Circulaire No. 16


Dakar, le 1er octobre 2003

Objet : Réunions régulières des Instances de l'AFP (Coordinations régionales, Délégations départementales, Délégations des Communes chef-lieux de région)


I - INTRODUCTION

1. L'Alliance des Forces de Progrès a tenu à Dakar, du 1er au 2 mars 2003, le 1er Congrès ordinaire du Parti, sous le sceau de l'ouverture, de l'engagement et de la concertation.

2. Ces assises, empreintes d'un esprit démocratique que l'opinion sénégalaise a salué avec enthousiasme, se sont inscrites dans l'histoire politique de notre pays comme un signe nouveau de la révolution pacifique et populaire venue, trois années et demie après la survenance de l'alternance du 19 mars 2000, annoncer aux Sénégalais que rien, désormais, ne devra plus se passer comme avant.

3. Ce congrès de l'AFP, par son déroulement, son contenu, ses conclusions, résolutions et recommandations, a largement contribué à redonner, ainsi, espoir à nos compatriotes dans leur combat contre les phénomènes du sous-développement et en faveur de changements qualitatifs dans l'accomplissement progressif de leur destin.

4. L'AFP est fière, aujourd'hui, en tant que formation politique, d'être restée fidèle à sa vocation de parti de masses, fidèle à ses engagements, fidèle à ses choix, fidèle à ses ambitions légitimes pour un Sénégal "gouverné autrement". Ces ambitions, dans le temps et dans l'espace, tirent leur inspiration à la source de l'éthique et des valeurs républicaines. Elles traduisent, aussi, la volonté de milliers et de milliers de Sénégalaises et de Sénégalais, décidés à prendre une part active et lucide à la promotion et à la défense des idéaux de dignité, d'honneur et de solidarité pour construire un Sénégal nouveau, capable de relever les défis qui nous interpellent.

5. Dans quelque temps, des élections seront organisées dans notre pays, élections législatives ou présidentielles, comme le suggère, dans le principe, le calendrier républicain.

6. Dans cette perspective, un parti comme l'AFP doit être prêt, de manière à se mobiliser, avec ses militants et sympathisants afin de préparer la victoire qui doit conduire à la réalisation des changements au service desquels, depuis plus de quatre années, notre formation politique n'a ménagé aucun effort.

7. Il se trouve, en conséquence, comme un impératif catégorique, qu'il est devenu indispensable de mobiliser les énergies et les intelligences pour rendre possible, le moment venu, par la voie des suffrages, la victoire au bénéfice du peuple.

8. Pour toutes ces raisons, les structures et les instances régulières d'animation et de direction de l'AFP, à tous les niveaux, doivent être en mesure de prendre en charge la conduite planifiée et organisée des différents volets du programme d'action du parti.

II - DISPOSITIONS PRATIQUES

1. Il s'agit, ni plus ni moins et dans la plus grande simplicité, de mettre en œuvre, méthodiquement, des procédures et des principes sans lesquels les composantes de ce programme d'action risquent de ne jamais pouvoir nous permettre d'atteindre les buts que nous nous sommes fixés.

2. L'exigence de rigueur et l'importance des enjeux induisent, dés lors, des mesures, des comportements et des décisions qui nous invitent à une vigilance de tous les instants et à des réflexes maîtrisés susceptibles de faciliter les bonnes initiatives, de définir des objectifs pertinents et d'assurer une gestion constante et efficace de l'ensemble des données humaines, sociales et politiques contenues dans le programme de l'AFP.

3. A cet effet, chaque module d'intervention, chaque élément de stratégie, tout besoin d'évaluation et toute nouvelle action à entreprendre dans le sillage des objectifs visés, doivent être analysés et pris en compte.

4. C'est dans cet esprit que le Bureau politique de l'AFP, au cours de sa séance hebdomadaire du jeudi 25 septembre 2003, a pris la décision d'établir un calendrier cohérent de tenue de réunions, à périodes fixes, des Coordinations régionales, des Délégations départementales et des Délégations des Communes-Chef-lieux de Régions.

Ce calendrier se présente comme suit :

A. Régions géographiquement périphériques :

Région de Matam
Région de Tambacounda
Région de Kolda
Région de Zigunichor

1. En raison de l'éloignement de ces quatre régions par rapport à Dakar, il a été retenu le principe que les Coordinations régionales, à ce niveau, se réuniront à compter de novembre 2003:

- une fois tous les trois mois pour la Région de Matam ;
- une fois tous les deux mois pour les Régions de Tambacounda, Kolda et Ziguinchor.

2. Il est prévu qu'à la vielle de telles rencontres, les Délégations départementales de ces Régions et la Délégation Communale du Chef-lieu de Région se réuniront également. Chaque instance, dans ce cadre, se réunira séparément des autres.

3. Ces réunions se tiendront autour d'un Ordre du Jour élaboré en consultation avec les instances des délégations d'arrondissement du parti, pour ce qui concerne les Délégations départementales et en consultation avec ces Délégations départementales pour la fixation de l'Ordre du Jour des délibérations des Coordinations régionales.

B. Régions situées sur l'arc central et la Région de Dakar

1. Les Régions situées sur l'arc central, c'est à dire celles de Saint Louis, Louga, Diourbel, Thiés, Kaolack et Fatick ainsi que la Région de Dakar, à la pointe Ouest de notre pays, réuniront leurs Coordinations régionales une fois tous les 45 jours, soit deux fois par trimestre.

2. Dans le but d'assurer une animation permanente et un suivi de prés à la base, de ces activités sur le terrain, les Délégations départementales et les Délégations communales (Communes Chef-lieux de Régions) de Saint Louis, Louga, Diourbel, Thiés , Kaolack, Fatick et Dakar se réuniront une fois tous les mois.

3. Il en sera de même concernant les Communes d'Arrondissement de la Région de Dakar.

4. Les sections rurales de Sangalkam et de Yenne, qui relèvent du Département de Rufisque, s'intègrent, de ce fait, dans le calendrier de réunion de la Délégation départementale de Rufisque.

III - CONCLUSIONS


Les dirigeants de l'AFP, à tous les niveaux, sont priés de prendre une claire conscience de l'importance qui s'attache aux dispositions et prescriptions de la présente circulaire.

Si celles-ci sont mises en application sur le terrain, l'AFP réussira le programme du maillage qui a fait l'objet de la circulaire n°15 et, dans le prolongement de cette réussite, notre parti deviendra le premier parti du Sénégal, ce qui est notre ambition légitime telle que le congrès ordinaire en a souligné la volonté.

Le Bureau politique a, enfin, retenu le principe que les compte-rendus réguliers de toutes ces réunions programmées seront établis et envoyés au Secrétaire Général.

L'envoi de ces compte-rendus sera fait par les soins des Coordinations régionales

Fait à Dakar, le 1er octobre 2003

Le Seccétaire Général

Moustapha Niasse