COMMUNIQUE DE LA REUNION DU BUREAU POLITIQUE DE L'AFP

Lundi 5 mars 2012

L’Alliance des Forces de Progrès s’incline avec émotion devant la mémoire de tous les martyrs du clan des Wade et de celle des victimes des deux accidents mortels qui ont endeuillé la campagne électorale du candidat de Bennoo Siggil Senegaal, M. Moustapha Niasse.

Le premier tour de l’élection présidentielle a eu lieu, le 26 février 2012, dans notre pays. La proclamation définitive des résultats issus de ce scrutin se fera dans de brefs délais. Le peuple souverain a mis en ballotage M. Abdoulaye Wade, dont la candidature est illégitime et inconstitutionnelle.

L’Alliance des Forces de Progrès tient à remercier tous les électeurs qui ont apporté leur soutien au candidat de l’unité et du rassemblement, candidat de Bennoo Siggil Senegaal, en la personne de Monsieur Moustapha Niasse, aux parties prenantes de Bennoo Siggil Senegaal, ainsi qu’aux responsables et militants du parti qui n’ont pas ménagé leurs efforts dans le combat pour la démocratie qui s’est déroulé dans des conditions particulièrement difficiles.

Le 25 mars 2012, aura lieu le second tour de cette élection. L’AFP, membre de la Coalition Bennoo Siggil Senegaal, a réuni son Bureau politique autour du dossier de cette élection et l’a analysé avec soin, objectivité et perspicacité, dans l’esprit du patriotisme et de l’engagement qui ont toujours inspiré le parti et les idéaux au service desquels nous restons mobilisés.

Après les conséquences de la mal gouvernance qui caractérise le régime en place, la candidature illégale et illégitime de M. Abdoulaye Wade a plongé notre pays dans une tension sans précédent, avec son cortège de morts, de blessés graves et de désolation dans de nombreuses familles. Le peuple debout a courageusement fait face au projet dynastique, en donnant le meilleur de lui-même, dans le cadre des forces vives regroupées au sein du M 23.

En combinant intelligemment le combat dans la rue avec la surveillance méthodique du processus électoral et une campagne électorale singulière en pointillés, l’opposition démocratique a contraint Monsieur Abdoulaye Wade à renoncer à se déclarer vainqueur « dès le premier tour ».

Au regard des données que voilà, le Bureau politique de l’AFP tient à adresser ses vives félicitations au camarade Moustapha Niasse, Secrétaire Général du parti et candidat de Bennoo Siggil Senegaal, qui a occupé le deuxième rang, à l’issue d’un scrutin parasité par l’illégalité de la candidature de M. Wade.


Aujourd’hui, l’enjeu principal est la libération de notre pays et de ses populations des serres ensanglantées des rapaces qui, depuis douze années, pillent, agressent et tuent dans l’impunité totale. Le départ de M. Abdoulaye Wade et de son clan constitue donc un impératif démocratique majeur, qui ne saurait souffrir de délai. Ce projet endossé par notre peuple s’est déjà reflété dans la vérité des urnes. C’est une passerelle incontournable pour redresser et reconstruire le Sénégal meurtri par tant de dérives, tant d’abus, tant de contre-valeurs, qui ont fait le lit de la misère, de toutes les misères. Même dans la perspective du second tour, le caractère illégitime que porte la candidature de M. abdoulaye Wade, demeure.

Bien entendu, les conclusions des Assises Nationales et la Charte de bonne gouvernance constituent le socle sur lequel reposeront le redressement et le développement de notre cher pays. L’Alliance des Forces de Progrès réaffirme son ancrage dans le mouvement historique des Assises Nationales, du M 23 et de Bennoo Siggil Senegaal, cadres salutaires qui ont charrié et organisé les forces qui ont constitué le vecteur de la résistance populaire triomphante. Elle salue la décision du candidat Macky Sall d’asseoir son action sur le limon de ce combat commun. C’est la raison pour laquelle l’AFP fait sienne la décision de Bennoo Siggil Senegaal et des Assises nationales de soutenir, activement, lors du deuxième tour, le candidat Macky Sall, pour barrer la route aux derniers aventuriers qui rêvent encore tout haut de confisquer la volonté populaire.

La dynamique que développe, à la faveur du contexte national, le peuple sénégalais, recommande une forte mobilisation qui conduira à la fin du régime de Me Wade.

Mettre en commun les synergies du peuple des Assises, gagner ensemble et demain gérer ensemble l’Etat, dans l’esprit des grands changements attendus par les Sénégalais, c’est là l’objectif à réaliser et l’AFP y adhère sans aucune réserve.

Notre combat commun se poursuivra victorieusement dans la perspective de la refondation de l’Etat, de la construction d’un vrai Etat de droit qui ouvre les portes d’un développement concerté et équilibré, au profit de toute la nation.

Pour finir, le Bureau politique de l’AFP a partagé avec le Secrétaire général sa volonté de poursuivre le combat au sein du parti, avec Bennoo Siggil Senegaal, le peuple des Assises et le M23, dans l’espace politique sénégalais, aujourd’hui et demain.


Fait à Dakar, le 5 mars 2012

Le Bureau politique de l'AFP