3ème anniversaire de l'Alliance des Forces de Progrès

Hôtel Méridien Président - Dakar (Sénégal) 

Samedi 24 août 2002

Résolution finale

 

L'Alliance des Forces de Progrès a organisé le samedi 24 août 2002, à l'Hôtel Méridien Président de Dakar, la Commémoration du 3ème Anniversaire de sa création.

A cette occasion, le camarade Moustapha Niasse, Secrétaire Général, a présidé, un Forum intitulé " la construction de l'avenir et les responsabilités de l'AFP ", qui a duré cinq heures d'horloge et vu la participation de plus d'un millier de délégués et militants.

Les responsables des partis politiques suivants ont assisté à la séance d'ouverture du Forum :

- M. Djibo Leyti Kâ, Secrétaire Général de l'URD ;
- le Prof. Madior Diouf, Secrétaire Général du RND ;
- le Dr. Oumar Wone, Secrétaire Général du PPS ;
- M. Tidiane Bâ, Secrétaire Général du MSU ;
- M. Oumar Thiam, Secrétaire Général de l'UPAS ;
- MM. Amadou Lamine Ndiaye et Benoît Sambou, de l'Alliance Jëf-Jël ;
- M. le Député Modou Amar, Membre de la Délégation exécutive de l'URD.

En outre, les personnalités suivantes étaient présentes :

- le Dr. Amath Bâ ;
- le Prof. Amadou Aly Dieng ;
- et le Prof. Albert Bourgi.

Le Prof. Madior Diouf, le Dr. Oumar Wone et M. Oumar Thiam ont participé à l'ensemble des travaux.

Ont participé à ce Forum les membres du Bureau politique provisoire, les représentants des diverses alliances nationales de l'AFP, des femmes, des jeunes, des personnes du troisième âge, des délégations de coordinations régionales et des représentantes des femmes rurales.

Le Forum a entendu une importante communication du Secrétaire Général, M. Moustapha Niasse, qui a campé le contexte préoccupant de récession et de marasme ambiants générateur d'interrogations et de doutes consécutifs à la trahison des idéaux du 19 mars par le gouvernement de Maître Wade.

Le Forum a successivement suivi avec intérêt les messages:
- du Dr. Oumar Wone;
- de M. Amadou Lamine Ndiaye;
- du Prof. Madior Diouf;
- de M. Oumar Thiam, et
- de M. Djibo Leyti Kâ.

Le Forum a ensuite entendu les six communications suivantes de :

- Mme Mariama Senghor, de Djiffior et Mme Ndèye Diaba Dia, de Nioro, représentantes des femmes rurales;
- M. Abdoulaye Bâ, au nom des jeunes;
- Mme Mata Sy Diallo, représentante des femmes;
- M. Mor Dieng, Coordonnateur de l'Alliance Nationale des Cadres pour le Progrès (ANCP);
- Prof. Pape Mody Niang, Coordonnateur de l'Alliance Nationale des Universitaires pour le Progrès (ANUP); et
- M. Santi Sène Agne, Coordonnateur de l'Alliance Nationale des Handicapés pour le Progrès (ANHP).

Dans son allocution d'ouverture, le Secrétaire Général s'est penché sur le parcours du parti depuis l'Appel du 16 juin 1999 en passant par les trois élections successives que l'AFP a eu à affronter. Malgré sa jeunesse notre formation a apporté sa contribution décisive à l'alternance, en faisant irruption dans l'histoire et dans la cour des grands. L'AFP est devenue la première force de l'opposition parlementaire, et a bousculé, avec les autres partenaires du CPC le clan du Président de la République, lors des dernières élections locales du 12 mai 2002. La situation de crise économique, sociale, politique et éthique que traverse notre pays confère à l'AFP des responsabilités particulières qui prennent leur source dans ses choix doctrinaux, c'est-à-dire, dans son identité.

Le socialisme démocratique est un regard généreux projeté sur des conflits inhérents au mode de production, aux rapports sociaux, bref, à la société des hommes. L'Alliance des Forces de Progrès, qui se bat aujourd'hui contre les dérives d'un gouvernement qui mène le pays vers l'abîme, revendique sa part de l'étendard de la gauche. La gauche est moins un absolu qu'un rapport critique avec une réalité aliénante, que notre parti s'emploie à transformer méthodiquement. La gauche, la vraie gauche, ne saurait être durablement complice d'un système qui conduit notre pays à la catastrophe. En d'autres termes, l'AFP entend construire, ici et maintenant, avec toutes les forces patriotiques, une alternative crédible et solide, en vue de l'édification effective d'un Etat de droit et de la réalisation d'un développement concerté.

C'est la raison pour laquelle le Forum engage le parti à parachever sa structuration, et à poursuivre la formation des militants au-delà du prochain Congrès qui devrait se tenir dans quelques mois, après ceux du Mouvement National des Jeunes et du Mouvement National des Femmes. Ces outils conjugués nous permettront d'atteindre l'objectif stratégique que constitue la conquête démocratique du pouvoir par l'AFP et son Secrétaire Général, M. Moustapha Niasse, pour introduire une véritable ère de ruptures telle que le stipule l'Appel fondateur du 16 juin 1999, et avec toutes les forces de progrès.

Le Forum a établi l'état des lieux depuis l'avènement de Maître Abdoulaye Wade qui a mis en place un système caractérisé par un pouvoir personnel, un Etat informel, l'improvisation, l'impéritie, la désinformation par le biais de l'instrumentalisation des médias d'Etat, le manque de transparence, bref, la mauvaise gouvernance au service de l'Etat PDS, qui n'hésite pas à user de la violence et de l'intimidation en piétinant le principe sacro-saint de la séparation des pouvoirs qui caractérise l'Etat de droit. Le Forum rend hommage à tous les magistrats, qui, dans la dignité, disent courageusement le droit malgré les pressions de toutes sortes.

A cet égard, le Forum dénonce avec la dernière énergie les audits que l'Etat PDS a dénaturés pour les réduire en outils de règlements de comptes et de promotion de corrompus blanchis à la faveur de leur adhésion à la formation du Chef de l'Exécutif. Depuis le 19 mars, l'affairisme et le clientélisme connaissent un développement exponentiel qui favorisent la corruption, notamment à travers la multiplication abusive des marchés de gré à gré.

Le Forum fustige ce même système qui multiplie les nébuleuses du genre Dakar-Dem-Dik, Alcyon, le coût et le financement de la réfection de l'avion présidentiel et les priorités saugrenues comme l'aéroport de Ndiass.

Malgré la multiplication du déficit budgétaire par trois, le gouvernement de Maître Wade poursuit sa fuite en avant avec la multiplication des agences et des fonds qui ajoutent à l'incohérence et au clientélisme. Le Forum condamne ce système qui a éloigné durablement les investisseurs et par conséquent empêche la création d'emplois.

Le Forum exige la satisfaction de la revendication de tous les démocrates sénégalais relative à l'instauration d'une CENI pour mettre définitivement fin aux élections frauduleuses qui permettent la conquête illégitime de majorités factices, programmées et préfabriquées, à travers, notamment, la manipulation du Fichier électoral.

C'est cette toile de fond très sombre qui explique la genèse de la crise du monde rural où la famine frappe durement des populations déjà défavorisées. Cette situation n'est pas la conséquence d'une pluviométrie déficiente. C'est le corollaire dramatique de choix politiques qui ont abouti à la disparition brutale de la Sonagraines et aux bons impayés, dont le gouvernement a longtemps nié l'existence, avant de passer aux aveux sous la pression directe des paysans soutenus par des forces politiques et le mouvement social. Par ailleurs, le Forum s'interroge sur la destination finale des 6 milliards de la Sonacos à propos des quels le gouvernement de Maître Wade n'a toujours pas donné des explications convaincantes.

Le Forum souligne la grave responsabilité du gouvernement de Maître Wade qui a sélectionné des Opérateurs Privés Stockeurs véreux, au détriment des paysans. Par ailleurs, le libéralisme sauvage et clientéliste a jeté nombre de paysans dans les bras de spéculateurs qui ont acheté l'arachide à 60 francs le kilo au lieu du cours officiel de 120 francs. Cet état de faits a ramené le monde rural à 50 ans en arrière. Au lieu de prendre à bras le corps cette situation désastreuse qu'il a froidement provoquée, le Gouvernement continue de s'adonner scandaleusement à la mise en scène, à travers des conférences de presse et des tournées folkloriques fortement médiatisées. Le Forum fustige la réédition de mauvais goût du pompier pyromane qui se livre à un saupoudrage nébuleux de 15 milliards cfa, après avoir semé la désolation dans le monde rural.

Le Forum a adopté, à l'unanimité, une résolution en faveur du monde rural, que l'AFP mettra en application dès la semaine prochaine.

Le Forum exige du gouvernement le paiement sans délai de tous les bons, la distribution transparente des vivres de soudure et d'aliments de bétail. Le Forum soutient le groupe parlementaire Espoir dans son refus de s'associer à une résolution en faveur du monde rural qui ne situe pas clairement les responsabilités du gouvernement et qui ne dénonce pas l'absence d'une politique agricole cohérente. Poursuivant sa fuite en avant, le Président de la République continue d'égrener des projets mal ficelés comme les bassins de rétention et les pluies artificielles.

Le Forum constate les mêmes errements à propos de la politique énergétique. Après avoir dénoncé le contrat qui liait le Sénégal à Elyo-Hydro- Québec, les finances publiques ont subi une ponction de 46 milliards sans que pour autant il soit mis fin aux délestages qui menacent gravement notre tissu industriel. Au total, quelque 120 milliards de f cfa ont été débloqués sans que la privatisation ne soit effective. De surcroît, la SENELEC a imposé une hausse de 10 % qui grève le compte d'exploitation des entreprises et constitue une pression insupportable sur les ménages.

L'inflation provoquée par l'harmonisation anticipée de la TVA à 18 % avait déjà donné un avant goût des intentions du gouvernement pour qui les dépenses sociales ne sont guère une priorité. L'éducation, la santé et le logement et l'emploi, notamment des jeunes, sont relégués au second plan.

L'insécurité se développe plus que jamais dans les villes et dans les campagnes, particulièrement dans les régions périphériques. Maître Wade, qui avait promis de régler la crise casamançaise en cent jours se révèle incapable de trouver une amorce de solution à ce douloureux dossier. Le Forum engage le gouvernement à assurer la sécurité des personnes et des biens et à prendre des initiatives sérieuses en vue d'un dialogue sincère avec le MFDC, un dialogue qui préserve l'intégrité du territoire national.

Le Forum invite l'AFP à prendre langue, dans le cadre d'une alliance stratégique avec toutes les forces politiques, avec l'ensemble du mouvement social, les syndicats, les organisations de paysans, d'éleveurs, de pêcheurs, avec la société civile. Ce vaste rassemblement conduira inéluctablement à la libération du peuple sénégalais devenu l'otage d'un pouvoir personnel boulimique et insensible à ses préoccupations.

S'agissant des dossiers relatifs à la diplomatie sénégalaise, le Forum déplore l'isolement progressif de notre pays et la perte totale de sa crédibilité sur la scène internationale. Le NEPAD qui est devenu le slogan incantatoire du Président de la République n'a pas été l'objet d'une approche sérieuse. En premier lieu, le gouvernement de Maître Wade ne remplit pas le critère fondamental de bonne gouvernance. En second lieu, le non respect par notre pays des usages diplomatiques élémentaires lui a valu des inimitiés inopportunes depuis le Sommet de Durban qui, en fait ne sont que la résultante de choix désordonnés, du manque d'humilité, et de gesticulations successives comme l'incroyable Sommet sur le terrorisme qui a été improvisé à Dakar.

Pour l'AFP, le NEPAD ne saurait être compris comme le prolongement d'une politique néo-libérale sauvage, dans le contexte d'une mondialisation et d'une globalisation qui ne prennent pas en compte des aspects sociaux. Malgré la désinformation à laquelle se livrent les médias d'État et les thuriféraires, les chiffres de Kananakis sont édifiants : 5 milliards de dollars consentis sur 5 ans alors que la demande était de 56 milliards de dollars ; promesse d'éponger la dette africaine à hauteur de 17 milliards de dollars alors qu'elle s'élève à 330 milliards de dollars.

Le Forum salue la création de l'Union Africaine comme une volonté d'intégration et de développement au service des peuples africains.

A cet égard, le Forum adresse ses vives félicitations au Secrétaire Général de l'AFP, le camarade Moustapha Niasse qui, en sa qualité d'Envoyé Spécial du Secrétaire Général des Nations-Unies en RDC, a su, avec un doigté à la mesure de son envergure international et d'homme d'Etat, faire avancer l'épineux dossier des Grands Lacs dans le sillon de la paix, de la stabilité et de la coopération.

Par ailleurs, le Gouvernement de Maître Wade délaisse le dossier du Moyen Orient alors que notre pays préside le Comité de l'ONU pour la Palestine depuis sa création.

Le Forum exprime sa solidarité au Président de l'Autorité Palestinienne, Son Excellence Monsieur Yasser Arafat et au peuple palestinien, victimes de la politique belliqueuse du Premier Ministre d'Israël, Monsieur Ariel Sharon.

Enfin, le Forum félicite le Comité d'organisation de la commémoration du 3ème anniversaire de l'AFP qui, par son dynamisme et son sens de la méthode a permis le déroulement des travaux dans d'excellentes conditions.

Dakar, le 24 aout 2002

Le Forum