COMMUNIQUE DE LA REUNION DU BUREAU POLITIQUE DE L'AFP

Lundi 10  mars 2014

 

Le Bureau politique de l’AFP s’est réuni le lundi 10 mars 2014, sous la présidence de Monsieur Moustapha Niasse, Secrétaire général, autour de l’ordre du jour suivant :

1. Préparation des élections locales
2. Questions diverses

Le Bureau politique a tout d’abord, tenu à présenter ses condoléances émues au Secrétaire Général, Monsieur Moustapha Niasse, suite au rappel à Dieu de son frère El Hadji Omar Diop Saco.

Après le rapport introductif présenté par le camarade Bouna Mohamed Seck, Secrétaire national chargé des Elections, un débat très large a été organisé autour du contexte politique, économique et social dans lequel le Sénégal évolue présentement, et des stratégies électorales.

C’est que, les enjeux des élections locales à venir dépassent, de loin, les espaces directement concernés. Dans cet esprit, le Bureau politique a rappelé les principales orientations et décisions issues du Comité directeur du 10 février 2013, à savoir que :

- le parti, à l’unanimité, a renouvelé sa confiance à Monsieur Moustapha Niasse, Secrétaire général,
- il a également réaffirmé son ancrage dans Bennoo Bokk Yaakaar, la Coalition victorieuse autour du Président Macky Sall, lors de la présidentielle de mars 2012 et lors   des législatives de juin 2012.

Les données ont évolué car non seulement la coalition Bennoo Bokk Yaakaar a intérêt à tirer tout le bénéfice d’une poursuite de la dynamique des Assises nationales. Certains partis membres de la coalition auront ainsi à défendre un bilan partagé face aux électeurs. Dans le contexte de la deuxième alternance, l’AFP est un allié de l’APR. En effet, le Parti est co-comptable de la gouvernance de notre pays, avec sa présence au gouvernement, les fonctions du Secrétaire Général comme Président de l’Assemblée Nationale, sans oublier les responsabilités assumées au Bureau de cette Institution, à la Conférence des Présidents (Bennoo Siggil Senegaal), dans les groupes nationaux, la présidence d’un Conseil d’Administration et la Direction d’une Agence.

Les fonctions de Monsieur Moustapha Niasse à l’Assemblée nationale, sont donc la conséquence d’une volonté politique du chef de l’Etat, qui a entendu manifester sa confiance à un allié de premier plan, dont l’expérience, le patriotisme et le rayonnement international sont universellement connus et reconnus. Il serait donc incongru et incohérent, pour l’AFP, de s’engager dans un tel contexte, dans un débat stérile et inadéquat, tendant à déclarer qu’elle se prépare déjà à dresser un candidat contre le Président Macky Sall en 2017.

Cette hypothèse est à écarter, tant que la nature de l’alliance entre l’AFP et l’APR restera en l’état. Mieux, après les élections locales, cette alliance devrait se consolider, pour une plus grande implication du Parti dans la vie nationale et au sein de l’Etat.

Il se trouve, évidemment, qu’un Parti d’opposition et un parti qui participe au fonctionnement des rouages de l’Etat ne peuvent ni fonctionner sur le même tempo, ni prendre des positions ne tenant nul compte des responsabilités assumées et des engagements pris. Dans le cadre des analyses objectives de ces données, le Bureau politique de l’AFP salue la sérénité des militants et responsables du Parti, face aux supputations tendant à vouloir accréditer une quelconque léthargie quand, bien au contraire, les structures fonctionnent sans arrêt.

La succession de Monsieur Moustapha Niasse, Secrétaire Général, n’étant pas à l’ordre du jour, il est temps que le Parti se focalise sur la préparation des prochaines élections locales, pour affiner sa stratégie, en l’accompagnant d’une analyse fine de la situation.

Pour ce faire, il convient d’ériger des garde-fous afin d’éviter que des stratégies isolées ne l’emportent sur la ligne du Parti. En conséquence, le Bureau politique a décidé :

1. La création d’un Comité électoral national chargé du suivi de la supervision et du contrôle ainsi que les tâches de conseil.
2. La mise en place de comités électoraux locaux qui désigneront leurs représentants au sein des comités électoraux locaux de Bennoo Bokk Yaakaar.

A cet effet, une circulaire du Secrétaire Général définira le format, la composition et les tâches de ces comités électoraux, qui intégreront leurs actions au sein des mécanismes que la Coalition Bennoo Bokk Yaakaar aura mis en place, le moment venu, et d’un commun accord entre les composantes de cette Coalition.

Le Bureau politique de l’AFP, après avoir adopté les propositions contenues dans le rapport présenté par Monsieur Bouna Mohamed Seck, Secrétaire national chargé des élections, a tenu à mettre l’accent sur les priorités identifiées, avec pertinence et lucidité, dans le Plan Sénégal Emergent.

Et dans cette voie, le Bureau politique de l’AFP a renouvelé la détermination du Parti à poursuivre, sans équivoque, sa massification et sa présence à la base, contribuant ainsi à la consolidation de la Coalition Bennoo Bokk Yaakaar que préside Monsieur Macky Sall, Chef de l’Etat.

Dans la dynamique rigoureuse des réformes proposées dans le Rapport général des travaux des Assises nationales de 2008-2009 et des dispositions de la Chartre de Gouvernance démocratique qu’elle a signée, l’AFP a réaffirmé son ancrage volontaire et conscient aux programmes visant à conduire les changements – et tous les changements – qui répondent aux aspirations profondes des populations sénégalaises.

Le Bureau politique, d’ores et déjà, invite l’ensemble des responsables et militants à la base à se mobiliser, dans l’unité, pour préparer des échéances capitales pour l’avenir de notre pays dans un contexte où le Plan Sénégal Emergent est appelé à placer le Sénégal et les sénégalais sur la rampe du développement concerté.

Le Bureau politique de l’AFP, soulignant les vertus attachées à l’esprit de méthode et d’organisation qui est la force principale des formations politiques, a tenu à remercier et à féliciter chaleureusement les responsables et les militants pour la discipline qui caractérise le fonctionnement du Parti en toutes circonstances.

Et, plus que jamais cette exigence de discipline, de concertation et de continuité dans la rigueur s’avère indispensable pour permettre au Parti de continuer sa marche résolue vers le progrès et l’accomplissement de ses idéaux qui se sont inscrits au cœur des intérêts du Sénégal et de son rayonnement en Afrique et dans le monde.


Fait à Dakar, le 10 mars 2014 

Le Bureau politique de l'AFP