COMMUNIQUE DE LA REUNION DU BUREAU POLITIQUE DE L'AFP

Mardi 19 mai 2009

 

Le Bureau politique de l'AFP s'est réuni le Mardi 19 mai 2009, sous la présidence de M. l'Ambassadeur Falilou Kane, Secrétaire national chargé des Relations extérieures, en l'absence de M. Moustapha Niasse, Secrétaire général, en mission, autour de l'ordre du jour suivant :

1. situation nationale ;
2. vie du Parti.

A l'entame de la réunion, les membres du Bureau politique ont rendu un vibrant hommage à leur collègue et camarade Cheikh Hamidou Kane Mathiara, rappelé à Dieu le vendredi 15 mai. Des prières ont été faites et une minute de silence observée. Le disparu, qui avait été un grand serviteur de l'Etat, a laissé, auprès de tous ses collègues, l'image d'un croyant pratiquant, d'un homme de grande honnêteté et d'un homme politique éclairé dont les avis ont toujours été d'un grand intérêt pour le parti, les populations sénégalaises et, notamment, nos compatriotes du fleuve.  La levée de corps à l'hôpital principal ainsi que son enterrement au cimetière de Yoff ont drainé une foule impressionnante de parents, d'amis, de compagnons et de Sénégalais d'horizons divers.

Le Bureau politique de l'AFP a, aussi, examiné la situation créée par Me Wade en demandant à ses élus, contre la volonté de l'écrasante majorité des Sénégalais, de voter la loi scélérate créant un poste de Vice-président.

Ce vote a donné l'occasion à tous les membres du Bureau politique de se prononcer sur cette incongruité et de la dénoncer avec vigueur. En plus d'être une création inutile et coûteuse, le poste de Vice-président crée une situation inédite dans l'architecture des institutions nationales. S'il est confirmé par le Sénat et les deux chambres réunies en Congrès, le vote risque de permettre au président de la République de modifier, à sa guise, un des aspects fondamentaux de notre démocratie.

Par ailleurs, le BP a salué avec force le courage et la clairvoyance de tous les députés, qui ont manifesté leur opposition par leur vote et leurs propos, tous les hommes politiques et tous les citoyens qui se sont spontanément inscrits dans le front du rejet.

En ce qui concerne la tenue de la 44è Session des Assemblées du Groupe de la Banque Africaine de Développement à Dakar les 14 et 15 mai 2009, le Bureau politique de l'AFP s'est réjoui du choix du principal sujet à l'ordre du jour portant sur les répercussions de la crise économique et financière sur les économies des pays africains. Après la tenue en avril du Sommet du G20 à Londres, où d'importantes décisions avaient été prises pour juguler les effets de la crise dans le monde, la réunion de la BAD à Dakar a donné l'occasion à cette Institution d'en examiner les effets dans les pays africains, tout en explorant les différentes pistes qui nous permettraient d'en amortir les conséquences sur nos exportations et la croissance de nos économies.

Abordant la vie du Parti, le Bureau politique a entendu différents comptes rendus et rapports sur :

  • La préparation de la Session finale des Assises nationales prévue le 24 mai au Méridien Président ;
  • La préparation de la célébration du dixième anniversaire de l'appel du 16 juin ;
  • La vente des cartes et le renouvellement des Instances du parti.

Après la victoire obtenue aux élections locales du 22 mars 2009 par Bennoo Siggil Senegaal, le Bureau politique de l'AFP exhorte tous les élus de la Coalition de gérer ensemble, en équipe et en toute transparence, les responsabilités qui leur sont confiées, en association avec les populations, dans le seul souci, de satisfaire les besoins de leurs mandants.


Fait à Dakar, le 19 mai 2009

Le Bureau politique de l'AFP