Communiqué du Bureau Politique de L'AFP

Jeudi 18 septembre 2003


Le Bureau politique de l'AFP s'est réuni le jeudi 18 septembre 2003 sous la présidence de M. Moustapha Niasse, Secrétaire Général du Parti, autour de l'ordre du jour suivant :

  • la vie du parti
  • la situation nationale

Le Bureau politique de l'AFP a entendu un compte-rendu portant sur les rencontres organisées entre une délégation de la Direction du parti conduite par le Secrétaire Général, M. Moustapha Niasse, et les militantes, militants et responsables des sections AFP des Communes d'Arrondissements du Département de Dakar, le samedi 13 et le dimanche 14 septembre 2003. Le Bureau politique de l'AFP a apprécié l'impact, en termes d'animation politique, d'échanges, de discussions et d'éléments d'analyse de l'évolution du parti, dans son fonctionnement quotidien, dans les conditions définies par le Congrès ordinaire, tenu à Dakar, les 1er et 2 mars 2003. (Gorée, Plateau, Médina-Fass -Point E, Amitié, Gueule Tapée-Fass-Colobane, Sicap Liberté, HLM, Dieuppeul-Castor-Derklé, Hann-Bel air, Biscuiterie, Grand-Dakar, Mermoz/Sacré Cœur, Ouakam, Ngor, Yoff, Patte d'Oie, Grand-Yoff, Parcelles-Assainies, Cambérène)

Dans la perspective de la phase II de la tournée du Secrétaire Général dans la région de Dakar, le Bureau politique de l'AFP encourage les responsables et militants des Communes d'Arrondissements du Département de Pikine qui accueilleront la délégation du Bureau politique le samedi 20 et le dimanche 21 septembre.

Le Bureau politique de l'Alliance des Forces de Progrès, pour cette raison, adresse ses félicitations chaleureuses à l'ensemble des militants AFP du Département de Dakar, pour la parfaite organisation de ces rencontres et pour l'adéquation de leur contenu par rapport aux priorités exprimées par les populations sénégalaises dans les domaines économique et social. A cet égard, les observations et propositions formulées par les militants de base, dans un dialogue ouvert, franc et sincère, constituent une référence pour la poursuite de cette méthode de contacts directs entre les instances dirigeantes du parti et les structures à tous les niveaux, dans l'esprit démocratique qui a été au centre du Congrès ordinaire.

Dans la même foulée, le Bureau politique de l'AFP a exprimé ses préoccupations devant la gestion du phénomène des inondations, à Dakar et dans les autres régions. En effet, il est aujourd'hui établi que les mesures préconisées et annoncées, dans leur contenu comme dans l'évaluation des moyens prévus, ne résoudront que de manière partielle et peu durable ce phénomène. Au moment où les populations des quartiers périphériques de l'agglomération de Dakar sont envahies par ces inondations, avec toutes les conséquences qui en découlent dans leur vie quotidienne, des mesures simplement ponctuelles ne suffisent pas. Ces mesures doivent être immédiates dans leur mise en œuvre, elles doivent bénéficier d'une couverture financière significative à l'aide d'un budget exceptionnel tiré des ressources du Trésor et, par-dessus tout, elles doivent faire l'objet d'une planification rigoureuse de manière à éviter le retour de telles catastrophes.

A cet égard, le Bureau politique a entendu les exposés des camarades Oumar Khassimou Dia et Cheikh Amidou Kane à titre de compte rendu de la tournée qu'ils viennent d'effectuer dans la région de Matam avec d'autres responsables de la région. Le Bureau politique remercie les populations éprouvées de la région de Matam qui ont accueilli avec beaucoup de chaleur et d'enthousiasme la délégation de l'Alliance des Forces de Progrès.

A la demande du Bureau politique et conformément au programme de recherche et d'évaluation portant sur certains secteurs du développement au Sénégal, un exposé a été fait par M. El Hadj Malick Gakou sur le chemin de fer et son rôle dans le désenclavement de la circulation des personnes, des biens et des services dans notre pays. L'examen de ce dossier important dans le secteur des infrastructures terrestres a permis de souligner la nécessité d'une politique de modernisation et de réhabilitation du réseau ferroviaire sur l'axe Dakar-Thiès, Thiès - Saint-Louis, Louga - Linguère, Thiès - Tambacounda - Bamako et la bretelle Guinguinéo - Kaolack. Par delà ce désenclavement, le réseau ferroviaire sénégalais doit permettre une valorisation effective et planifiée de ce type de transport à coût maîtrisé par une formule rails, routes et ports non seulement au Sénégal, mais aussi avec des pays de la région Ouest - africaine, par une intégration des transports.

Par ailleurs, le Bureau politique de l'AFP, ayant entendu un compte-rendu provisoire de la tournée qui est en cours, au titre du Mouvement national des jeunes progressistes, adresse ses encouragements au Bureau national de ce mouvement ainsi qu'à toutes les militantes et à tous les militants jeunes du parti.

S'agissant de l'incendie du siège du PSD Jantbi, l'Alliance des Forces de Progrès tient à dénoncer avec une extrême vigueur cet acte qui n'est autre que d'inspiration criminelle, à l'encontre d'une formation politique légalement constituée et participant, de ce fait, en fonction de ses propres options, à l'approfondissement de la démocratie sénégalaise ainsi qu'à l'expression du suffrage universel dans notre pays.

Le Bureau politique de l'AFP invite l'ensemble des patriotes et démocrates à se mobiliser pour qu'un terme définitif soit mis à des actes de cette nature, après l'incendie du siège du Groupe Wal Fadjiri, l'incendie du siège de la CNTS et l'assassinat de l'étudiant Balla Gaye.

Dans ce cadre, le Gouvernement doit assumer pleinement ses responsabilités pour veiller à la sécurité des citoyens et de leurs familles ainsi qu'à la protection de tous lieux publics ou privés où évoluent les populations, les associations et les groupements organisés conformément à la loi.

Dans le même esprit, le Gouvernement doit respecter ses engagements dans la gestion de la tragédie du Joola. A quelques jours de la date du 26 septembre 2003, date commémorative de ladite tragédie, survenue il y a une année, le Bureau politique de l'AFP s'incline pieusement devant la mémoire de ces compatriotes de tous âges et de toutes conditions et s'associe aux prières que le peuple sénégalais va formuler pour eux et pour le repos de leur âme.

Fait à Dakar, le 18 septembre 2003
Le Bureau Politique de l’AFP