Communique du Bureau Politique de l'AFP

Jeudi 19 septembre  2002

 

Le Bureau Politique de l'AFP s'est réuni le jeudi 19 septembre 2002, en l'absence du Secrétaire Général de l'AFP, M. Moustapha Niasse, en mission, sous la présidence du Coordonnateur national, M. Madieyna Diouf, autour de l'ordre du jour suivant :

  • Situation politique nationale
  • Situation économique nationale : croissance, emploi et développement
  • Vie du parti

Abordant le premier point de l'ordre du jour, le Bureau Politique s'est ému face à l'irresponsabilité du Gouvernement de Maître Abdoulaye Wade qui continue, dans une insouciance tragique à nier les souffrances insupportables que son impéritie impose à l'ensemble du peuple sénégalais.

Après avoir mis à genoux toute l'économie de notre pays, à travers l'effondrement de la filière arachidière, le Gouvernement de Maître Wade poursuit sa gestion gabégique des finances publiques.

Le déficit budgétaire, loin de s'estomper, ne présente aucun signe de redressement.

Incapable de soutenir un taux de croissance à 5 %, le Gouvernement de Maître Wade fait l'impasse sur ses objectifs économiques et joue à l'autruche face à une demande sociale de plus en plus pressante. A ce jour, le prix de l'arachide au producteur pour la prochaine campagne et les prévisions sur le taux de croissance pour 2002 ne sont pas encore connus.

La faim qui a gagné le monde rural n'épargne pas les masses urbaines qui subissent de plein fouet la récession économique et l'absence inquiétante d'investissements depuis l'avènement de Maître Wade. La jeunesse constate avec amertume que les pompeuses promesses d'emplois de Maître Wade sont devenues un mince filet évanescent à peine perceptible dans un horizon de plus en plus opaque.

Empêtré dans ses contradictions, le Gouvernement de Maître Wade continue la distribution nébuleuse des vivres de soudure et refuse obstinément d'en rendre compte au jour le jour. Ce même manque de transparence l'amène à faire l'impasse sur la publication de la liste des opérateurs privés stockeurs véreux et sur sa responsabilité à propos des bons impayés des paysans. Ce condensé de tous les dangers confirme l'Alliance des Forces de Progrès dans sa volonté de poursuivre son combat pour la vraie alternance, celle-là qui porte les changements pour lesquels le peuple du 19 mars s'est levé. Les données fondamentales se résument simplement entre une immense attente et une trahison froidement pensée et exécutée. Aujourd'hui, il n'y a de place que pour deux camps : celui des complices du reniement et celui du peuple grugé.

Les fissures qui se dessinent dans le clan du Président de la République sont les prémices d'une nouvelle prise de conscience et d'une recomposition en faveur des forces qui, comme l'AFP, ont décidé de défendre avec intransigeance les intérêts des populations sénégalaises. Le fascisme rampant qui tente d'endiguer ce mouvement historique, notamment en tentant de bâillonner la presse, est par essence insensé. Dans le Sénégal de l'An 2002, il est aussi suicidaire.

Abordant le deuxième point de son ordre du jour, le Bureau politique a adressé ses vives félicitations aux femmes et aux jeunes filles de la région de Dakar qui se sont penchées sur leur rôle spécifique dans le développement du parti, lors du Séminaire organisé le 15 septembre dernier à Sally. Par ailleurs, le Bureau politique a décidé de se rendre à Saint-Louis le samedi 28 septembre 2002, dans le cadre du programme des Vacances du Progrès. A cette occasion, le Secrétaire Général de l'AFP, M. Moustapha Niasse, présidera d'importants travaux liés aux préoccupations des populations des régions de Saint-Louis et Matam comme l'agriculture, les inondations et l'assainissement.

En outre, le Bureau politique a entendu la communication du Comité de suivi de la structuration de l'AFP et les propositions de la Commission chargée des premiers préparatifs liés au Congrès ordinaire du parti.

Le Bureau politique engage toutes les Commissions à préparer avec rigueur et méthode cet important rendez-vous de l'AFP qui constituera une étape importante dans le combat de notre parti en faveur des vrais changements, aux côtés de toutes les forces patriotiques.

 

Dakar, le 19 septembre 2002

Le Bureau Politique de l'AFP