COMMUNIQUE DE LA REUNION DU BUREAU POLITIQUE DE L'AFP

Jeudi 6 octobre 2011

Le Bureau politique de l’Alliance des forces de Progrès a tenu, le jeudi 6 octobre 2011, une réunion extraordinaire, sous la Présidence de M. Madieyna Diouf, Président du Conseil Consultatif du Parti.

Cette réunion a été consacrée à la question de la candidature à la candidature de Bennoo Siggil Senegaal.

Le Bureau politique a tout d’abord rappelé les composantes essentielles du contexte dans lequel le Front Siggil Senegaal a été créé à l’issue des élections présidentielles et législatives de 2007 et a souligné les importants résultats obtenus par la coalition Bennoo Siggil Senegaal lors des élections locales de 2009 ainsi que sur le front de la lutte pour la restauration d’un Etat de droit au Sénégal.
Sous ce regard, le Bureau politique s’est félicité de la démarche concertée mise en œuvre entre les forces vives de la Nation, incluant Bennoo Siggil Senegaal, les Assisses Nationales, le Mouvement du 23 juin, la Société civile, les Organisations syndicales, les Populations urbaines et le monde rural, sans oublier la Jeunesse et les Mouvements associatifs.

En regardant l’avenir et toutes les incertitudes qu’il porte en raison des dégâts causés par la mal gouvernance à notre pays,

l’Alliance des Forces de Progrès estime que malgré tout, il ne peut y avoir de place pour le découragement ou la résignation et qu’il est plus que jamais temps de cultiver l’espoir et l’action, le courage et le patriotisme, dans le but de mobiliser les Sénégalais pour faire face, unis dans la détermination et mobilisés au service de l’unité nationale.

C’est la raison pour laquelle, le Bureau politique de l’AFP et les Coordinations régionales du parti ont accueilli, avec fierté, l’engagement des Jeunes et des Femmes dans la croisade pour gérer l’avenir au profit du peuple souverain.

Cet avenir multidimensionnel est celui de notre jeunesse. Et à cet égard l’Alliance des Forces de Progrès appelle à une réflexion profonde et concertée sur la situation actuelle de l’endettement dont le cycle infernal a repris de plus belle, avec le pouvoir libéral, adepte des libéralités et des dépenses somptueuses, à la limite du rationnel. L’endettement de l’Etat est devenu insupportable, avec plus de 2.000 milliards de francs CFA.

C’est pourquoi, l’AFP porte une attention particulière à la nécessité de créer les conditions durables de mécanismes destinés à rembourser cet endettement dans les délais les plus raisonnables, lorsque le pouvoir aura changé de mains et de tout faire pour éviter de laisser le poids d’une telle situation aux générations futures. Pour ne citer qu’un seul exemple, les 653 milliards empruntés pour couvrir les besoins du Plan Takkal récemment annoncé aux Sénégalais, soi-disant pour mettre fin aux délestages et à la crise de l’énergie devront, un jour, être remboursés, alors que rien ne garantit que l’objectif avancé sera réalisé.

L’Alliance des Forces de Progrès tient à réaffirmer son ancrage sans réserve, aux conclusions des Assises nationales, et en particulier à la Charte de Gouvernance démocratique, ainsi que son adhésion totale aux décisions issues des sept séminaires de Bennoo Siggil Senegaal.

Sur ce registre, l’Alliance des Forces de Progrès souligne sa parfaite appréciation des conclusions du séminaire de Bennoo Siggil Senegaal du 17 septembre 2011 portant sur les critères de choix d’un candidat de l’unité et du rassemblement et de l’équipe qui sera chargée de conduire, après la victoire de février 2012, les mesures de refondation institutionnelle et prendre en charge la réalisation du programme des urgences économiques et sociales, pendant la période de transition, en s’appuyant sur les conclusions des Assises nationales.

Le Bureau politique de l’AFP, se fondant sur la seule motivation d’action et d’engagement au service du Bien public et des populations vivement éprouvées par le régime libéral et à la demande expresse de l’ensemble des responsables des coordinations des 14 régions du Sénégal, Organismes mixtes, Mouvements des Femme et des Jeunes, Alliance Nationale des Cadres pour le Progrès (ANCP), Alliance Nationale des Universitaires pour le Progrès (ANUP), Alliance Nationale des Handicapés pour le Progrès (ANHP), a estimé devoir engager, instamment, le Secrétaire Général de l’AFP, Monsieur Moustapha Niasse, à être candidat à la candidature de l’unité et du rassemblement de Bennoo Siggil Senegaal, pour l’élection présidentielle de février 2012.

Et c’est par acclamations et debout, que l’ensemble des membres du Bureau politique de l’Alliance des Forces de Progrès, a décidé de proposer la candidature de Monsieur Moustapha Niasse, Secrétaire général du parti, celle-ci devant être présentée telle quelle à la Commission de facilitation de Bennoo Siggil Senegaal à la candidature de l’unité et du rassemblement de Bennoo Siggil Senegaal, pour l’élection présidentielle de février 2012.

Le Secrétaire général de l’AFP a donné son accord, en remerciant très vivement les militants et responsables du parti, pour cette nouvelle marque de confiance et pour l’engagement moral qu’elle traduit et qui est le signe d’une volonté partagée de relever les défis et de répondre aux aspirations légitimes des Sénégalais vers des changements qualitatifs et vers un autre mode de gouvernance démocratique de notre pays.

L’Alliance des Forces de Progrès, par cette décision, consacre l’importance qu’elle accorde à l’idéal poursuivi par la coalition Bennoo Siggil Senegaal et au rôle historique que les Assisses Nationales ont joué dans le mouvement populaire de renaissance nationale au Sénégal.


Fait à Dakar, le 6 octobre 2011 

Le Bureau politique de l'AFP