CIRCULAIRE N° 25

----------------

Mobilisation pour les élections locales prochaines

 

 

Par la circulaire n°23 du 27 décembre 2008, j’invitais les responsables et les militants de l’AFP, à quelque niveau qu’ils se situent, à s’organiser à la base, dans leurs localités respectives pour suivre le processus électoral qui devait nous conduire aux consultations électorales locales de mars 2008, renvoyées unilatéralement au 22 mars 2009.

 

Dans la perspective de ces élections, le Ministère de l’Intérieur avait décidé de procéder à une révision exceptionnelle des listes électorales, d’abord, du 1er au 30 octobre 2008, puis du jeudi 9 octobre au dimanche 9 novembre 2008.

 

C’est pourquoi, à ce stade, il me semble nécessaire de rappeler à tous les responsables la nécessité de :

1.      mobiliser les Comités électoraux de l’AFP mis en place et, en concertation avec les partis alliés, de se rapprocher des démembrements de l’Administration territoriale pour faire l’état des lieux (identification des commissions de révision implantées dans les collectivités locales de leur zone de compétences, listing des représentants du parti dans ces commissions, délivrance des cartes nationales d’identité, situation des cartes d’électeurs non distribuées, etc.) ;

2.      désigner les représentants du Parti dans les Commissions administratives de révision des listes électorales et veiller à ce que leur présence effective dans ces Commissions soit assurée ;

3.      inciter les militants et sympathisants qui ne l’ont pas encore fait à s’inscrire, notamment ceux qui auront 18 ans au moment du scrutin fixé en principe au 22 mars 2009 ;

4.      assurer le suivi du retrait des cartes d’électeurs et exercer des pressions sur les autorités administratives compétentes, pour réclamer la redistribution de toutes les cartes d’électeurs des militants et sympathisants dont une administration complice a organisé la rétention ou la disparition ;

 5.      aider les militants qui le souhaitent à changer leur lieu de vote ou ceux qui ont perdu leur carte d’électeur dans la   démarche à suivre, conformément à l’article L51 du Code électoral, pour la délivrance d’un duplicata ;  

6.      signaler à la Direction du Parti toutes les violations de la loi électorale commises par les représentants de l’Administration territoriale, ou par tout autre agent électoral.

 

Je sais compter, de nouveau, sur votre vigilance et votre diligence pour l’exécution de ces directives importantes, dans le cadre de la lutte contre le dispositif de fraude qui parasite l’organisation des élections, depuis les législatives de 2001, situation préjudiciable à la démocratie sénégalaise.


Fait à Dakar, le 14 octobre 2008 

Moustapha Niasse