félicitations à son Excellence le Président Alassane Dramane Ouattara, de même qu’à toutes les bonnes volontés ivoiriennes et de la Communauté internationale, et leur souhaite plein succès pour faire face à tous lés défis qu’ils auront à relever, dans la paix et dans la réconciliation entre tous les Ivoiriens.

 

Fait à Dakar, le 23 mai 2011 

Le Bureau politique de l'AFP