DECLARATION DU BUREAU POLITIQUE DE L'AFP

Mardi 5 juin 2007

 

Le Bureau politique de l'AFP s'est réuni le mardi 05 juin 2007, sous la présidence de M. Madieyna Diouf, Coordonnateur National chargé des Activités du parti, en l'absence de M. Moustapha Niasse, en mission à l'étranger, autour de l'ordre du jour suivant :

1. situation nationale ;
2. vie du Parti.

Le Bureau politique de l'AFP a apprécié les derniers développements de la situation nationale après la deuxième mascarade électorale organisée par le régime de Me Wade, le 3 juin 2007, aux fins d'installer une Assemblée Nationale au service exclusif du projet insensé de succession de type monarchique. Le Bureau politique a analysé le camouflet indiscutable que le peuple sénégalais a infligé aux tenants du pouvoir, en s'abstenant massivement de voter, pour ne pas cautionner la régression démocratique en cours.

Les 38 % de participation que le ministère de l'Intérieur avance sans sourciller confirment la culture de fraude qui habite le parti Etat, le PDS, qui n'hésite pas à violer la loi électorale, même quand il n'a pas en face de lui un adversaire de taille. Quand l'abstention s'est manifestée aussi clairement dans des villes comme Dakar et sa banlieue, Thiès, Kaolack, Saint-Louis et Fatick dont les populations subissent la flambée des prix ainsi que dans le monde rural meurtri, l'essentiel, c'est de retenir le ras-le-bol des Sénégalais et leur défiance par rapport aux pratiques anti-démocratiques d'un régime aux abois, paresseusement vautré dans la mal gouvernance, le mensonge d'Etat et le maquillage permanent du réel.

Le Bureau politique de l'AFP estime que le cinglant désaveu populaire du 3 juin 2007 apporte également un éclairage sur la mascarade électorale du 25 févier, à l'issue de laquelle les Sénégalais ont été frustrés de leur volonté clairement exprimée de mettre fin à leurs souffrances, en se débarrassant du régime de Me Abdoulaye Wade. Tout le reste n'est que bavardage dérisoire, car la vérité des chiffres ressort, sans ambiguïté, si l'on jette un regard sur les taux de participation, lors de l'élection présidentielle de l'An 2000 et des législatives de 2001, qui gravitent respectivement autour de 62 % et 67 %. De surcroît, le niveau de participation des militaires reflète parfaitement l'état de l'opinion dans notre pays.

Le Bureau politique de l'AFP adresse ses vives félicitations aux responsables et aux militants de base qui ont répercuté, sur le terrain, avec courage, le mot d'ordre de boycott salutaire que le parti a décidé de traduire souverainement en actes. Il les invite à rester attentifs aux développements ultérieurs car, les masques du régime de Me Wade étant tombés et le pot aux roses découvert au grand jour, l'exigence d'une CENI qui écarte du processus électoral les fraudeurs zélés, est plus que jamais d'actualité, pour restaurer la crédibilité et la légitimité des Institutions de notre pays.

Le Bureau politique de l'AFP adresse également ses vives félicitations aux partis membres du Front Siggil Sénégal et à leurs leaders respectifs qui ont mené un combat salutaire pour notre démocratie.

Par ailleurs, le Bureau politique condamne avec la dernière énergie les méthodes totalitaires du Secrétaire national du PDS, qui n'hésite pas à revêtir son manteau de président de la République, pour exercer directement des pressions sur les Elus locaux que le peuple souverain s'est librement choisi. Ce réflexe autoritaire anachronique continue de s'exprimer également dans la volonté du régime de Me Wade d'instaurer dans notre pays une censure de fait, après les obstacles dressés contre la diffusion d'ouvrages, de films, suivis maintenant de blocage arbitraire de radios considérées comme défavorables à la ligne de la pensée unique. Pendant ce temps, des radios favorables aux tenants du pouvoir ont pu émettre dans la complaisance totale, en violant les lois et règlements de notre pays. De même, le PDS et ses nervis constituent le principal facteur de troubles à l'ordre public, comme, récemment, à Kébémer, à Saint-Louis et à Keur Oumar Bambara.

Abordant le dernier point de son ordre du jour, le Bureau politique de l'AFP a adopté le programme et le chronogramme que le Comité préparatoire de la commémoration de l'Appel du 16 Juin 1999 lui a soumis. Le Bureau politique de l'AFP invite les participants à la célébration de cet Anniversaire à mettre tout en œuvre pour son succès éclatant, dans le cadre de la mobilisation du parti en direction des tâches que la gravité de la situation nationale lui exige. Le Bureau politique de l'AFP invite également les responsables et militants du parti à s'investir massivement dans la vente des cartes du parti et ce, conformément à la lettre et l'esprit des Circulaires y afférentes.


Fait à Dakar, le 5 juin 2007 

Le Bureau politique de l'AFP