Célébration du 9ème Anniversaire de l’Appel du 16 Juin 1999 de Monsieur Moustapha Niasse

Louga, le 15 Juin 2008


Allocution de Madame Maimouna Gueye Fall,

Vice Présidente du Mouvement National des Femmes de l'Espoir et du Progrès (MOUNFEP)

 

Monsieur le Secrétaire Général,

Madame la Présidente du MOUNFEP,

Distingués invités,

Camarades militantes et militants de l’Alliance des Forces de Progrès,

La commémoration à Louga, ville de bravoure et de dignité de l’appel du 16 juin 1999 fait par Monsieur Moustapha NIASSE pour sauver le pays, mérite d’être fêté dans la sérénité.

Comme vous vous souvenez l’appel est intervenu à un moment où le pays était plongé dans une grande détresse et où les populations étaient également dans l’angoisse.

Vous, Moustapha NIASSE, avez rassemblé les personnes qui avaient le courage de dénoncer les abus de tous ordres vécus dans le pays, notre pays que nous ne pouvons pas quitter, pour proposer des solutions de sortie de crise.

Ce que nous les femmes avons retenu à ce moment et encore aujourd’hui, c’est que vous n’avez pas agi avec démagogie, vous n’avez jamais proposé des solutions impossibles, vous n’avez écarté aucun Sénégalais pour vaincre les obstacles.

Nous avons cheminé à vos cotés et nous sommes fières de constater que vous n’avez jamais agi pour satisfaire des intérêts partisans, votre seul souci a été et demeure de sauvegarder l’intérêt général et celui de la nation sénégalaise.

Nous, femmes du MOUNFEP, vous adressons nos encouragements et vous réaffirmons notre engagement à vos côtés pour le combat permanent que vous menez pour un Sénégal dirigé autrement. Nous savons que les patriotes ici présents sont aussi dans cette dynamique. Nous les remercions de leur présence et de leur soutien.

Soyez assuré, Camarade Secrétaire général que c’est unies, solidaires et déterminées que les femmes du MOUNFEP s’engagent avec le Front Siggil Senegaal dans la poursuite du combat de tous les jours et pour faire les sacrifices nécessaires pour le triomphe des Assises nationales.

La reconstruction de notre pays passe par le diagnostic sans complaisance de nos difficultés et de nos faiblesses pour engager des actions réfléchies et continues.

Nous les femmes avons compris depuis longtemps que le temps du gaspillage et des promesses chimériques est révolu.

Nous avons la certitude que c’est en travaillant avec foi et abnégation que nous changerons le Sénégal.

Nous sommes à vos côtés quoi qu’il arrive.

 

Vive l’AFP

Vive le Sénégal

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°