Communiqué du Bureau Politique de L'AFP

Jeudi 2 octobre 2003


Le Bureau politique de l'AFP s'est réuni le jeudi 2 octobre 2003 sous la présidence de M. Moustapha Niasse, Secrétaire Général du Parti, autour de l'ordre du jour suivant :

1. situation nationale
2. vie du parti

Avant de commencer ses travaux, le Bureau politique de l'AFP a observé une minute de silence à la mémoire de M. Amadou Tidiane Bâ, Coordonnateur national du MSU, décédé à Paris le dimanche 28 septembre 2003.

Le Bureau politique de l'AFP a salué l'homme politique défunt comme un patriote qui a vécu au service d'un idéal de liberté et de démocratie, dans l'engagement patriotique au service du Sénégal. M. Amadou Tidiane Bâ avait beaucoup contribué à la lutte pour l'avènement de l'alternance et était un des acteurs dynamiques du CPC. Au Président El Hadj Mamadou Dia, aux membres du MSU, à toute la famille du défunt, l'AFP présente ses condoléances émues.

Abordant le premier point de l'ordre du jour, le Bureau politique a entendu un exposé de M. Pape Mody Niang, Secrétaire national adjoint chargé des questions scolaires, sur la rentrée des classes. Le Bureau politique s'est penché sur les difficultés liées à la rentrée des classes, aux différents niveaux du système éducatif sénégalais : pré-scolaire, élémentaire, secondaire et supérieur. Les familles, les parents d'élèves et d'étudiants, les enseignants, comme tous les acteurs sociaux s'interrogent encore, comme les années précédentes, sur les effets produits sur cette rentrée par la crise économique et sociale profonde qui sévit actuellement au Sénégal. Le renchérissement des coûts de l'habillement, des livres et des fournitures, d'une part, les problèmes de transport qui demeurent entiers, d'autre part, accentue cette situation, rendant encore plus précaire les conditions de vie des populations. Cette précarité affecte tout particulièrement certaines catégories du personnel enseignant, comme les volontaires, les contractuels et les vacataires de l'éducation.

Face à une telle situation, il existe la possibilité de définir et de mettre en œuvre des mesures susceptibles d'atténuer ces difficultés, en puisant dans les ressources normales du budget de l'État, en définissant des priorités par rapport à nombre de dépenses à l'utilité incertaine.

Par ailleurs, le Bureau politique de l'AFP a examiné l'état d'évolution du dossier de la crise casamançaise. A cet égard et après de longues discussions, le Bureau politique de l'AFP estime que ce dossier, au vu des tentatives antérieures, doit être instruit et conduit avec lucidité, ouverture d'esprit, un sens élevé de l'État, de l'intérêt général et, enfin, dans un souci volontaire de ramener la paix dans cette région Sud du Sénégal. A cet effet, un dialogue franc, sincère et objectif doit s'engager entre les représentants du Gouvernement et les dirigeants du MFDC, selon les procédures classiques utilisées dans les négociations de paix, et cela sans délai.

Le désenclavement de cette région Sud du Sénégal, dans le domaine économique et, en particulier en matière d'infrastructures, constitue, dans ce cadre, un impératif dont la prise en compte doit se traduire par l'acquisition d'un navire de normales capacités, qui réponde aux normes techniques et de sécurité exigées pour la desserte d'une ligne maritime comme celle de Dakar-Ziguinchor. Le Bureau politique de l'AFP considère en conséquence que toute négociation pour l'acquisition ou la location de bateaux en vue de désenclaver cette région doit prendre en charge la sécurité des passagers et la régularité des rotations.

Sur le même sujet, le Bureau politique de l'AFP a tenu à rappeler que le devoir de situer correctement les responsabilités dans le naufrage du Joola incombe au Gouvernement et que l'indemnisation des victimes ne saurait, en aucun cas, être laissée à l'appréciation exclusive de l'Exécutif, sans passer par le canal des Institutions judiciaires compétentes.

Le Bureau politique a par ailleurs salué le Symposium des Conférences Episcopales d'Afrique et Madagascar (SCEAM) qui tient sa 13e Assemblée plénière du 1er au 12 octobre 2003 au Sénégal.

Evoquant la troisième phase de la tournée du Secrétaire Général, M. Moustapha Niasse, accompagné de membres de la Direction du parti, dans la région de Dakar, le Bureau politique exprime ses encouragements, tout en adressant ses vives félicitations aux militantes et militants, aux responsables des sections d'arrondissement du département de Guédiawaye, pour la grande mobilisation qu'ils ont réalisée à cette occasion. En raison du deuil qui frappe la classe politique sénégalaise, en la personne de M. Amadou Tidiane Bâ, le Bureau politique de l'AFP a reporté à une date ultérieure la phase IV de cette tournée qui devait se dérouler dans le département et dans les sections rurales de Rufisque, les 4 et 5 octobre 2003.

Fait à Dakar, le 2 octobre 2003
Le Bureau Politique de l’AFP