Communiqué du Bureau Politique de L'AFP

Jeudi 19 février 2004


Le Bureau politique de l’Alliance des Forces de Progrès s’est réuni le jeudi 19 février 2004, sous la présidence de M. Moustapha Niasse, Secrétaire Général, autour de l’ordre du jour suivant :

1. Situation nationale

2. Vie du Parti

Le Bureau politique de l’AFP a entendu un exposé de M. Madieyna Diouf, Secrétaire national chargé de la Coordination des activités du parti, sur l’entretien que le chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade , a eu avec le Secrétaire Général du parti, M. Moustapha Niasse, accompagné de M. Diouf, le mardi 17 février 2004, à la Présidence de la République.

Le Bureau politique de l’AFP a apprécié l’esprit et le déroulement de cette rencontre qui s’inscrit, en droite ligne, dans une volonté patriotique de créer les conditions d’un dialogue national apaisé, entre les forces vives de la Nation, dans le but d’identifier, d’analyser et de résoudre les problèmes que connaît le pays, dans le respect des options et positions des parties mises prenantes. A cet égard, le Bureau politique a enregistré avec satisfaction le procédé utilisé par la direction du parti qui a pris l’initiative de consulter, les unes après les autres et pendant une semaine, toutes les instances de l’AFP, en vue de recueillir leurs avis sur le contenu de l’appel du Président de la République, en date du 6 février 2004.

Compte tenu de ces consultations ayant précédé l’entretien du 17 février, le Bureau politique de l’AFP a tenu à saluer la pertinence et la lisibilité des propos de sortie d’audience du Secrétaire Général, M. Moustapha Niasse, qui a exposé devant la presse le contenu de la rencontre avec le chef de l’Etat et les propositions constructives et patriotiques du parti, sur la gestion des composantes fondamentales de la situation politique et économique du Sénégal.

Le Bureau politique de l’AFP a, dans ce cadre, confirmé la nécessité de créer les conditions d’un espace de convergence destiné à permettre aux Sénégalais de s’exprimer clairement sur les priorités nationales du moment, dans tous les secteurs, en vue de trouver, ensemble, les solutions que requiert la situation nationale.

Abordant les questions liées au développement de l’économie nationale et aux obstacles qui l’entravent, dans un contexte mondial particulièrement difficile, le Bureau politique de l’AFP a évoqué le désengorgement souhaité des facteurs de mobilité urbaine dans Dakar et sa banlieue. A ce sujet, le blocage des artères principales de la ville de Dakar est un phénomène préjudiciable à la production des entreprises, à la facilitation du travail des ménages et à l’efficacité des investissements des entreprises comme de ceux des partenaires extérieurs. Les effets cumulés de cet engorgement, évalués en termes de déficits de tous ordres, ne peuvent conduire, à la longue, qu’à des pertes irréparables en matière de création d’emplois, de gestion des collectivités publiques et de croissance économique. C’est pourquoi l’AFP estime que le gouvernement du Président Abdoulaye Wade doit s’attacher, assez rapidement, à trouver les moyens et l’expertise nécessaires pour un agrandissement des voies de communication existantes et la construction de nouveaux axes de dégagement de la circulation, en vue de mettre fin au phénomène et aux conséquences de l’engorgement que subit actuellement Dakar et ses retombées négatives sur l’ensemble du Sénégal.

Le Bureau politique de l’AFP a adopté, définitivement, le calendrier des tournées que le Secrétaire Général, M. Moustapha Niasse, à la tête d’une délégation de la direction du parti effectuera, du 28 février au 30 juin 2004, dans l’ensemble des 10 autres régions du Sénégal, après la tournée déjà effectuée dans la région de Dakar. Cette tournée du Secrétaire Général s’inscrit dans le cadre des contacts de proximité entre les militants de la base et les dirigeants de l’AFP, sur la vie du parti, son organisation structurelle et la mise en application du programme adopté au Congrès des 1er et 2 mars 2003.

Dans cette perspective, le Bureau politique de l’AFP invite tous les responsables des instances de base, depuis les communautés rurales jusqu ‘au niveau régional, à ne ménager aucun effort, afin que ces tournées, prévues sur 16 semaines, connaissent l’impact politique et atteignent les objectifs poursuivis

Avant de se séparer, le Bureau politique de l’AFP a entendu l’exposé de M. Lansana Kaba, Secrétaire national chargé de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, sur le désenclavement des régions de Tamba, Kolda, Matam, vu à la lumière d’une politique cohérente de l’aménagement du territoire et de la décentralisation.



Fait à Dakar, le 19 fevrier 2004
Le Bureau Politique de l’AFP