Célébration du 9ème Anniversaire de l’Appel du 16 Juin 1999 de Monsieur Moustapha Niasse

Louga, le 15 Juin 2008


Allocution de Madame Mata Sy Diallo,

Vice Présidente du Comité préparatoire et d'organisation

Camarade Secrétaire général,

Distingués invités,

Chers camarades militantes et militants de l’Alliance des Forces de Progrès,

La célébration de l’anniversaire de l’Appel du 16 juin 1999 revêt une double signification pour notre formation.

La première est l’engagement d’un homme d’Etat qui, après avoir fait un diagnostic de la situation de notre pays « a choisi l’espoir » et lancé un appel à tous ceux qui partagent le constat établi et l’espoir de lendemains meilleurs d’unir leurs forces pour changer leur pays, le Sénégal.

La deuxième est celle de l’installation de l’Alliance des Forces de Progrès sur ses fonts baptismaux, le 14 juillet 1999.

Depuis lors, nous avons toujours accordé une grande importance à l’organisation de cet anniversaire. Le Bureau politique de l’AFP lui accorde toujours une place à son ordre du jour dès la deuxième semaine du mois de mai et confie l’examen des modalités de son organisation à un Comité préparatoire que préside le Secrétaire National chargé de la coordination des activités du parti, Monsieur Madieyna Diouf. Ce Comité regroupe, la présidente du Mouvement National des Femmes de l’Espoir et du Progrès (MOUNFEP), le Secrétaire national chargé de l’Administration et de la Permanence du parti, Mamadou Ly en qualité de coordonnateur, Abdel Kader Sabara, Trésorier du parti, Cheikh Bamba Sall et Babacar Sadikh Seck chargés de l’organisation, Mbaye Dione, Secrétaire général du Mouvement National des Jeunes pour le Progrès (MNJP), Elène Tine, porte-parole chargée de la communication, les responsables régionaux, les Coordonnateurs des Alliances nationales, Aïcha Thiam et Ousmane Ndiaye chargés de l’administration.

C’est en ma qualité de Vice-présidente du Comité préparatoire que je m’adresse à vous, en l’absence de Madieyna Diouf présentement en séjour à l’étranger. Celui-ci du reste bien qu’absent du territoire national a tenu à nous adresser un message que j’aurai l’honneur de vous délivrer tout à l’heure.

Les huit éditions organisées, à ce jour, ont été consacrées à des thèmes précis. La dernière avait réfléchi sur l’énergie. Vous constaterez avec moi que ce thème est encore d’actualité. Les coupures intempestives sont là pour nous édifier sur l’incapacité de nos gouvernants actuels à gérer le problème énergétique. Il en est de même de l’ensemble des autres secteurs de la vie nationale dont l’état actuel recoupe étrangement, je dirai même en pire, les contours des constats faits par Moustapha Niasse sur la situation du Sénégal en 1999.

De la manipulation des Institutions à la boulimie foncière qui habite le régime pseudo libéral qui nous gouverne, des tâtonnements et improvisations dans les choix de politiques sectoriels à la mal gouvernance, des menaces et agressions verbales à la violence physique et aux violations des libertés individuelles, culturelles, politiques et économiques, tous les ingrédients sont réunis pour plonger notre pays dans le chaos.

Heureusement que les forces vives du pays réunies dans le cadre des Assises Nationales, animées par une volonté inébranlable, ont décidé de réfléchir avec l’ensemble des segments de la société sénégalaise sur les voies et moyens de sortir le Sénégal du gouffre dans lequel le précipite le pouvoir actuel.

Je voudrais donc me féliciter de cet élan de solidarité catalysé par des personnalités de grandes envergures parmi lesquelles je citerai Amadou Maktar Mbow qui a été « de tous les combats pour la liberté de son peuple et ceux des autres continents » et servi de façon remarquable la communauté internationale en dirigeant avec beaucoup de courage et de brio l’UNESCO.

Je voudrais aussi me féliciter de la présence des leaders politiques et personnalités de la société civile qui ont bien voulu rehausser de leur présence notre manifestation organisée cette année à Louga sur les réalités locales. Je leur adresse nos remerciements en mon nom propre et au nom du Comité préparatoire du 9ème anniversaire de l’Appel du 16 juin.

Enfin, aux membres du Comité préparatoire de ce 9ème anniversaire, j’adresse mes vives félicitations pour le travail remarquable accompli à Dakar mais aussi et surtout par les camarades de Louga autour de Cheikh Bamba Sall, Secrétaire général de la Coordination régionale.

Camarade Secrétaire général, merci d’avoir bien voulu, malgré toutes les turpides et manœuvres sordides du pouvoir, rester à nos côtés pour continuer le combat vers un Sénégal meilleur au profit de ses populations.

Je vous remercie de votre attention.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°