COMMUNIQUE DE L'ALLIANCE NATIONALE DES CADRES POUR LE PROGRES

13 novembre 2012

L’Alliance Nationale des Cadres pour le Progrès (ANCP), a tenu sa réunion hebdomadaire le mardi 13 novembre 2012, au siège de l’AFP, pour procéder à l’analyse de la situation politique nationale, marquée par la préparation de la campagne de commercialisation de l’arachide et la convocation de dignitaires de l’ancien régime devant les enquêteurs pour répondre du délit d’enrichissement illicite.

L’ANCP se félicite des intentions annoncées par le Gouvernement à propos de la campagne de commercialisation de l’arachide, et qui doivent notamment se traduire, d’une part, par une hausse substantielle du prix au producteur et, d’autre part, par l’interdiction de la délivrance de notes ou de bons aux paysans. L’application effective de telles mesures contribuera à l’amélioration du pouvoir d’achat des agriculteurs et à l’atténuation des difficultés des populations du monde rural. Ainsi, grâce à l’action du Président Macky Sall et du Gouvernement du Premier Ministre Abdoul Mbaye, le spectacle de ces paysans qui ne recevaient que des bons, a l’issue d‘une saison de dur labeur, ne sera plus qu’un mauvais souvenir, emblématique de la gestion irresponsable de Abdoulaye Wade.

Par ailleurs, l’ANCP se félicite de la volonté des autorités judiciaires de conduire avec fermeté, dans le respect strict des lois et règlements, les audits et les enquêtes relatives aux biens mal acquis. Les cadres de l’AFP encouragent le Gouvernement à persévérer dans son option de récupérer les deniers publics détournés par les membres de l’ancien régime car, comme l’a rappelé le Premier Ministre, « l’Etat n’a ni le choix ni le droit de renoncer à traquer ces biens où qu’ils puissent se trouver ». Il s’agit là d’une exigence du peuple sénégalais qui n’est pas négociable.

L’ANCP estime qu’il est inacceptable que les maigres ressources du pays soient détournées par une minorité d’hommes politiques uniquement soucieux d’un confort matériel acquis illégalement, au détriment de la Nation tout entière. C’est pourquoi elle condamne avec la dernière énergie l’attitude injustifiable et honteuse des anciens tenants du pouvoir dont les menaces, gesticulations et contre-accusations ne font que traduire la peur de l’exercice d’une Justice indépendante. Cette agitation malsaine de Abdoulaye Wade et de ses affidés ne sauraient avoir d’effet sur la détermination du Gouvernement et de la Justice à conduire à leur terme les procédures engagées. L’attitude choquante de l’ancien Président, qui tente d‘entraver l’exercice normal de la justice, pour défendre son fils, ne saurait surprendre, pour qui connaît le manque de respect de Abdoulaye Wade et de son clan pour les citoyens de notre pays.

L’ANCP encourage le Gouvernement et la justice à prendre toutes les dispositions nécessaires à la récupération des biens mal acquis, dans le cadre d’une procédure judiciaire régulière, afin que soient sanctionnées toutes les personnes qui seraient reconnues coupables de prévarication.

Les Sénégalaises et les Sénégalais, en choisissant librement le Président Macky Sall et la Coalition Bennoo Bokk Yaakaar pour corriger les dérapages et dérives du défunt régime libéral, ont exprimé le refus de l’impunité qui devra cesser d’être érigée en règle de gouvernance, comme cela a été le cas durant les années de gestion patrimoniale du régime de Abdoulaye Wade.

Les cadres de l’AFP encouragent le Gouvernement à mettre en œuvre, avec fermeté, toutes les mesures devant garantir l’ordre public, la sécurité des personnes et des biens et le fonctionnement régulier des Institutions.

L’ANCP lance un appel vibrant à toutes les composantes de la Coalition Bennoo Bokk Yaakaar, aux forces patriotiques et aux démocrates de tous bords pour qu’ils se mobilisent afin de faire échec aux manœuvres déstabilisatrices des forces du passé. La défense de la démocratie, de l’Etat de Droit et du pouvoir souverainement élu par le peuple sénégalais est à ce prix.


Fait à Dakar, le 13 novembre 2012

La Coordination