DECLARATION DU SEMINAIRE DU BUREAU POLITIQUE DE L'AFP

Vendredi 22 mars 2007

 

Le Bureau politique de l'Afp s'est réuni le jeudi 22 mars 2007, sous la présidence de M. Moustapha Niasse, Secrétaire général, autour de l'ordre du jour suivant :

1. Situation nationale ;
2. Vie du parti ;

Le Bureau politique de l'Afp a examiné en profondeur la situation nationale, au lendemain de la parodie électorale organisée par le régime dictatorial de Me Abdoulaye Wade, parodie qui avait un triple objectif : faire réélire frauduleusement Me Wade dès le premier tour, solder des comptes avec des adversaires gênants et assurer la succession en ouvrant un boulevard à même de favoriser le choix du nouvel autocrate des tropiques.

Cependant, après la mascarade électorale du 25 février 2007, les Sénégalais demeurent otages d'un régime plombé par l'incurie, l'incompétence et le bavardage manipulateur qui cache mal son incapacité à répondre aux attentes légitimes des populations, ne serait-ce que par un début de solution aux nombreux problèmes qui les assaillent. " La génération du concret " n'est rien d'autre qu'un slogan creux qui tente de faire oublier des pratiques mafieuses et une corruption tentaculaire sans précédent dans notre pays.

Les priorités qui s'imposent sont le corollaire du sombre bilan de Me Abdoulaye Wade qui n'épargne aucun secteur d'activités. La régression démocratique qui nous ramène plus de vingt ans en arrière est parallèle à l'effondrement de l'économie rurale, à la mise en faillite de nos grandes unités industrielles, au taux de chômage galopant consécutif à l'absence d'investissements directs et à l'essoufflement de poumons économiques comme la pêche et le tourisme. En plus, le renchérissement du coût de la vie ne semble pas connaître de limite.

Le Bureau politique de l'Afp estime que ce sont là les raisons de l'effervescence du mouvement social, décidé à n'accorder aucun répit à un régime prétendument plébiscité. Dans tous les secteurs de la vie nationale, les travailleurs luttent contre l'injustice, les abus et la discrimination. C'est le cas des instituteurs qui ont engagé le combat pour obtenir de meilleures conditions de travail.

Le Bureau politique de l'Afp accorde son soutien à tous les travailleurs qui se battent pour la préservation de leurs droits, et ce, en conformité avec notre Charte fondamentale. Par ailleurs, le Bureau politique de l'Afp met en garde le gouvernement de Me Wade contre la réédition d'un coup de force à l'Ipres et l'engage à respecter les procédures réglementaires qui président à la nomination du Directeur général de cette Institution.

Abordant le deuxième point de l'ordre du jour, le Bureau politique de l'Afp s'est penché sur le suivi des recommandations du Séminaire du Bureau politique élargi du 16 mars 2007. Le programme du Parti sera poursuivi et ses structures seront animées, notamment en direction du Congrès ordinaire d'avril 2008. Il sera procédé à un contrôle et à une évaluation des étapes successives, pour préparer le Parti à apporter sa contribution à la construction d'un puissant mouvement à même de contraindre le nouvel autocrate à respecter les fondements de notre République.


Fait à Dakar, le 22 mars 2007 

Le Bureau politique de l'AFP