Circulaire No. 17


Dakar, le 2 octobre 2003

Objet : Circulation de l'information au sein de l'AFP


Introduction

1. Depuis la création du parti, les militantes et militants soulignent que la circulation de l'information, du sommet à la base et inversement, pose problème. Aussi, le Congrès ordinaire des 1er et 2 mars s'est-il penché sur la question

2. Ce phénomène, qui existe dans toutes les formations politiques du Sénégal, peut réduire la portée des flux d'animation et des procédures d'administration d'un parti. S'agissant, en particulier de l'AFP, dont la vocation est d'être un parti de masse au service des populations, tout dysfonctionnement, dans ce domaine, peut se traduire par un handicap lourd de menaces sur la conduite des instances de base et sur la mise en application des décisions prises à tous les niveaux pour la bonne marche du parti.

3. Cette situation que beaucoup de militants du parti évoquent souvent avec insistance mérite d'être prise en compte avec méthode.

Dispositions pratiques

1. Les services de la Permanence de l'AFP veilleront à ce que, à la fin de la réunion du Bureau politique, chaque Responsable régional des instances mixtes du parti reçoive un exemplaire du communiqué sanctionnant les travaux et discussions du jeudi ;

2. Il en sera de même concernant les Responsables du Mouvement national des Femmes et du Mouvement national des Jeunes ainsi que les Coordonnateurs des Alliances siégeant au Bureau politique ;

3. Ainsi, ces hauts responsables pourront prendre les dispositions nécessaires pour faire parvenir le contenu du communiqué hebdomadaire du Bureau politique au niveau des instances départementales et régionales du parti, à l'intention des militants de base ;

4. Le mode de transmission des informations contenues dans ce communiqué et leur diffusion et exploitation rationnelles sont laissés à l'appréciation des Responsables ;

5. A l'occasion des réunions régulières prévues dans la Circulaire n° 16, en date du 1er octobre 2003, les données revêtant une certaine importance, pourront être examinées et expliquées pour faciliter une large compréhension desdites données par les militants concernés ;

6. Dans la pratique, le parti pourra, analysant l'expérience au contact des réalités sur le terrain, ajuster et améliorer les mécanismes proposés ;

7. Le même système devrait, en principe, être utilisable pour assurer au sein des mouvements des femmes et des jeunes de l'AFP une bonne et efficace circulation de l'information.

8. Les mécanismes de diffusion et d'exploitation des informations au sein de l'AFP peuvent servir de trame à un processus pédagogique pour faciliter la formation des militants dans plusieurs domaines.

L'Ecole du parti, dans ce cadre, a un rôle essentiel à jouer.


Dakar, le 2 octobre 2003

Le Secrétaire Général

Moustapha Niasse