COMMUNIQUE DE LA REUNION DU BUREAU POLITIQUE DE L'AFP

Lundi 16 avril 2012

Le Bureau politique de l’AFP, à l’occasion de sa réunion du lundi 16 avril 2012, a examiné la situation nationale, à la lumière des résultats de l’élection présidentielle du 26 février et du 25 mars 2012.

Il a tenu à féliciter le Secrétaire général, M. Moustapha Niasse, pour le rôle qu’il a joué aussi bien au premier qu’au second tour, à la tête de Bennoo Siggil Senegaal.

Il adresse ses vifs remerciements aux membres de cette Coalition, aux électeurs et aux camarades de l’AFP qui, dans des conditions difficiles, ont battu campagne pour la fin du défunt régime et la promotion des changements tant attendus par les populations, depuis le 19 mars 2000.

Aujourd’hui, les défis sont nombreux, sur le chemin qui mène vers un Sénégal stable et émergent, dans une sous-région secouée depuis quelque temps par des crises récurrentes et dans un environnement international défavorable.

Après la victoire du Président Macky Sall soutenue par les forces de Bennoo Bokk Yakaar et les citoyens, toutes couches confondues, l’espoir est immense et les exigences populaires sont nettes. Le temps est venu de s’atteler au travail, pour le redressement de notre pays, en exploitant notamment les conclusions des Assises nationales. L’état des lieux, dans la transparence absolue, est un préalable incontournable, pour faire face aux urgences liées à la demande sociale : la baisse du prix des denrées de première nécessité, la réhabilitation du monde rural, le système éducatif, la santé, l’emploi des jeunes et, par-dessus tout, l’éthique républicaine et la bonne gouvernance.

En plus, la relance de l’économie passe nécessairement par la réhabilitation des secteurs traditionnellement porteurs de croissance que sont l’agriculture, l’industrie, les mines, la pêche et le tourisme. Naturellement, cela présuppose la solution du problème de la production et de la distribution de l’énergie, une fois que les responsabilités seront situées, par rapport aux crimes économiques commis dans ce secteur stratégique, pendant les douze années du régime de Abdoulaye Wade.

La solution de la crise casamançaise constitue une autre priorité dont l’acuité est plus que jamais réelle, eu égard à la complexité des paramètres, notamment des données géopolitiques. Le Bureau politique de l’AFP encourage le Président Macky Sall, dans ses premiers pas exploratoires en Gambie, et dans la prise en charge, exprimée dans son message à la nation au soir du 3 avril 2012, du dossier du retour de la paix en Casamance.

Sous ce même éclairage, le Bureau politique de l’AFP engage, également, le Chef de l’Etat à prendre le taureau par les cornes pour poser des actes forts, dans la refondation de la République, avec les inévitables réformes institutionnelles à même d’assurer, entre autres, l’équilibre des pouvoirs, l’indépendance de la justice, la fin de l’impunité et la restauration des valeurs, valeurs qui doivent imprégner la conduite des affaires de l’Etat, à tout moment et en tous lieux.

En ce qui concerne les élections législatives du 1er juillet, le Bureau politique de l’AFP encourage le Secrétaire général, M. Moustapha Niasse, à explorer et développer les lignes de convergence, au sein de la Coalition Bennoo Bokk Yakaar, pour élaborer une liste commune, en vue d’obtenir une majorité stable et plurielle. C’est là, la voie la plus cohérente, pour tenir les promesses et respecter les engagements pris pendant la campagne électorale.

Enfin, le Bureau politique de l’AFP lance un appel pressant à toutes les militantes et tous les militants du parti, où qu’ils se trouvent, afin qu’ils restent mobilisés en permanence, au terme des changements attendus de la victoire du peuple, autour du Président Macky Sall, le 25 mars 2012.


Fait à Dakar, le 16 avril 2012

Le Bureau politique de l'AFP