DECLARATION DU BUREAU POLITIQUE DE L'AFP

RELATIVES AUX MENACES DE GUERRE SUR L'IRAK


La situation qui se développe au Moyen Orient et en particulier la menace de guerre sur l'Irak est inquiétante à plus d'un titre. Ces évènements risquent de créer un nouveau foyer de tension et d'affrontements armés qui remettraient en cause, pour une longue période, les équilibres si indispensables à la paix internationale.

L'Alliance des Forces de Progrès estime que tout doit être mis en œuvre pour prévenir cette guerre sur l'Irak, au nom du droit, au nom de la loi et en vertu des principes de justice qui doivent présider aux relations entre les Etats, sous l'égide de l'Organisation des Nations Unies et conformément à la Charte de San Francisco.

Les démocrates et hommes de paix ne peuvent assister, dans l'inaction et dans la résignation, au spectre annoncé d'une guerre aux proportions et aux conséquences incalculables, sur tous les plans.

Il est évident que les pays en développement comme le Sénégal seraient victimes, dans de multiples domaines des conséquences de toute guerre, aujourd'hui plus que jamais, au moment où ces pays engagent une lutte ardue contre la pauvreté, les maladies endémiques, le sous-développement en général.

L'Alliance des Forces de Progrès, pour toutes ces raisons, lance un appel solennel au gouvernement des Etats-Unis d'Amérique et à la communauté internationale pour prévenir et éviter toute initiative qui pourrait conduire à cette guerre, quelles qu'en soient les raisons avancées, car aucune guerre n'est souhaitable ni juste.

Dans le même temps, et sous le même éclairage, l'AFP lance un appel au gouvernement irakien pour qu'il coopère totalement avec l'équipe des inspecteurs de l'ONU, conformément à la Résolution 1441 du Conseil de Sécurité.

Fait à Dakar, le 14 février  2003
Le Bureau Politique de l’AFP