Communiqué du Bureau Politique de L'AFP

Lundi 25 aout 2003


1. Le Bureau Politique de l'Alliance des Forces de Progrès s'est réuni en session extraordinaire, le lundi 25 août 2003, sous la présidence de Monsieur Moustapha Niasse, Secrétaire Général du parti.

2. A l'occasion de sa réunion, le Bureau Politique de l'AFP a entendu un compte-rendu de la rencontre qui a eu lieu ce jour entre le Président de la République, Maître Abdoulaye Wade et MM. Moustapha Niasse et Madieyna Diouf.

3. Le Bureau Politique de l'AFP a examiné, avec toute l'attention nécessaire, le contenu de cette rencontre qui, dans le contexte politique national actuel, s'inscrit dans la voie de concertations utiles à l'approfondissement et à la consolidation de la démocratie, dans le respect des options respectives des acteurs et des organismes qui animent la vie politique au Sénégal.

4. Le Bureau Politique de l'AFP a noté l'atmosphère de détente, de courtoisie et de cordialité qui a caractérisé cette rencontre au nom des nécessités liées à la crise que traverse actuellement, le pays dans un esprit républicain.

5. Le Bureau Politique de l'AFP a également examiné la proposition faite dans le même esprit, par le Président de la République tendant à associer l'AFP à la réflexion et aux actions susceptibles de permettre une prise en mains des priorités du pays dans divers domaines.

6. Dans cette direction, l'idée d'une participation de l'AFP au concept et au projet d'un large consensus autour d'une " Majorité d'idées " tel que l'a exposée le Chef de l'Etat est à lier avec la conviction de l'AFP selon laquelle la situation actuelle du Sénégal requiert de profondes réformes institutionnelles, économiques et sociales conduites avec méthode, réalisme et par le biais d'une large concertation avec le peuple du Sénégal.

7. Les réformes doivent ouvrir la voie à un fonctionnement des Institutions de la République, conformément aux traditions démocratiques, dans un pays moderne.

8. Pour poursuivre sa démarche dans cette logique et la rendre constructive, l'AFP estime qu'il n'est pas opportun qu'elle entre dans le gouvernement.

Fait à Dakar, le lundi 25 aout 2003
Le Bureau Politique de l’AFP