Communiqué du Bureau politique de l'AFP 

Jeudi 8 décembre 2005

Le Bureau politique de l'Alliance des Forces de Progrès s'est réuni le jeudi 08 décembre 2005, sous la présidence de M. Madieyna Diouf, Secrétaire national chargé de la Coordination des Activités du parti, en l'absence de M. Moustapha Niasse Secrétaire Général, en mission, autour de l'ordre du jour suivant :

Situation nationale ;
Vie du Parti.

Le Bureau politique de l'AFP a procédé à des échanges approfondis sur la situation nationale caractérisée par la mise à nu du véritable visage du régime de Me Abdoulaye Wade qui, après avoir fini d'étaler son incompétence et son incapacité à répondre aux besoins des Sénégalais, tente désespérément de confisquer les libertés, pour se perpétuer, contre la volonté des citoyens.

Jamais au Sénégal, le monde rural n'a été placé devant une situation aussi dramatique, qui l'amène à s'interroger sur une campagne de commercialisation qui tarde à démarrer, du fait du pilotage à vue des autorités. Pour survivre, les paysans bradent leurs récoltes, à des prix qui nous ramènent 50 ans en arrière.

Cette inquiétante bombe sociale est relayée par les revendications des travailleurs de la santé de l'éducation nationale et celles des étudiants et lycéens qui çà et là exigent du gouvernement le respect de la parole donnée, en réalisant les projets qui avaient été promis. La gestion du problème foncier constitue une autre source de préoccupations et de tensions, dans la mesure où elle engendre des frustrations profondes, dans les campagnes comme dans les zones urbaines.

Au lieu de s'employer, au nom de l'intérêt général, à traiter ces dossiers en profondeur, le pouvoir actuel se raidit en s'adonnant au harcèlement de la presse et à la manipulation de la Constitution, de la loi électorale et du processus électoral. Les inscriptions qui ont d'abord démarré uniquement dans la région de Dakar, ont déjà révélé des fraudes massives, notamment dans la délivrance en quantité industrielle d'extraits de naissance douteux. L'intérieur du pays, jusqu'ici ignoré, va à son tour enclencher les inscriptions sur les listes électorales, sans pour autant que la logistique et l'organisation matérielle ne correspondent aux ambitions affichées. De surcroît, le gouvernement semble vouloir poursuivre sa politique discriminatoire, en tournant le dos, pour le moment, aux zones rurales.

Les décisions unilatérales relatives au processus électoral atteignent leur point culminant dans cette affaire de couplage justifiée avec des arguments fallacieux, servis avec un cynisme inédit, qui ne recule pas devant le mensonge d'Etat. L'on réveille des cadavres extirpés de la lie de la classe politique, pour justifier l'injustifiable. Après avoir parrainé la loi Ezzan pour couvrir des crimes, le pouvoir actuel poursuit sa fuite en avant, qui peut même l'amener à concocter des tripatouillages pour un mandat présidentiel à vie qui ne dit pas son nom.

Le Bureau politique de l'Afp lance un appel à tous les Sénégalais, à tous les patriotes, et même à tous les militants du parti au pouvoir encore lucides, pour résister victorieusement contre la promotion de monstruosités qui remettent gravement en cause la forme républicaine de l'Etat, la paix civile et la stabilité de notre pays. Le Bureau politique exhorte les camarades de la région de Dakar à poursuivre leur participation assidue aux travaux du Comité préparatoire du meeting national que Clarté na leer organise le 17 décembre à Dakar

Abordant le deuxième point de l'ordre du jour, le Bureau politique de l'Afp engage les responsables et les militants de toutes les structures du parti à la base, à s'organiser méthodiquement pour surveiller le processus électoral, non seulement en envoyant des représentants à toutes les commissions administratives d'inscriptions, mais en leur demandant d'établir leurs propres listings, aux fins de rendre compte périodiquement à la direction du parti.

Enfin, le Bureau politique a adressé ses félicitations aux camarades du département de Mbour qui ont organisé les 2, 3, et 4 décembre 2005, les journées culturelles de Fadial qui ont été mises à profit pour tenir un forum sur le processus électoral. Le Bureau politique de l'AFP encourage ce genre d'initiative qui contribue à la formation et constitue en même temps un appel à la vigilance.

   

Fait à Dakar, le 8 décembre 2005

Le Bureau Politique de l'AFP