Communiqué du Bureau Politique de L'AFP

Jeudi 13 novembre 2003


Le Bureau politique de l’AFP s’est réuni le jeudi 13 novembre 2003 sous la présidence de M. Moustapha Niasse, Secrétaire Général de l’AFP, autour de l’ordre du jour suivant :

1. Situation nationale

2. Vie du Parti

A l’ouverture de sa réunion, le Bureau politique de l’AFP a observé une minute de silence à la mémoire du Professeur Iba Ndiaye Diadji, rappelé à Dieu le 10 novembre 2003. Le Bureau politique a tenu à rendre ainsi hommage à l’homme de culture, au leader syndicaliste et au patriote qui, sa vie durant, s’est mis entièrement au service des travailleurs et de son peuple, dans la défense des libertés individuelles et collectives.

Le Bureau politique présente ses condoléances à la famille de l’illustre disparu, à la CSA, au SUDES, au PIT, à la communauté universitaire et au monde de la culture et exprime le souhait que l’exemple qu’il a donné, au plan de l’éthique républicaine inspire la jeunesse de notre pays.

Par ailleurs, le Bureau politique de l’AFP s’est ému face aux déclarations du Président de la République tendant à disqualifier en simple incident la tentative d’assassinat perpétrée contre la personne de M. Talla Sylla, le 5 octobre 2003 et déplore cette tendance inacceptable à la banalisation d’un crime à propos duquel il serait inconsidéré de concevoir, un seul instant, qu’on puisse aboutir à une impasse de plus.

C’est pourquoi, le Bureau politique de l’AFP souligne avec vigueur que les lois de la République et le Droit en général permettent une gestion transparente de ce dossier qui doit être laissé exclusivement entre les mains de la justice sénégalaise et de ses auxiliaires. A cet égard, tout propos ou tout acte pouvant constituer une violation du secret de l’instruction doivent être bannis à tous les niveaux.

Le Bureau politique de l’AFP a fait le point sur l’évaluation de la marche historique du 6 novembre 2003, au sein de la Conférence des Leaders du CPC, ce jour 13 novembre 2003. Les leaders du CPC ont salué à cette occasion le succès populaire qui a marqué cet événement, succès pour lequel un hommage vibrant a été rendu à toutes les formations politiques ayant pris part à cette manifestation, aux associations et mouvements de la Société civile, aux Centrales syndicales et à tous les patriotes qui se sont mobilisés massivement pour atteindre la totalité des objectifs assignés.

Le succès de cette marche et son impact au plan national et international ont provoqué des réactions de panique chez l’adversaire et a conduit à la confusion fébrile qui a résulté de la tentative avortée d’une contre-marche incohérente et sans fondement, avec le concours abusif, une fois de plus, des médias d’Etat instrumentalisés aux fins d’une manipulation et d’une propagande dignes des régimes totalitaires. La Société civile, qui a pris la décision de renoncer à marcher, dans le but d’éviter l’amalgame et la récupération, a fait preuve d’une vigilance patriotique et citoyenne.

Abordant le deuxième point de l’ordre du jour, le Bureau politique de l’AFP a adopté les programmes de tournées au niveau des instances de base et des actions qui sont inscrites dans ce cadre, en liaison directe avec le monde rural et les travailleurs des villes.

Fait à Dakar, le 13 novembre 2003
Le Bureau Politique de l’AFP