Réunion du Bureau politique de l’AFP

16 janvier 2003


Le Bureau politique de l'AFP s'est réuni le jeudi 16 janvier 2003 sous la présidence du Secrétaire Général du parti, M. Moustapha Niasse, à l'effet d'examiner l'ordre du jour suivant:

1. Situation nationale
2. Vie du parti

Le Bureau politique de l'AFP a examiné, avec toute l'attention nécessaire, l'évolution de la situation politique intérieure.

Il s'est également penché sur certains aspects de la situation économique et sociale du Sénégal.

Analysant la situation politique intérieure, le Bureau politique a estimé que le front social qui poursuit, avec constance et rigueur, la défense du pouvoir d'achat des consommateurs sénégalais, mérite d'être soutenu. Depuis le début de l'année, en effet, les prix des produits de première nécessité ont été augmentés, sans que les populations en aient été avisées. Il s'agit, notamment, de l'eau, des factures d'électricité, de l'huile alimentaire, des carburants et dérivés, entre autres.

Au moment où la pauvreté, sous toutes ses formes, envahit le Sénégal, au moment où le pouvoir d'achat des ménages ne cesse de baisser, ces mesures d'augmentation ne peuvent que contribuer à accentuer le phénomène de paupérisation des masses et à alourdir les conditions dans lesquelles vivent les Sénégalais. Il semble même qu'après l'augmentation du prix de l'électricité, de 10 %, intervenue l'année dernière, les Pouvoirs publics, du fait d'une absence de cohérence dans leur politique de gestion du dossier énergie, se préparent à une nouvelle augmentation dans ce secteur.

C'est la raison pour laquelle le Bureau politique de l'AFP considère que le Gouvernement doit s'engager dans une politique de blocage des prix par une organisation conséquente des circuits d'approvisionnement des marchés en produits de grande consommation et par une réduction des charges qui pèsent sur les commerçants et sur les organes de distribution de ces produits.

Evoquant la question de la délocalisation projetée du Lycée Lamine Guèye, dans des conditions tout à fait nébuleuses, l'Alliance des Forces de Progrès réaffirme son soutien et sa solidarité à toutes les forces vives, parents d'élèves, professeurs, élèves et usagers des équipements scolaires du Sénégal, dans leur attitude déterminée face à une telle mesure, dont les motivations réelles font l'objet de multiples interrogations, au moment où de jeunes marcheurs pacifiques du Lycée Lamine Guèye sont victimes de brutalités.

L'AFP estime que de nouveaux lycées doivent être construits en des endroits précis de l'agglomération de Dakar et de sa banlieue, en adéquation avec l'accroissement de la population scolaire et, avec comme objectif essentiel, de rapprocher les élèves et étudiants des établissements, où leur formation leur est dispensée. Le Lycée Lamine Guèye doit demeurer là où il se situe, et dans son statut plein d'établissement d'enseignement secondaire de référence et de qualité, comme c'est le cas depuis plusieurs décennies.

En ce qui concerne la campagne de commercialisation des arachides, l'État sénégalais doit entreprendre tous les efforts nécessaires pour venir en aide aux paysans plutôt que de les harceler par des comportements qui ne respectent pas leur droit de pouvoir vendre leurs récoltes au meilleur prix et pour en tirer les revenus les plus conséquents. A cet égard, l'AFP entend continuer de défendre le monde paysan, surtout quand l'on sait que la campagne à venir sera plus catastrophique encore que celles des années 2001 et 2002.

En effet, si la prochaine campagne agricole n'est pas prise en main dans des délais rapprochés, la question des semences ne trouvera pas de solution et encore moins celle du soutien alimentaire pendant la période des cultures, sans impliquer la nécessité de pourvoir en engrais les paysans. Dans ce domaine, il n'y a jamais de surprise, la solution étant de prendre en charge les priorités techniques et l'approvisionnement en matériels, dans le cadre d'un programme planifié et géré avec sérieux.

S'agissant de la visite effectuée à Ziguinchor, les samedi 11 et dimanche 12 janvier 2003, par une délégation de l'AFP et du RND, conduite par MM. Moustapha Niasse et Madior Diouf, pour présenter des condoléances aux familles des victimes de la tragédie du "Joola", l'AFP a tenu à renouveler sa solidarité active avec ces familles. Le parti, à cette occasion, a voulu renouveler son adhésion à l'action entreprise par les Sénégalais désireux d'obtenir des Pouvoirs publics une gestion juste du dossier des victimes du "Joola", en termes d'indemnisation des familles et de culte de la mémoire des disparus.

Le Bureau politique de l'AFP engage le gouvernement à honorer ses promesses relatives, notamment, à une provision pour accorder, sans délai, une aide d'urgence conséquente aux familles des victimes et aux rescapés.

L'AFP continuera de s'associer aux efforts nécessaires devant conduire à la mise à la disposition des populations de la région Sud du Sénégal d'un bateau passager et fret, dans les délais les plus courts, pour désenclaver cette région.

L'acquisition de ce bateau est une mesure de justice et une marque de considération pour les Sénégalais utilisant la voie maritime entre Ziguinchor et Dakar. Et cela d'autant que des pays partenaires du Sénégal ont déjà offert aux autorités de notre pays leur concours et leur disponibilité, par des lignes de crédit, pour résoudre ce problème.

Le Bureau politique a, par ailleurs, tenu à remercier les populations de la ville et de la Région de Ziguinchor pour l'accueil qui a été réservé à la délégation et, en particulier, au Maire de la ville, M. Robert Sagna et aux membres du Conseil Municipal.

Abordant le deuxième point de son ordre du jour, le Bureau Politique de l'AFP, dans le sens des conclusions des travaux de la journée d'information du 8 janvier 2003 du Comité National Préparatoire du 1er Congrès Ordinaire engage tous les responsables à vulgariser, à la base, la méthodologie et les objectifs qui sous-tendent cette étape importante de la construction de l'alternative à l'alternance trahie.

Evaluant l'état d'exécution des recommandations et décisions des commissions de travail du 1er Congrès du parti, le Bureau politique félicite les délégations départementales et les encourage à continuer leur travail de mobilisation permanente dans le même élan et la même détermination, pour parachever, dans la cohésion et l'esprit combatif la construction, au Sénégal du parti de la modernité politique.

Fait à Dakar, le 16 janvier  2003
Le Bureau politique de l’AFP