COMMUNIQUE DE LA REUNION DU BUREAU POLITIQUE DE L'AFP

Mardi 08 janvier 2013

Le Bureau politique de l AFP s’est  réuni le 08 janvier 2013 à la permanence du parti sous la présidence de Monsieur Moustapha Niasse, Secrétaire Général, autour de l’ordre du jour suivant :

1. Situation nationale

2. Vie du parti

Le Bureau politique s’est incliné devant la mémoire de Serigne Mouhamadou Mansour Sy,  Borom Daara ji, Khalif Général des Tidianes. Sa vie durant, il s’est mis au service de son Seigneur, et de la communauté des Hommes, en diffusant généreusement son savoir, avec une fine élégance.

A  la famille élargie à tous les croyants, le Bureau politique présente ses sincères condoléances en élevant des prières pour que le TOUT PUISSANT l’accueille  en Son paradis.

Le Bureau politique  s’est également incliné devant la mémoire du regretté camarade Abdel Kader Sabara. Homme de conviction, de constance, de courage et de générosité, Kader, comme tout le monde aimait l’appeler, projetait en continu sa bonté sur ses semblables. Le Bureau politique présente ses condoléances à sa famille, et en particulier à notre camarade Madame le Député Aissatou Sabara, et au Secrétaire Général de l’AFP Monsieur Moustapha Niasse.

Se penchant sur l’évolution de notre pays, le Bureau politique s’est tout d’abord évertué en procédant a de larges échanges, à camper les enjeux de l’heure, en tenant compte des données internes  et du contexte international.

La victoire des forces populaires coalisées sous la bannière de Bennoo Bokk Yaakaar portée par le Président Macky Sall, est intervenue au milieu des turbulences d’une crise internationale plurielle, dont les ramifications ont essaimé dans notre sous-région. Au plan interne, le défunt régime pseudo libéral a légué au pouvoir actuel une situation économique, financière, sociale et culturelle désastreuse. Non seulement la dette publique s’élève à plus de 3000 milliards, mais le service de la dette est l’équivalent de  42%  des recettes fiscales.

Le pillage des deniers publiques, au service exclusif d’un clan,  a relégué au second plan les secteurs stratégiques de l’éducation, de la santé et de l’emploi des jeunes, dans une toile de fond de paupérisation des populations impuissantes, face au renchérissement des prix des denrées de première nécessité et à un train de vie de l’Etat dispendieux et sans commune mesure avec  les possibilités de notre pays.

Le Bureau politique de l’AFP salue les premières mesures prises ou envisagées par le nouveau régime, notamment, à l’occasion du premier message à la Nation du Chef de l’Etat, au seuil du nouvel an. A cet égard, il est heureux que la priorité soit donnée à la relance de la production dans les secteurs clés de notre économie que sont l’Agriculture, l’Industrie le Tourisme et la Pêche, sans oublier les couches les plus démunies et autres laissés- pour- compte qui vont bénéficier de la couverture médicale universelle, en plus de l’emploi des jeunes.

Le Bureau politique de l’AFP apprécie positivement les efforts consentis par le Président de la République et son gouvernement, pour que le Sénégal rompe son isolement et retrouve, progressivement, la place qui lui revient dans le concert des nations.

Déjà, l’on sait que le Président Macky Sall joue un rôle discret et efficace dans la gestion de la crise qui sévit dans le Nord-Mali.

Ces ruptures se prolongent au sein de l’Assemblée nationale présidée par  Monsieur Moustapha Niasse, Secrétaire Général de l’AFP qui, avec la collaboration des députés de la majorité,  est en train de rendre sa dignité au pouvoir législatif. Dans le contexte de la traque des biens mal acquis, le parlement joue à merveille sa partition, dans les missions qui lui sont dévolues par notre Charte fondamentale.

Le Bureau politique de l’AFP adresse ses vives félicitations au Président de l’Assemblée nationale, Monsieur Moustapha Niasse, Secrétaire Général  de l’AFP, pour la rigueur et le doigté avec lesquels il accomplit, avec un haut sens de l’Etat, sa noble mission à la présidence de cette Institution. Le Bureau politique de l’AFP invite les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire, chacun en ce qui le concerne, à poursuivre jusqu’à leur terme les procédures engagées contre les auteurs des crimes économiques qui, dans l’opposition comme naguère au pouvoir, pensent pouvoir se tirer de toutes les situations, avec le verbe et les gesticulations.

Abordant le second point de l’ordre du jour, le Bureau Politique de l’AFP a approuvé les programmes proposés par les femmes du MOUNFEP, les jeunes du MNJP et les cadres de l’ANCP.

Le Bureau Politique invite les responsables et les militants à la base à respecter, scrupuleusement, les termes de la circulaire N° 29 relative au fonctionnement, à l’animation, à la communication et à la formation des militants, entre autres. En effet, l’AFP doit jouer pleinement son rôle au sein de Bennoo Bokk Yaakaar et de Bennoo Siggil Senegaal pour apporter sa contribution dans la gestion, par le nouveau régime, des aspirations légitimes du peuple sénégalais.


Fait à Dakar, le 08 janvier 2013 

Le Bureau politique de l'AFP