Déclaration de L'AFP 

 

Depuis quelques jours, et en particulier au lendemain de la réponse positive donnée, par l'Afp, à la lettre d'invitation que le Président de la République a adressée au Secrétaire Général du Parti, pour une rencontre qui sera consacrée aux problèmes du Sénégal, les Sénégalais ont lu dans la presse ou entendu sur les ondes, que les discussions projetées concerneraient une entrée dans un gouvernement d'union nationale ou la distribution des postes dans la hiérarchie de l'Etat.

l'Afp tient à souligner que ni son Secrétaire général, ni le Bureau politique n'ont eu à engager des discussions préalables concernant un schéma ou une possibilité de distribution de responsabilités d'Etat, sous quelque forme que ce soit. En tout état de cause, d'autres formations politiques ont donné leur accord de principe pour répondre à l'invitation du Chef de l'Etat, tout comme l'a fait l'Afp, dont le souci est de consacrer de telles rencontres aux problèmes prioritaires du Sénégal et aux difficultés que rencontrent actuellement les Sénégalais dans la vie de tous les jours.

L'Afp tient également à informer l'opinion publique sénégalaise qu'elle reste, quelles que soient les circonstances ou les données politiques du moment, au service exclusif des intérêts du Sénégal, conformément à l'esprit de l'engagement qu'elle a pris, de mener un combat pour le triomphe de la démocratie sénégalaise, la défense des libertés publiques, la solidarité entre les Sénégalais et pour un développement cohérent, sans exclusive aucune, au profit de tout le peuple.

Pour le reste, l'Afp attend qu'ait lieu la rencontre proposée par le Président de la République, pour se prononcer en toute liberté et avec un sens de ses responsabilités, sur les problèmes qui seront évoqués, et sur les solutions qui devraient leur être appliquées.  


Fait à Dakar, le 6 novembre 2006 

Pour le Bureau politique de l’AFP
Le Secrétaire National chargé
de la Coordination des Activités

Madieyna Diouf