Communiqué du Bureau politique de l'AFP 

Jeudi 19 janvier 2006


Le Bureau politique de l'Alliance des Forces de Progrès s'est réuni le jeudi 19 janvier 2006, sous la présidence de M. Madieyna Diouf, Secrétaire national chargé de la Coordination, et des Activités du parti, en l'absence de M. Moustapha Niasse Secrétaire Général, en mission, autour de l'ordre du jour suivant :

1. Situation nationale ;
2. Vie du Parti.

Le Bureau politique de l'AFP a procédé à des échanges autour de la situation nationale qui laisse apparaître un malaise profond, générateur de tensions, qui n'épargnent aucun secteur. Face à la levée de boucliers des paysans, des agents de la santé, des enseignants, des magistrats, des avocats, des greffiers et des populations sur toute l'étendue du territoire national, le gouvernement de Me Wade affiche sa volonté de mettre fin à la fuite en avant et de dialoguer avec l'opposition sur les questions essentielles qui intéressent notre pays.

Le Bureau politique de l'AFP estime que les conditions d'un dialogue franc et sincère doivent être construites dans un cadre classique, où l'opposition et le gouvernement pourraient aborder les thèmes incontournables du processus électoral, du calendrier républicain et de la malgouvernance caractérisée dont les conséquences sont subies par les Sénégalais dans leur vie de tous les jours. En outre, l'avalanche de scandales financiers avec des montants toujours astronomiques, désacralise l'argent public et banalise l'impunité. L'urgence commande la sauvegarde de la morale républicaine et la préservation des fondements de l'Etat, qui ont subi une érosion profonde.

C'est précisément cette perte de crédibilité de l'Etat qui a engendré les difficultés insurmontables relatives au financement de la campagne de commercialisation agricole. La prudence des banques face à un Etat invertébré a conduit en fait à une impasse, qui n'a pas permis le démarrage effectif de la commercialisation, quoi qu'en dise le gouvernement qui s'obstine à ne pas dire la vérité aux Sénégalais, tout particulièrement aux paysans qui continuent de brader leurs récoltes, pour assurer leur survie. Le Bureau politique de l'AFP tient le pouvoir actuel pour responsable de ce drame encore silencieux, dont les conséquences menacent et les équilibres sociaux et le système productif du monde rural, c'est-à-dire l'avenir de notre pays. Il invite le gouvernement à dialoguer sans délai avec les paysans et leurs associations représentatives, pour éviter de plonger délibérément le monde rural dans une misère inacceptable, qui ne profite qu'à des intérêts obscurs.

Les sinistrés des inondations de l'hivernage passé n'ont pas échappé aux serres de cette malgouvernance qui, après les avoir amenés à rêver d'un toit gratuit, veut les ramener brutalement dans leurs demeures devenues entre-temps plus insalubres et même plus dangereuses, avec la prolifération des reptiles et des rongeurs. Le Bureau politique de l'AFP dénonce le cynisme du pouvoir actuel qui n'a pas hésité à recourir aux sinistrés, comme une masse de manœuvres destinée à légitimer le piétinement de notre Charte fondamentale, pour prolonger illégalement le mandat des députés et coupler les élections à des fins politiciennes, au service d'un clan. Par ailleurs, le Bureau politique de l'AFP invite le Gouvernement à rendre public l'ensemble du bilan de la gestion des sites qui ont abrité les sinistrés, à qui il renouvelle sa solidarité indéfectible, dans la nouvelle épreuve que leur impose le populisme du pouvoir actuel.

Le populisme et la gabegie ont déteint sur la gestion des conflits sociaux qui ont affecté plusieurs secteurs de la fonction publique et certaines unités industrielles comme les ICS. Ce fleuron de la coopération sud-sud est aujourd'hui gravement menacé de faillite, suite à une gestion téléguidée qui risque de provoquer en cascades des conséquences qui n'épargneraient ni les travailleurs ni les petites et moyennes entreprises, dont les activités sont liées à celles des ICS. Encore une fois, le Bureau politique de l'AFP invite le gouvernement de Me Wade à trouver immédiatement une solution qui préserverait cette unité industrielle et éviterait en même temps de mettre en difficulté notre système bancaire.

Enfin, le Bureau politique de l'AFP a adressé ses vifs encouragements à l'Equipe Nationale de Football du Sénégal, ainsi qu'à la Fédération Sénégalaise de football, à l'occasion de la 25ème édition de la Coupe Africaine des Nations (CAN) qui se déroulera en Egypte du 20 janvier au 11 février 2006. Le Bureau politique de l'AFP invite les Lions du Sénégal à puiser dans le riche éventail de valeurs de notre peuple, pour porter haut le drapeau national, dans le respect de la générosité et du sens de l'effort qui caractérisent l'esprit sportif.

   

Fait à Dakar, le 19 janvier 2006

Le Bureau Politique de l'AFP