Célébration du 9ème Anniversaire de l’Appel du 16 Juin 1999 de Monsieur Moustapha Niasse

Louga, le 15 Juin 2008


Message de Madieyna Diouf,

Secrétaire national chargé de la coordination des activités du parti

 

Monsieur le Secrétaire général de l’AFP,

Camarade Secrétaire général de la Coordination régionale de Louga,

Chers camarades,

Ce n’est jamais sans émotion et aussi, je l’avoue, sans une certaine dose de fierté, que j’évoque la journée du 16 juin 1999 au cours de laquelle, tôt le matin, deux grands groupes de presse de notre pays ont très largement diffusé, aussi bien par leurs radios que par leurs quotidiens, la déclaration de Moustapha Niasse intitulée « J’ai choisi l’Espoir ».

Emotion parce que j’ai, tout de suite, ressenti que cet appel du 16 juin 1999 de Moustapha Niasse avait une portée historique et pouvait constituer un tournant décisif pour l’avenir immédiat du Sénégal, ce qui, effectivement, allait se traduire par la création de l’Alliance des Forces de Progrès (AFP), un mois plus tard et par l’alternance survenue, le 19 mars 2000.

Fierté aussi, parce que le futur Secrétaire général de l’AFP qui  se trouvait à Pretoria ce 16 juin 1999, invité à l’installation officielle du nouveau Président de l’Afrique du Sud, Nelson Mandela, m’avait confié la tâche délicate de coordination du petit groupe constitué de Mamadou Ly, Ada Ndoye, Souleymane Kane et Paul Ndour qu’il avait chargé de la mise en page de la déclaration, après l’enregistrement audio qu’il avait effectué avant de quitter Dakar, et de sa diffusion, seulement au jour J choisi, en veillant à ce qu’il n y ait aucune « fuite», dans la presse ou ailleurs, avant la date retenue.

Vous comprendrez bien alors, chers camarades, que ce ne peut être que pour un cas de force majeure que je ne suis pas, aujourd’hui, à Louga pour célébrer avec vous le neuvième anniversaire de l’Appel historique du 16 juin 1999, aux côtés de Moustapha Niasse, et de Cheikh Bamba Sall dont je voudrais porter, ici, témoignage de l’engagement sincère et loyal, fraternel et amical, auprès du Secrétaire général de l’AFP ainsi que de la disponibilité et de l’ouverture toujours souriante dont il fait montre, en permanence, envers tous ses camarades de parti.

Je voudrais aussi remercier la Présidente Mata Sy Diallo, Vice présidente du Comité préparatoire de l’anniversaire ainsi que tous les membres dudit Comité pour l’excellent  travail accompli en mon absence et la Présidente Mata Sy, particulièrement, pour avoir accepté de lire ce message que j’ai envoyé depuis Paris.

Chers camarades,

Un de mes grands frères et amis, ancien Ministre, ancien Ambassadeur, me disait, récemment à Kaolack, que jamais la déclaration de Moustapha Niasse du 16 juin 1999 ne lui avait paru aussi pertinente et d’actualité qu’aujourd’hui face à la situation catastrophique qui prévaut au Sénégal au double plan de l’éthique et de la morale politique d’une part et, d’autre part, de la crise profonde, multiforme et multidimensionnelle que connait notre pays.

Pour lui, l’Espoir doit plus que jamais nous habiter, parce que l’espoir permet d’entreprendre, de persister et de réussir.

Pour ce qui nous concerne, nous, membres et sympathisants de l’Alliance des Forces de Progrès, nous avons choisi l’espoir et l’action avec Moustapha Niasse, depuis le 16 juin 1999, tout en priant Dieu de le placer à la tête de notre cher pays pour que les Sénégalais puissent tirer pleinement profit de son talent, de sa vaste expérience d’Homme d’Etat aux qualités reconnues dans le monde entier, de sa « connaissance du pays et des Hommes» , comme l’avait dit feu le Cardinal Thiandoum en mars 1999.

Pout terminer ce message, j’adresse toutes mes félicitations aux camarades de la région de Louga, Hommes, Femmes, Jeunes, 3ème âge pour avoir réussi, j’en suis persuadé, cette mobilisation ainsi que pour leur sens légendaire de l’hospitalité et de l’accueil.  

Merci à tous et à bientôt, In Challah.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°