Communiqué du Bureau politique de l'AFP
Jeudi 14 octobre 2004


Le Bureau Politique de l'AFP s'est réuni le jeudi 14 octobre 2004, sous la présidence de Monsieur Moustapha Niasse, Secrétaire Général, autour de l'Ordre du jour suivant :

1. Situation Nationale
2. Vie du parti

Abordant le premier point de l'ordre du jour, à savoir la situation du pays, le Bureau Politique de l'AFP a noté que de semaine en semaine, elle ne cesse de se détériorer, dans la plupart des secteurs névralgiques et vitaux.

Ainsi, apparaissent de grands dangers dont les sénégalais subissent des manifestations, dans leur vie de chaque jour, dans leur propre sécurité, dans l'exercice de leurs droits de citoyens. Il est évident que des solutions doivent être trouvées rapidement et mises en œuvre pour écarter les périls qui menacent la stabilité et qui portent préjudice à l'image de notre pays.

Cette mauvaise gouvernance et les errements qu'elle a produits, viennent, au demeurant, d'être soulignés par un organisme qui ne peut être soupçonné de partialité, l'OCDE en l'occurrence qui a décrit la situation du Sénégal comme étant marquée par l'instabilité politique, les changements fréquents d'équipes, et l'absence de résultats des mesures qu'avaient annoncées le Président de la République pour la relance effective de l'économie sénégalaise. La déstructuration de l'Administration de notre pays, la multiplication des agences qui ont dessaisi les Ministères des secteurs concernés, les dépenses sans limite et sans objet effectuées sur les ressources de la puissance publique, l'éparpillement et la neutralisation des compétences, dès lors qu 'elles ne sont pas proches du pouvoir en place, sont des données que l'AFP a toujours indiquées comme facteurs de blocage des chances de développement du Sénégal.

En soulignant l'environnement peu propice à l'investissement et au développement du secteur privé, l'OCDE a tiré les mêmes conclusions que l'AFP et a lancé un signal d'alarme sérieux que Maître Wade et son gouvernement devraient prendre en charge dans les plus brefs délais.

Poursuivant ses travaux, le Bureau Politique de l'AFP a passé en revue les différents dossiers d'importance majeure auxquels le parti a décidé de consacrer, dans les prochaines semaines, des journées d'études, préparées en fonction de la demande sociale et des priorités du développement du pays. Il s'agit, notamment, du programme routier, déjà retenu, de la circulation urbaine à Dakar, avec la nécessité absolue de construire des échangeurs , des toboggans et des tunnels de dégagement de la circulation, sur les points d'intersections des axes principaux dans la capitale. Il s'agit, par ailleurs, de l'achèvement des programmes d'aménagement des terres et de la vallée du Delta, pour y développer l'agriculture sénégalaise, de même que la réhabilitation et la remise à niveau des barrages déjà financés dans la région sud, plus précisément dans les régions de Kolda et de Ziguinchor pour mettre ces ouvrages au service des populations locales.

Il s'agit enfin d'une politique cohérente et concertée de lutte contre le péril acridien, par une démarche de prévention du phénomène et de planification des actions à entreprendre, avec les ressources nationales d'une part et avec la coopération financière et technique internationale d'autre part.

Après cette série de travaux, sur tous ces dossiers, d'autres secteurs feront l'objet de la même attention et des mêmes types d'études et de solutions.

Par ailleurs, le Bureau Politique a du, encore une fois, se pencher sur les conditions difficiles à tous égards, qui caractérisent la présente rentrée scolaire et universitaire. Sous ce regard, il est regrettable de constater que des lycées et écoles ne peuvent recevoir les élèves, du fait de travaux tardivement commencés qui ont rendu indisponibles les infrastructures d'accueil, sans compter les autres types de problèmes matériels et pédagogiques déplorés par tous ceux qui s'intéressent à l'école sénégalaise.

Abordant le deuxième point de l'ordre du jour, le Bureau Politique a apprécié positivement l'organisation, le déroulement et les conclusions de la journée d'étude présidée par le Secrétaire Général M. Moustapha Niasse, le 9 octobre 2004, et consacrée aux élus du parti, au défi du développement local dans le contexte de la décentralisation. Le Bureau Politique adresse ses félicitations aux organisateurs, aux élus et à l'ensemble des participants, pour la haute tenue des débats et les résultats engrangés

Par ailleurs, le Bureau Politique de l'AFP a adressé ses plus vives félicitations au Secrétaire Général M. Moustapha Niasse pour sa brillante participation à la conférence organisée le même jour par le collectif des intellectuels sénégalais et africains à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Cette manifestation a constitué un acte de haute portée, posé pour répondre à la volonté du pouvoir actuel d'imposer la pensée unique dans notre pays, en pratiquant une politique d'exclusion à l'endroit de tous ceux qui entendent assumer leur liberté et leur indépendance d'esprit.

Le Bureau Politique a procédé également à l'inauguration du Cyber Espace de l'AFP, le jeudi 14 octobre 2004, dans les locaux de la permanence nationale du parti. Cette cérémonie exprime la ferme volonté de l'AFP de baigner dans l'ère des nouvelles technologies de l'information, et d'aider le parti à remplir ses missions, en en rendant compte en temps réel. Le Bureau Politique a félicité à cette occasion, le Camarade Babacar Diagne, Secrétaire national chargé des NTIC, ainsi qu'à toute son équipe.

Cet outil de formation et d'information, qui n'est pas à but lucratif, et à la disposition des populations sénégalaises, notamment des jeunes et des femmes.

Enfin, le Bureau Politique a également félicité M. Mor Dieng, Secrétaire national chargé de la Formation et Directeur du Parti et le Docteur Moustapha Kandji, Coordonnateur régional de l'AFP de St-Louis ainsi que tous les camarades de la Région de St-Louis qui ont procédé, le samedi 2 octobre 2004, avec esprit de méthode et d'organisation à l'installation de l'antenne départementale de l'Ecole du Parti dans cette ville.


Fait à Dakar, le 14 octobre 2004
Le Bureau politique de l’AFP